Aller au contenu
Tifare Ragazzi

Vos actions, vos buts, vos souvenirs ... Retracer votre Football ...

Messages recommandés

J'ai pensé à un nouveau sujet il y a quelques jours, sujet qui, je le trouve, manquait sur Calciomio. :smileJap:

 

L'idée est simple. A vous, à nous de raconter les buts qui nous ont marqué, les actions figés dans nos esprits, les images qui, en rapport avec le foot, restent encore aujourd'hui dans nos cerveaux quelques années plus tard. En quelques sorte, nos mémoires du foot. :hehe:

 

L'idéal pour décrire tout ça ? Une vidéo de l'évènement en question. A titre d'exemple récent l'ovation lors la sortie de Del Piero pour son dernier match au Juventus Stadium, ou plus ancien, la panenka de Totti en 2000, le but de Platini en finale de l'Euro 84 avec la célèbre Arconada (pas obliger de se cantonner à nos clubs ou à la Nazionale )...

 

Pour accompagner ça ? Un récit plus ou moins long et imagé de la façon dont vous avez vécu cet instant dans les conditions de l'époque, ou comment vous en avez pris connaissance quelques années plus tard car trop jeune à l'époque. A savoir comment vous avez ressenti les choses du haut de vos 8 ans, de vos 20 ans, de vos 40 ans, et non pas maintenant avec le recul.

 

Bref, il est temps de vous remémorer ce qui vous a fait vibrer dans le foot, de vous replongez dans vos souvenirs, et de nous faire partager ces instants qui vous ont transporté en bien ou en mal ... :blush:

 

A titre personnel je me lance.

 

 

Coupe du Monde 1994, la Nazionale est en finale. :forza: Haut comme trois pommes devant la télévision de la Nonna je ne comprends assurément pas tout l'enjeu de ce qui est en train de se passer. :dontgetit:

 

Je me souviens de l'odeur de ces pizzas dans le four, de ma mère s'activant dans la cuisine avec ma grand mère tandis que mon père est à mes côtés. Un match âpre et difficile durant lequel le padre se ronge les ongles, ne distillant aucun mot à l'assistance. Un match fermé, décevant. :mellow:

Intérieurement, je me demande vraiment qu'est ce qui peut mettre mon père dans cet état de tension. Petit à petit, inquiet de le voir si tendu je me rapproche de lui en calquant mes réactions sur les siennes. S'il hausse les sourcils je fais de même, s'il tape dans les mains idem, s'il se lève, je me lève. Je prend soudain conscience du moment solenel qui est en train de jouer, oui l'Italie est en finale de la Coupe du Monde à la lutte pour une quatrième étoile, et ce moment est sacré...

 

Papa n'est pas très foot, mais il ne jure que par Baggio, il Divin Codino, ce joueur merveilleux qui fait rêver la botte. Seulement ce soir là, le héros est blessé. Chaque contact impliquant le joueur nous fait frémir, chaque fois qu'il est au sol, une sorte de mini-drame ce joue. :o Finalement les prolongations s'annoncent d'abord, puis les penaltys. Le Lambrusco est, ce soir là, la seule chose capable de faire sortir ne serait ce que quelques secondes papa du match.

 

Et puis ça y est, on y est, les tirs aux buts ... La séance démarre mal, toute la pièce est en arrêt devant la petite télé à la qualité médiocre, pas un bruit dehors, seulement la Tv des voisins que l'on attend en fond sonore. Voisins dont le mari est Italien est lui aussi derrière la Nazionale...

 

Tout part en vrac après l'échec de deux tireurs Italiens. Mais papa reste impassible, tandis que les autres personnes dans la pièce (indifférentes car non Italiennes) parlent calmement. Et puis l'icône s'avance. Roberto Baggio se présente pour le tir au but de la dernière chance. :mellow: Lui ne peut pas manquer. Me rappelant ces souvenirs multiples de papa me vantant les talents de l'avant centre je sais qu'il ne peut pas manquer. Je vois le drapeau Italien qui flotte à travers la baie vitrée à l'autre bout du salon, et je me dis que tout ça ne peut mal finir ... Et pourtant, Baggio s'élance, son tir s'envole au dessus ... :crying_anim02:

 

J'entends les cris désespérés du voisin d'à côté. Je me tourne vers mon père, je le regarde... sur sa joue coule une larme, chose que je n'avais encore jamais vu ... :crying_anim: La coupe nous échappe, je n'ai plus vu un match avant des mois, je n'ai plus jamais revu mon père dans cet état de tension... Ce manqué, cette défaite l'ont meurtri ...

