Germán Denis : de bandiera à l’Atalanta à la Reggina

Par Nicolas Segura publié le 22 Mar 2020

À l’hiver 2016, l’international argentin quittait l’Atalanta et l’Italie pour retourner au pays. Devenu l’un des meilleurs buteurs de l’histoire du club, il se dirigeait vers une fin de carrière en Amérique du Sud. Mais là-bas, il ne réussit pas à être aussi décisif qu’avec la Dea. En août 2018, Germán Denis se dirige au Pérou et s’engage avec l’Universitario de Deportes. Là, « El Tanque » retrouve son instinct de buteur. Mais l’été suivant, il surprend beaucoup de monde en allant à la Reggina, pensionnaire de Serie C.

Retour en Amérique latine

Arrivé pour quelques cinq millions d’euros à l’Atalanta cinq années plus tôt, il repart en tant que quatrième meilleur buteur du club. Une véritable idole quitte la Dea et rentre au pays. Pendant un an, l’Independiente l’accueillera. Ce club de la banlieue de Buenos Aires ne lui est pas inconnu, il y jouait déjà avant de venir au Napoli. C’était là où il s’était révélé. Mais ce retour n’est pas si facile. Denis inscrit seulement cinq buts lors de cette période. En février 2017, il est transféré à Lanus. Son rendement ne s’améliore pas dans le club voisin (six buts marqués). C’est en août 2018 qu’il décide de jouer pour la première fois dans le championnat péruvien. À l’Universitario, il semble renaître dans un championnat moins médiatisé. Dans l’anonymat quasi-total, il inscrit 16 buts en 32 rencontres. German Denis devient là-bas le meilleur buteur étranger des dix dernières années du club et le sauve d’une relégation. Dans un entretien à ESPN, il a avoué que jouer au Pérou l’a relancé : « L’Universitario a été un tremplin pour continuer ma carrière, je remercie le club pour cela ». La tentation d’un retour en Italie était-elle trop forte ?

Un transfert à la Reggina remarqué

Le « come-back » en Europe, à la Reggina, a lieu dans les derniers jours du mercato estival 2019. German Denis est alors âgé de presque 38 ans. Pourquoi ce choix ? « C’est un défi excitant, dans un club qui veut grandir, je veux apporter mon grain de sel. Je me suis toujours senti chez moi en Italie », avait-il déclaré en septembre dernier. Un ancien international argentin est un renfort de poids pour une équipe de Serie C. À l’image de son ancien coéquipier à l’Atalanta, Simone Tiribocchi, son arrivée à la Reggina en a surpris plus d’un : « Je ne m’attendais pas à ce qu’il revienne en Italie, à part peut-être aux alentours de Bergame, mais sûrement pas à la Reggina, » a avoué l’ancien numéro 90 de la Dea.

Un buteur à la grinta retrouvée

Un tel retour allait être très suivi, par les fans de l’Atalanta entre autres. German Denis a su répondre aux attentes. C’est l’un des hommes forts de la Reggina cette saison. Le club calabrais est classé premier dans le groupe C avec neuf points d’avance sur Bari. « El Tanque » n’est pas étranger aux excellents résultats de son équipe : 12 buts inscrits en 23 matchs pour l’instant, dont trois doublés. Il s’approche de son record de buts en une saison. L’homme aux cinq sélections avec l’Albiceleste semble prendre du plaisir, alors que la quarantaine approche. Les supporters lui sont reconnaissants : « Je ne m’attendais pas à un tel accueil. Les Calabrais ressemblent aux Argentins : même attachement à leur équipe, même chaleur », a témoigné l’ancien de la Dea à la Gazzetta dello Sport. La suite pour lui ? « On m’a proposé un contrat de deux ans, je veux être un membre important de ce projet. »

Nicolas Segura



Lire aussi