Giuseppe Pecoraro fait une révélation sur l’Inter-Juventus de 2018

Par Aurélien Bayard publié le 03 Mai 2020

Giuseppe Pecoraro, ancien chef du parquet fédéral de la FIGC, vient de faire une déclaration fracassante.

Durant le match Inter-Juventus du 28 avril 2018, Miralem Pjanic fait une faute sur Rafinha qui aurait du conduire selon de nombreux observateurs à l’obtention d’un nouveau jaune synonyme d’expulsion. Monsieur Orsato , après un dialogue avec la VAR, aurait décidé de ne rien donner au milieu de la Juventus (la VAR n’intervenant qu’en cas de rouge direct).

Pecoraro voulait comprendre ce qui s’était passé et a demandé l’enregistrement audio de ce dialogue. Il révèle que lors de l’ouverture du dossier, le seul épisode d’arbitrage audio manquant était le dialogue entre Orsato et la Var.

Beaucoup de pincettes à prendre donc avec le fichier VAR manquant (y en avait-il vraiment un compte tenu du protocole?). Y a-t-il eu un échange quand même entre l’arbitre et la cabine vidéo ? Nul ne le sait.
L’erreur d’Orsato en revanche, reste indéniable. Il faut aussi rappeler que Pecoraro était déjà impliqué dans l’affaire des écoutes téléphoniques entre la Juventus et la ´ndrangheta, classées sans suite.

Source : Corriere Dello Sport

Aurélien Bayard



Lire aussi