Gagliardini, bienvenue à l’Inter !

Par Nadhem Korbi publié le 14 Jan 2017

Gagliardini

Le jeune milieu italien est sans doute l’une des sensations de la 1ère partie de l’exercice actuel. Néanmoins, son début de saison fut laborieux. Seulement 38 minutes de jeu après 6 journées de championnat ! Mais, avec le réveil de l’Atalanta, Gagliardini s’est réveillé lui aussi. Son équipe enchaine 9 matches sans défaite pendant que le poulain gagne la confiance de Gaspierini et devient titulaire. Il réalise des copies de grande classe. Il est même appelé en Nazionale pendant la trève de Novemebre. Logiquement donc, le joueur tape dans les yeux des top clubs. Et c’est l’Inter qui a finalement obtenu sa signature. Gagliardini arrive en prêt de 2 M jusqu’au 30 juin 2018 avec une obligation d’achat de 20 M et des bonus selon les performances. Très propre surtout lorsque l’on sait que la Juventus était aussi sur le joueur.

Valeur ajoutée

Le nouveau milieu interiste vient remplacer numériquement Felipe Melo, parti à Palmeiras (il hérite également du numéro 5). Plus fin techniquement que le Brésilien mais aussi plus dur dans les duels que Brozovic, Gagliardini présente un profil très intéressant et différent de ce que les Nerazzurri pouvaient proposer. Avec son très bon jeu de tête vu sa taille (1.88m), le natif de Bergame vient limiter la faiblesse de l’Inter dans le domaine aérien. Il aurait le profil idéal pour devenir le trait d’union du milieu de terrain nerazzurro. Son seul point noir est son manque d’expérience en haut niveau. En effet, il n’a que 14 matches de Serie A dans les jambes. Et vu le montant de son transfert, il faut faire attention à ne pas le brûler. C’est déjà arrivé à l’Inter !

Directement dans le bain ?

Le milieu de terrain de l’Inter est déjà bien garni. Avec des joueurs comme Joao Mario, Banega ou encore Brozovic, le niveau technique de la ligne médiane est très bon. Sans oublier Medel toujours aussi indispensable surtout dans la phase défensive. Gagliardini aura beaucoup plus de chances de jouer si Pioli décide de mettre le Chilien dans l’axe. Sinon il devra se battre pour gagner sa place. Concernant un positionnement plus offensif, ne nous attardons pas la dessus, il n’a clairement pas le profil idéal pour évoluer derrière Icardi. Le jeune espoir italien se voit donc concurrencer 4 joueurs pour seulement 2 postes au milieu. En fin de compte, tout ceci est bénéfique pour l’Inter mais aussi pour Gagliardini qui verra sans doute son niveau évoluer chez les Nerazzurri, à condition de ne pas connaitre une demi-saison similaire à celle de Gabriel Barbosa.

Nadhem Korbi

Rédacteur



Lire aussi