 

Et encore aujourd'hui, lorsque je revois cette tentative,... les images et les souvenirs défilent dans ma tête ...

  • Upvote 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pazzoviola

j'ai trop de souvenir depuis 1978, année où j'ai commencé à regarder des matchs de foot .........

 

un premier souvenir , Tv en noir et blanc Italia-France en Argentine ( 1978 )avec but des français dans la première minute et remonté tranquille et chanceuse de l'Italia qui fera une belle coupe du monde, finale en famille pour Argentine-Pays bas avec un arbitrage ( italien , je crois) très favorable au pays organisateur, et victoire finale des argentins, après beaucoup mais beaucoup de souvenirs que j'essaierais de vous conter, si ma mémoire ne flanche pas ...... :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà le match qui m'a fait découvrir la vieille dame :rolleyes: quel intensité quel ambiance quel entraineur ( qui fumé son cigare ) :wub: c'était une soirée inoubliable :

 

 

 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S'il y a une vidéo que j'aurais voulu mettre, c'est celle de la finale de Champion's League 2002/03 qu'a posté Marok'1.

 

C'est à partir de là que tout à commencé pour ma part, des souvenirs inoubliables :wub:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pazzoviola

pénalty de Roberto Baggio au premier tour de la Coppa Uefa 1989-90, contre l'Atletico Madrid à Perugia, l'Artemio Franchi était en rénovation pour le mondial, 1-0 à l'aller pour les espagnols qui étaient largement favori, 1-0 au retour pour la Fiorentina, séance de tirs aux buts et Baggio met le rigore vainqueur et tombe à genoux devant nous , c'était énorme, et puis après un parcours magnifique d'une équipe modeste jusqu'en finale avec des joueurs comme Borgonovo, Nappi, Pin, Celestini, Di Chiara, Buso, Kubik, Dunga, Landucci ......et des déplacements inoubliables à Sochaux ( oui, oui , Sochaux ) à Auxerre en quart et la finale à Torino et à Avellino au retour où on a été accueillis comme du bétail avec les carabinieri qui ont chargé sur nous......

Que de souvenirs, avec au passage les éliminations de Dynamo Kiev et le Werder ( qui était aussi des cadors ) , mais là je n'étais pas aux matchs......

ça restera une des plus belles épopées que j'ai vécu avec la Fiorentina ( étant surtout la première ) avec entre temps quelques déplacements in Italia comme à San Siro avec une défaite logique contre l'Inter, mais je me rappel de ce match à cause du geste de Berti qui nous a fait un doigt quand il a marqué son but ( lui, l'ancien Viola )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Je me rapelle dans les bras de papa contre les quarts contre la Juve : je censurerais ces paroles mais quel matchs quel plaisir de les éliminer :wub: Oliveira Matteoli :wub:

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pazzoviola

j'ai suivi cette épopée de Cagliari avec l'élimination en demi contre l'Inter, super Cagliari avec les Valdes, Oliveira, Allegri, Matteoli ( super joueur ), Firicano ( il claquait mine de rien , Aldo ), Pusceddu.... le gardien, Cossu, c'était pas Ielpo ???? je ne suis plus sur......

on vous en piqué pas mal des joueurs, Pusceddu, Firicano et Oliveira......mais j'avoue avoir été tifoso de Cagliari pendant cette coppa UEFA !!!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai suivi cette épopée de Cagliari avec l'élimination en demi contre l'Inter, super Cagliari avec les Valdes, Oliveira, Allegri, Matteoli ( super joueur ), Firicano ( il claquait mine de rien , Aldo ), Pusceddu.... le gardien, Cossu, c'était pas Ielpo ???? je ne suis plus sur......

on vous en piqué pas mal des joueurs, Pusceddu, Firicano et Oliveira......mais j'avoue avoir été tifoso de Cagliari pendant cette coppa UEFA !!!!!!

Fiori le gardien ;) n'empèche c'est le meilleure Cagliari que j'ai pu voir jouer même si c'était vague car était petit :confused:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pazzoviola

arrête , moi ,j'ai vu les matchs à la TV, c'était grand !!!!!!!

Je pensais sincèrement qu'ils pouvaient aller au bout........

