Franco Vàzquez a largement sa place pour l’Euro

Par Matthias Bertoncelli publié le 07 Mai 2016

Vazquez-Palermo-Italie

Des statistiques offensives parmi les meilleures de Serie A

L’Oriundo est désormais une valeur sûre du championnat italien. La saison dernière, il s’était régalé avec Paulo Dybala à ses côtés. Bilan des courses : 10 buts, 11 passes décisives et un intérêt grandissant pour les plus grands clubs de la botte, notamment la Juventus. Cette saison, le numéro 20 surfe toujours au-dessus des vagues alors que son club est encore à la proie d’un retour à l’échelon inférieur. Un maintien de la tête hors de l’eau qui lui assure de ne plus faire partie du club rosanero en cas de descente. Alors que la joya est partie faire les beaux jours de la Juve, poulet (Vàzquez) continue sa route en espérant des jours meilleurs. « Je veux l’Europe et ensuite jouer dans un grand club« , déclarait-il il y a peu de temps. Ambitieux le mec, mais peut-il croire véritablement en une participation au prochain Euro ? Hochement de tête.

Il n’y a qu’à se pencher quelque peu sur ses statistiques personnelles actuelles. 7 réalisations, 6 passes décisives, joueur les plus utilisé avec 3157′ sous le capot, 10,415 km parcourus, 44 occasions de but et 71 tirs tentés. A titre de comparaison avec les meilleurs milieux du championnat, Pogba en est à 49 occasions de but, Hamsik 59 tirs tentés ou encore Nainggolan à 10,049 km parcourus. Un ratio qui le place parmi les meilleurs de la Serie A. Alors qu’Antonio Conte devrait faire jouer sa Nazionale avec son 3-5-2 fétiche, Vàzquez n’a que très peu de chance d’avoir une place, lui le trequartista en puissance. Oui mais voilà, depuis quelques jours, la donne pourrait bien changer en sa faveur.

Une pénurie de registi qui pourrait lui porter chance

Claudio Marchisio qui se fait les ligaments, Marco Verratti qui rechute et qui voit l’Euro s’éloigner à grands pas, sans parler de Motta et De Rossi qui ne donnent plus les mêmes garanties qu’auparavant et de Pirlo qui pourrait s’être rouiller dans un championnat au moindre impact physique, Franco Vàzquez pourrait tout à fait tirer son épingle du jeu. En effet, la pénurie grandissante de regista au milieu pourrait très bien contraindre Conte à revoir ses plans, et pourquoi pas, tenter d’opérer un changement tactique. Il faut dire que le natif de Tanti peut recouvrir bon nombre de rôles aux avants-postes. Même si sa place favorite reste celle derrière les deux attaquants, Vàzquez peut très bien jouer en tant que second attaquant, légèrement en retrait du buteur de pointe. Ainsi, un duo Zaza-Vàzquez ou Pellè-Vàzquez pourrait très bien faire des étincelles.

Une vision du jeu et une qualité de passe au-dessus de la moyenne (sans parler d’une propension à marquer de somptueux coups-francs), c’est surtout sa capacité à effacer l’adversaire qui pourrait faire le plus grand bien à l’équipe nationale. La saison dernière, il était l’un des meilleurs au niveau des dribbles tentés/réussis, cette saison il prouve encore être un grand technicien. A l’heure où la Squadra Azzurra veut tordre les idées reçues d’un jeu où le catenaccio est une religion, embarquer avec elle, en France, un joueur aussi technique et complet qu’est Vàzquez pourrait offrir cette touche « samba » qui se veut être le nouveau créneau des quadruples champions du monde.

Matthias Bertoncelli

Rédacteur



Lire aussi