Francesco Acerbi, une récompense méritée pour la régularité incarnée

Par Valentin Feuillette publié le 06 Sep 2019

Avec la lourde blessure de Giorgio Chiellini (rupture des ligaments croisés antérieurs du genou droit), Roberto Mancini a décidé de faire appel au défenseur de la Lazio Francesco Acerbi qui, à 31 ans fête son grand retour en Nazionale après avoir connu deux petites sélections en 2014 sous la houlette de Cesare Prandelli.

Une reconnaissance méritée

Arrivé à la Lazio en provenance de Sassuolo l’été dernier, Francesco Acerbi sort d’une saison aboutie chez les laziali. Il incarne une efficacité défensive mais surtout une régularité impressionnante en Serie A depuis plusieurs saisons, à l’image de sa série de 149 matchs d’affilée joués (qui a pris fin en janvier pour une expulsion face au Napoli) ou encore de ses saisons à +40 rencontres disputées sous le maillot de Sassuolo. Lors de la première journée de championnat face à la Sampdoria (victoire de la Lazio 3-0), Acerbi a récupéré dix ballons, réussi 92% de ses passes tout en remportant pas moins de trois duels aériens. Ses qualités physiques mais aussi techniques notamment dans les relances rapides font de lui un cadre de plus en plus indispensable dans le système de Simone Inzaghi. Un profil qui forme donc un bagage assez conséquent qui lui valait bien d’être testé par Mancini.

Une chance à saisir pour l’Euro

Triste à dire mais parfois la maxime suivante : « le malheur des uns fait le bonheur des autres » peut prendre tout son sens et c’est le cas ici. Depuis l’officialisation de la sévère blessure du capitaine Chiellini, les cartes ont plus ou moins été redistribuées dans la hiérarchie défensive de la Squadra Azzurra et de nombreux joueurs se mettent logiquement à rêver de cette place laissée à l’abandon et veulent tous en profiter pour y figurer. Ainsi, Francesco Acerbi se doit de faire ses preuves dans les mois à venir que cela soit avec son club de la Lazio mais aussi lors des ses futures sélections avec l’Italie. S’il se montre solide et intéressant lors des matchs à venir en Nazionale (à commencer cette semaine par l’Arménie et la Finlande), l’ancien joueur de Sassuolo pourrait bien faire partie du voyage, c’est donc à lui de sauter sur cette occasion presque inespérée.

Une nouvelle concurrence rude

Qui dit place vacante, dit rude concurrence et casting ouvert. Hormis Leonardo Bonucci (qui participera vraisemblablement à l’Euro sauf blessure), le reste des prétendants devront se battre pendant des mois à coups de duels interposés pour décrocher leur précieux ticket dans cette Squadra Azzurra en pleine renaissance. En effet, Acerbi sera dans l’obligation de se frotter à d’autres défenseurs méritants tels que Armando Izzo (Torino), Gianluca Mancini (AS Roma), Alessio Romagnoli (Milan), Mattia Caldara (Milan) voire même Daniele Rugani (Juventus) qui pourrait regagner des minutes dans son club en raison de la longue absence de Chiellini. Bref, de sérieux concurrents qui partent probablement avec un léger avantage de part leur passé récent en sélection mais comme on dit souvent, représenter son pays se mérite alors buona fortuna très cher Acerbi !

Valentin Feuillette



Lire aussi