 

yes , Valerio Fiori, sorry, je me suis trompé mais Ielpo a bien été gardien de Cagliari rassure moi, je ne vais sur wikipedia, moi ...... :icecream:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon père te confirme il a jouer de 87 ou 88 a 93 chez nous :thumbsup:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Je me rapelle dans les bras de papa contre les quarts contre la Juve : je censurerais ces paroles mais quel matchs quel plaisir de les éliminer :wub: Oliveira Matteoli :wub:

 

Punaise Cossu, tu viens de me faire découvrir une partie de l'histoire des Sardes que je ne soupçonnais pas. :smileJap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il a d'autre chose a te faire découvrir , on a pas toujours été nul :lmaosmiley:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pénalty de Roberto Baggio au premier tour de la Coppa Uefa 1989-90, contre l'Atletico Madrid à Perugia, l'Artemio Franchi était en rénovation pour le mondial, 1-0 à l'aller pour les espagnols qui étaient largement favori, 1-0 au retour pour la Fiorentina, séance de tirs aux buts et Baggio met le rigore vainqueur et tombe à genoux devant nous , c'était énorme, et puis après un parcours magnifique d'une équipe modeste jusqu'en finale avec des joueurs comme Borgonovo, Nappi, Pin, Celestini, Di Chiara, Buso, Kubik, Dunga, Landucci ......et des déplacements inoubliables à Sochaux ( oui, oui , Sochaux ) à Auxerre en quart et la finale à Torino et à Avellino au retour où on a été accueillis comme du bétail avec les carabinieri qui ont chargé sur nous......

Que de souvenirs, avec au passage les éliminations de Dynamo Kiev et le Werder ( qui était aussi des cadors ) , mais là je n'étais pas aux matchs......

ça restera une des plus belles épopées que j'ai vécu avec la Fiorentina ( étant surtout la première ) avec entre temps quelques déplacements in Italia comme à San Siro avec une défaite logique contre l'Inter, mais je me rappel de ce match à cause du geste de Berti qui nous a fait un doigt quand il a marqué son but ( lui, l'ancien Viola )

 

 

Ton récit m'a foutu des frissons, grande épopée que j'ai eu le plaisir de mettre en avant au cours d'un exposé sur Baggio dans mes jeunes années scolaires. Ouais y en a qui ont de la chance ... :icecream:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pazzoviola

Dans le style équipe surprise du calcio, tu as aussi Bologna qui a été demi finaliste , eliminé injustement par Marseille ( sur un pénalty de tapie , je crois...... :ninja: ) après avoir fait un parcour étonnant et des retournements de situation à domicile après avoir été explosé à l'extérieur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il a d'autre chose a te faire découvrir , on a pas toujours été nul :lmaosmiley:

 

:ninja: Je suis prêt à m'instruire, compte moi les exploits et grandes victoires Sardes sur plus de 5 lignes, tu gagneras mon respect. :lmaosmiley:

 

Dans le style équipe surprise du calcio, tu as aussi Bologna qui a été demi finaliste , eliminé injustement par Marseille ( sur un pénalty de tapie , je crois...... :ninja: ) après avoir fait un parcour étonnant et des retournements de situation à domicile après avoir été explosé à l'extérieur

 

Ouaip en 99, ça je m'en souviens bien et pour cause je suis tifoso de Marseille. :unsure: Injustement non ? Blanc transforme juste un penalty à la 95ème minute du match retour à Bologne alors qu'il y avait eu 0-0 à l'aller. :rolleyes: Honnêtement, les deux parties je m'en souviens pas vraiment. Je me rappelle plus de l'atmosphère qui régnait à Marseille à l'aller au stade (5000 Tifosi de Bologne, zone visiteuse jamais aussi pleine) beaucoup d'incidents, des fumigènes qui volent avec le virage Nord et une excitation extrême.

 

Et un retour dantesque pour les Marseillais dans la Curve avec de fortes tensions à Bologne et rixes avec les forces de l'ordre avant l'explosion du parcage à la dernière seconde ...

