Giovinco de retour en Italie : à la hauteur pour un dernier challenge en Serie A?

Par Ben Soffietti publié le 10 Fév 2022
Crédits

Après avoir fêté son 35ème anniversaire, Sebastian Giovinco est rentré au Canada, a enfilé le survêtement de son ancien club, le Toronto FC, pour s’entraîner et conserver une bonne condition physique, alors qu’il est sans club depuis la fin de son contrat en Arabie saoudite, avec Al Hilal. Cependant, c’est bien en Italie que Giovinco va passer les prochains mois, puisque suite à la blessure de Manolo Gabbiadini, la Sampdoria a fait appel à la Formica atomica pour suppléer son numéro 23, touché aux ligaments croisés du genou. À cet âge, c’est un véritable défi de revenir dans la Botte, sept ans après sa dernière apparition. Un pari fou pour Giovinco ?

Sept années dans des championnats exotiques

Pour revoir les crampons de Giovinco sur une pelouse de Serie A, il faut remonter au mois de janvier 2015. L’attaquant de poche, pour sa troisième saison consécutive à la Juventus, vit clairement une période difficile et n’est que très peu sollicité par Allegri. Résultat, à la mi-saison, Giovinco n’a débuté que deux rencontres de Serie A et s’accroche à des bouts de match, comme ce 18 janvier, quand il entre à six minutes de la fin de la partie entre la Vecchia Signora et l’Hellas. C’en est trop pour lui, qui s’engage initialement avec Toronto pour l’été 2015, mais qui accélère son arrivée au Canada, en résiliant son contrat avec l’institution bianconera pour rejoindre l’Ontario en avance.

Un choix économiquement lucratif, puisque la Formica atomica devient l’un des joueurs les mieux payés de MLS mais aussi sportif puisque le natif de Turin termine meilleur buteur et meilleur joueur dès sa première saison au Canada et remporte la MLS en 2017. Véritable chouchou du public, il quitte cependant Toronto à cause d’une exigence salariale trop importante et s’envole pour le Moyen-Orient. À Al-Hilal, il ajoute de nouvelles lignes à son palmarès, avec une Asia Champions League, un championnat et une coupe nationale, sans oublier de mettre une bonne dose de beurre dans les épinards à la fin de chaque mois passé dans le club de Riyad.

Peut-il encore performer en Serie A ?

Après tant de saisons loin de la Botte et de l’exigence de l’élite, Giovinco a signé le 8 février un contrat de six mois: « J’ai tout de suite donné ma disponibilité à la Sampdoria. Ça me fait plaisir de retrouver le championnat italien, tant de joueurs que je connais comme Capitan Quagliarella [avec qui il a gagné deux Scudetti lorsqu’il évoluait à la Juventus] », a-t-il déclaré à son arrivée à Gênes. Toutefois, à 35 ans, a-t-il encore ce coup de rein dévastateur pour faire des différences balle aux pieds ? La question de sa condition physique a été rapidement balayée par Matteo Spatafora, le préparateur physique des Blucerchiati : « Je vous assure que la Fourmi est toujours atomique. » Le motif de son arrivée étant de remplacer Gabbiadini, la Sampdoria souhaitait avoir un joueur immédiatement prêt, notamment pour le déplacement délicat dimanche, sur le terrain du Milan AC.

En effet, actuellement, la situation n’est pas élogieuse du côté de la Sampdoria et même si l’éclatante victoire du weekend dernier contre Sassuolo (4-0) et le matelas de cinq points d’avance sur Venezia, premier relégable, ont pu redonner un peu de confiance aux coéquipiers de Bereszynski, la saison est loin d’être finie. Très active sur le mercato hivernal, avec cinq renforts dont Sensi et Conti, la Sampdoria aura bien besoin de l’expérience de Giovinco. Dans le 4-3-1-2 cher à Marco Giampaolo, l’international aux 23 sélections pourrait évoluer aux côtés de Caputo en deuxième attaquant, ou comme meneur de jeu, derrière deux bomber. Enfin, sa précision sur coup de pied arrêté, létale au Canada, pourra aussi sortir la Samp de quelques mauvaises situations.

C’est donc un véritable pari pour les Blucerchiati, qui nous offrent une belle dose de nostalgie. Reste à savoir si Giovinco sera à la hauteur de ce probable dernier challenge. Mais une chose est sûre, la Formica atomica est motivée : « Je suis prêt pour aider l’équipe ! »



Avatar

Ben Soffietti

Rédacteur



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Calciomio est le seul média 100% foot italien. Renseignez votre email pour recevoir un email quotidien avec les meilleures actualités.

Inscription effectuée :)