Gattuso et la Fiorentina, une histoire finie avant de commencer

Par Gilbert Simonutti publié le 24 Juin 2021
Crédits

Arrivé pour relancer la Fiorentina vers les sommets, Gattuso n’aura tenu que 22 jours dans la peau de l’entraineur du club toscan. Retour sur cette courte relation finie en eau de boudin.

Les histoires d’amour (même les plus courtes) finissent mal en général. Celle entre Gennaro Gattuso et la Fiorentina n’échappe pas à la règle et n’aura duré que trois semaines. Le champion du Monde 2006 n’aura même pas vu les joueurs et le club n’a même pas eu le temps de déposer le contrat à la fédération, le coach étant sous-contrat avec le Napoli jusqu’au 30 juin. Tout semblait pourtant matcher entre un entraineur ambitieux qui sortait d’une belle fin de saison avec le Napoli malgré le loupé final contre l’Hellas dans la course à la Champions League et un club qui souhaitait retrouver au plus vite son lustre d’antan après une saison particulièrement compliquée. Les louanges de Rocco Commisso envers Gattuso et leur lien de terre (les deux hommes sont Calabrais) laissaient imaginer une belle aventure et un avenir radieux pour les deux parties.

Une demande de commission exorbitante ?

Les échanges étaient nombreux et les pistes pour le mercato commençaient à prendre forme avec plusieurs noms intéressants dont plusieurs appartenant à l’écurie de Jorge Mendes, l’influent agent de CR7 mais aussi de Gennaro Gattuso. Dans la liste figurait, en tête d’affiche, les internationaux portugais Goncalo Guedes (Valence CF) et Sergio Oliveira (Porto). Deux profils normalement hors de portée pour la Fiorentina mais « sortable » de part les bonnes grâces de Mendes, très influent dans les deux clubs. Lors d’une entrevue physique entre Mendes et le bras droit de Commisso, Joey Barone, l’agent portugais aurait proposé 5 joueurs de son écurie au dirigeant Viola en demandant en contrepartie la coquette somme de 40 M€ pour réaliser les opérations. Une méthode et un montant que les deux italo-américains auraient très peu gouté. Commisso aurait décidé à ce moment précis de rompre complètement avec Mendes suite à cette épisode et de virer sur d’autres profils moins onéreux en transfert et en commission. Le conditionnel reste de mise étant donné qu’aucune des deux parties n’a donné officiellement sa version des faits.

La Fiorentina sur Italiano pour le remplacer

Une rupture qui a pour conséquence de tendre à l’extrême les relations avec Gattuso qui en plus très proche de son agent, voit également voler en éclat toute possibilité de renforcer la Fiorentina de manière exponentielle. La situation devient insoutenable, les deux parties campant sur leur position. Personne ne souhaitant faire un pas vers l’autre, la seule solution est celle de rompre définitivement ce qui advient la semaine dernière. Une sortie de piste pour tout le monde. Gattuso pour son manque de souplesse et sa volonté de ne répondre qu’aux demandes de son agent et la Fiorentina pour avoir laissé croire qu’elle pouvait s’offrir un entraineur et des joueurs finalement d’un niveau trop élevé pour elle.

Proche de réussir à signer Vincenzo Italiano, la Fiorentina retombe sur ses pieds avec un profil d’entraineur jeune et ambitieux ce qui permettra de rattraper le coup avec des tifosi exaspérés par la situation. Pour Gattuso, le risque de rester sans banc se profile. La piste Tottenham a vite été abandonné par le club suite aux protestations des supporters qui ne voulaient pas entendre parler d’une arrivée du Calabrais. Après une fin de rapport difficile aussi bien avec De Laurentiis que Commisso, Gennaro Gattuso devra désormais faire attention de ne pas se bruler les ailes.



Gilbert Simonutti

Rédacteur



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.