 

Voilà le match qui m'a fait découvrir la vieille dame :rolleyes: quel intensité quel ambiance quel entraineur ( qui fumé son cigare ) :wub: c'était une soirée inoubliable :

 

 

 

 

Youve, gros match resté dans ma mémoire également. J'aurais mis la vidéo si tu ne l'avais pas fait. Le souvenir d'une soirée LDC mémorable passé devant TF1, avec un dernier but de Nedved qui m'avait fait exploser, surtout après le scénario de l'aller où la Juve avait perdu 2-1. Ouais bien content de faire la nique au Real que je détestais avec toute leurs super-stars. Personne voyait la Juve vainqueur et pourtant, un match de légende. J'étais encore jeune et bien content de voir l'Italie à ce niveau. Le calcio était encore quelque chose à cette époque ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pazzoviola

Tifare Ragazzi, comme tu as l'air d'être un grand passionné ( et j'aime ça ) en voila une sympa et récente......

j'avais mon resto dans le nord est de la France et la Fiorentina jouait ça qualif pour la champions à Torino contre nos amici du Toro, des pôtes fiorentini de Belgique me propose déller voir le match, je leur dit OK... :thumbsup:

Ils passent chez moi le samedi soir , je les invite dans mon resto , les fait dormir dans ma maison, et à 4 heure du mat direction Torino, arrivé vers midi ( je ne sais plus trop ) , on se donne rendez vous avec des tifosi du toro pour avoir des places ( et oui, pas facile avec leur loi à la con ) les mecs , nous laisse leur abonnement pour un match avec changement de nom sur internet , on s efait controler à l'entrée du stadio Olimpico avec la carte d'abonnement du toro ( habiiler en granata et Viola camouflé ), ensuite tout le monde connait la suite , victoire de la Fiorentina 1-0 , retourné d'Osvaldo, on était en viola dans la curva du Toro et on chantait ensemble , c'était énorme, les mecs à la fin nous ont félicité et on a déambulé dans les rue de Torino avec la Bandiera VIOLA , ce qui est pour nous , une énorme fierté, on venait de chasser le Milan de la Champions Leagues, alors que la Juventus était dans les égouts.......

On est repartie ensuite pour rentré chez nous , et oiu, j'ouvrai mon resto le Lundi, mais quelle fierté d'arboré la maglia viola dans les Autogrille sur l'autoroute alors qu'on croisait des tifosi d'autres squadre !!!!!

Rentré à 2 heures du mat le Lundi pour ouvrir mon resto le jour même , fatigué mais putain le pied , des anecdoctes comme ça j'en ai plein , mais celle çi restera gravé, je ne sais pas pourquoi......

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tifare Ragazzi, comme tu as l'air d'être un grand passionné ( et j'aime ça ) en voila une sympa et récente......

j'avais mon resto dans le nord est de la France et la Fiorentina jouait ça qualif pour la champions à Torino contre nos amici du Toro, des pôtes fiorentini de Belgique me propose déller voir le match, je leur dit OK... :thumbsup:

Ils passent chez moi le samedi soir , je les invite dans mon resto , les fait dormir dans ma maison, et à 4 heure du mat direction Torino, arrivé vers midi ( je ne sais plus trop ) , on se donne rendez vous avec des tifosi du toro pour avoir des places ( et oui, pas facile avec leur loi à la con ) les mecs , nous laisse leur abonnement pour un match avec changement de nom sur internet , on s efait controler à l'entrée du stadio Olimpico avec la carte d'abonnement du toro ( habiiler en granata et Viola camouflé ), ensuite tout le monde connait la suite , victoire de la Fiorentina 1-0 , retourné d'Osvaldo, on était en viola dans la curva du Toro et on chantait ensemble , c'était énorme, les mecs à la fin nous ont félicité et on a déambulé dans les rue de Torino avec la Bandiera VIOLA , ce qui est pour nous , une énorme fierté, on venait de chasser le Milan de la Champions Leagues, alors que la Juventus était dans les égouts.......

On est repartie ensuite pour rentré chez nous , et oiu, j'ouvrai mon resto le Lundi, mais quelle fierté d'arboré la maglia viola dans les Autogrille sur l'autoroute alors qu'on croisait des tifosi d'autres squadre !!!!!

Rentré à 2 heures du mat le Lundi pour ouvrir mon resto le jour même , fatigué mais putain le pied , des anecdoctes comme ça j'en ai plein , mais celle çi restera gravé, je ne sais pas pourquoi......

 

:smileJap: Là tu viens de me vendre du rêve je me souviens exactement de ce match, avec Osvaldo qui marque en fin de match. Le Milan out, et un settore ospiti en folie qui avait, pour la petite anecdote et si je me souviens bien, même péter une vitre de plexi au moment du but tellement le chaos avait été intense. :lol:

 

En viola dans la Curva du Toro', un de ces moments qui marque j'imagine. :bien:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pazzoviola

tu m'étonnes , et on chantait tous ensemble "Berlusconi Vaff........" ou "chi non salta e bianconero"

Quand la Fiorentina a marqué je courais dans la tribune comme un fou, je croyais même que c'était Pazzini qui avait marqué.......

Je te jure tu en chiale tellement c'est beau......

Qu'est ce qu'on peut être con........

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tu m'étonnes , et on chantait tous ensemble "Berlusconi Vaff........" ou "chi non salta e bianconero"

Quand la Fiorentina a marqué je courais dans la tribune comme un fou, je croyais même que c'était Pazzini qui avait marqué.......

Je te jure tu en chiale tellement c'est beau......

Qu'est ce qu'on peut être con........

 

Con je crois pas :rolleyes: mais le stade à cette faculté à exalter et à transformer les émotions. Ça s'explique pas, et c'est des trucs que personne ne peut comprendre sans l'avoir vécu de l'intérieur. B) Ca transcende, ça ajoute du sel, des larmes et de la transpi' ;) ce dont il manque terriblement dans ces nouveaux stades. Quand t'y as goûté difficile de s'en passer...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pazzoviola

va expliquer ça à des mecs qui m'insulte de raciste ou autre nom d'oiseaux, mais quand tu fréquentes les curve tu as tendence à déraper et en plus quand tu as vécu ça dans les années 80-90, c'est encore pire, les tifoserie étaient très chaudes ,après je ne suis pas toujours fier de ce que j'ai fait , mais bon ,c'est ça le calcio.....

je me suis calmé , même si des fois les vieux démons ressortent.......

exemple , quand Benzema a continué à jouer , alors que Zauri était au sol , et que Lyon a marqué le but du 1-2 en CL, je peux te dire qu'on a pas été tendre à son égard, mais ce sont des réactions de tifosi à chaud , je ne te dis pas ce qu'on chantait dans les tribunes de Gerland............

Après , on se rend compte que c'était ridicule, mais bon , c'est comme ça ......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

va expliquer ça à des mecs qui m'insulte de raciste ou autre nom d'oiseaux, mais quand tu fréquentes les curve tu as tendence à déraper et en plus quand tu as vécu ça dans les années 80-90, c'est encore pire, les tifoserie étaient très chaudes ,après je ne suis pas toujours fier de ce que j'ai fait , mais bon ,c'est ça le calcio.....

je me suis calmé , même si des fois les vieux démons ressortent.......

exemple , quand Benzema a continué à jouer , alors que Zauri était au sol , et que Lyon a marqué le but du 1-2 en CL, je peux te dire qu'on a pas été tendre à son égard, mais ce sont des réactions de tifosi à chaud , je ne te dis pas ce qu'on chantait dans les tribunes de Gerland............

Après , on se rend compte que c'était ridicule, mais bon , c'est comme ça ......

 

Tu sais, je crois que c'est aussi pour ça que beaucoup aiment le stade, tout simplement parce que c'est (c'était ?) un des rare espace de liberté qui restait aux gens. Les individus se transforment, (beaucoup de personnes, proches ou non, seraient surprise de me voir dans une tribune), on est plus tout à fait nous même, l'émotion du moment l'emporte sur tout le reste et on est plus, l'espace d'une après midi, d'une soirée, qu'obnubilé par l'idée de victoire et de défense de ses couleurs. :thumbsup:

 

Maintenant ça s'est quand même bien calmé, effectivement les curve dans les 80's c'était autre chose. Très politisé tout d'abord avec des groupes en plein essor, et une société Italienne qui allait vraiment mal (est ce que ça a changé depuis ? :confused1: je n'en suis pas convaincu). Le stade était pour les tifosi un lieu où exprimer leur frustration et un rattachement à quelque chose qui les maintenait en vie à savoir leur club. Bref les dérapages étaient fréquents, impossible de les cautionner, surtout avec le recul, mais on peut clairement y trouvait des explications en cherchant un peu ...

 

En définitive, une Curva n'est pas un endroit où on peut juger de la personnalité d'une personne :lmaosmiley: (ou sinon la conclusion est que nous sommes tous des fous :unsure: ) toutes nos réactions sont exacerbées, et plutôt que de véritable racisme d'insultes ou autres dans certaines situations ... Il faut bien comprendre que le but premier sur le moment est avant tout pour une très large majorité de tifosi de destabiliser, de faire peur à l'adversaire, dans le seul but de gagner. Alors qu'à côté de ça, dans leur "véritable" vie aucun fond de racisme, d'homophobie ou de haine n'a trait dans leur personnalité ...

 

Mais ça encore, c'est pas facile à comprendre quand on le vit pas de l'intérieur. La frontière est souvent mince <_<

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×