Jump to content
Calciomio

Nazionale

Recommended Posts

Ambrosini avait en effet fait une belle rentrée en finale de l'euro servant une superbe balle de 2 à 0 à Del Piero. Il a souvent eu des pépins physiques mais il a pu faire l'euro 2008. Tacchinardi, autre grand milieu de terrain italien de la fin des années 90 et du début des années 2000, n'a fait aucune phase finale. Pour en revenir à Fiore, il fait une belle saison 2003-2004 et offre aussi à lui tout seul la coupe d'Italie à la Lazio (doublé à Rome et but à Turin).

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est en 2010 surtout qu'il méritait d'y jouer,Lippi sélectionne le mauvais Gattuso cette saison(où il a été pas mal blessé) et laisse le meilleur à la maison.

Finalement cette coupe du monde mais Lippi s'est tellement fourvoyé dans tous ces choix et paris,un vrai désastre collectif.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 58 minutes, Superlio a dit :

N'exagérons pas ! Bruno Pizzul, 90 minuto, la domenica sportiva et la gazzetta dello sport ont été mes amis d'enfance et d'adolescence.

Ah la là que de souvenirs tout ça!

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, Kaprischöffen a dit :

Entièrement d'accord, sauf que Ambrosini avait rencontré pas mal de problèmes physiques entre 2001 et 2006, ce qui explique cela. Je crois qu'il a passé même quasiment 1 an sans jouer de 2001 à 2002.

 

EDIT : Oui effectivement, il s'est fait les croisés en Février 2001 et a été absent pendant 320 jours. Alors qu'il explosait littéralement cette saison 2000-01 aprés une excellente entrée contre la France en finale qui l'avait boosté.

Exactement. Ambrosini revient sur le devant de la scène (et un peu à la surprise générale vu toutes les blessures qu il s était tapé auparavant) à partir de la saison 2006-2007.                                                           Pour moi ambrosini était le « successeur »  de Dino baggio, les 2 avaient quasiment le même jeu 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Superlio a dit :

Tacchinardi, autre grand milieu de terrain italien de la fin des années 90 et du début des années 2000, n'a fait aucune phase finale. 

Ces mises à l écart systématiques de tacchinardi m ont toujours étonné. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, SCed a dit :

Je laisse la couleur du slip à Superlio, mais aux pieds en 2003-2004, il portait les magnifiques Lotto Sheva avec leurs jolis reflets sur la partie noire. :wub_anim:

stefano-fiore-lazio-picture-id681192688

Je ne serai jamais objectif le concernant vu qu'il fait partie de mes 3 préférés avec Biglia et Nesta, mais jusqu'en 2004, il était simplement énorme, mais étant plutôt polyvalent, il s'est fait balader un peu partout en Nazionale et a rarement pu s'intégrer complètement dans un système.

Au delà de ses qualités footballistiques évidentes, il avait la classe et une « bonne gueule de rital » Fiore.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tacchinardi aurait pu faire au moins une phase finale. Surtout quand nous voyons un joueur comme Sandro Cois dans les 22 en 1998.

En 2000, il fait quelques matchs amicaux mais Zoff a déjà un secteur pourvu avec Albertini, Conte, Di Biagio et Ambrosini pour jouer au milieu.

En 2002, Albertini est forfait (on parle peu de cette blessure alors qu'Albertini était titulaire en Nazionale depuis 1993) mais le Trap a Zanetti, Gattuso, Di Biagio.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ambrosini est un de mes joueurs préféré 

J'ai tellement aimé se joueur et je trouve qu'il méritait tellement mieux (sans être très objectif) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, Kaprischöffen a dit :

On aurait peut être trop insisté sur lui et on aurait eu ce jeu prévisible de 2002 (n'oublions pas qu'on a affronté aucune grande équipe au Japon-Corée)

Probablement, et puis Delvecchio a fait un Euro formidable. Ultra versatile, technique, quel boulot il aura abattu.

Sous-utilisé en Nazionale, et pourtant pilier offensif de la Roma championne de l'extraordinairement sympathique Fabio « mai alla Juve » Capello.

marco-delvecchio-of-italy-shields-the-ba

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, SCed a dit :

jusqu'en 2004, il était simplement énorme

À tous points de vue. :wub_anim:

Le sponsor qui lui allait le mieux :

534d09008e54e83dd45f543ddc69fc98.jpg

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Stendhal a dit :

Probablement, et puis Delvecchio a fait un Euro formidable. Ultra versatile, technique, quel boulot il aura abattu.

Sous-utilisé en Nazionale, et pourtant pilier offensif de la Roma championne de l'extraordinairement sympathique Fabio « mai alla Juve » Capello.

 

Oui, contre les Pays-Bas, seul en pointe il les a bien bousculé. Lui et Montella l'ont trop été à mon goût, sous-utilisé.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fiore a pour toujours sa place dans mon onze des gros. Notons que la plupart des titulaires le sont également dans la sélection des affreux.

Je ne cache pas que composer l'attaque est à chaque fois un cauchemar : j'ai le plus beau (et le plus gros) banc du monde : Adriano, Ronaldinho, Maradroga, Higuancialain, Mido, Hartson...

 

Southall

Ivanovic - Jorge Costa - Rabé - Helveg

Brolin - Töfting - Fiore

Ailton - Ronaldo - Cassano

Share this post


Link to post
Share on other sites

Delvecchio a été très bon en demi-finale et en finale de l'euro où sa puissance et ses appels ont fait très mal à la défense française. Zoff a eu une très bonne idée en le titularisant. Capello l'a souvent fait jouer milieu gauche ce qui explique des statistiques en baisse. Mais en Nazionale, il a tenu son rang quand il jouait en pointe. En octobre 2000, il met un superbe but contre la Roumanie (regardez le sur you tube).

Montella a eu peu d'occasions en Nazionale, il n'a pu montrer son efficacité que lors des matchs amicaux (superbe lob contre l'Afrique du Sud en 2001 et doublé en 2002 en Angleterre).  Dans les phases finales, il a été titulaire une seule fois contre la Suède en 2000 (où il fait une passe décisive à Del Piero). Son entrée contre le Mexique en 2002 est pas mal du tout (un but injustement refusé et une passe décisive).

Après, n'oublions pas qu'il est en sélection à une époque où Vieri est le titulaire et il est en concurrence  (pour jouer avec Vieri) avec Inzaghi, Del Piero et Totti (quand celui-ci joue en soutien de l'attaquant).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu nous emmerdes toi, à tout savoir :ninja:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Superlio a dit :

Capello l'a souvent fait jouer milieu gauche ce qui explique des statistiques en baisse.

Dans la formation en 3-4-1-2, Delvecchio était officiellement aligné en pointe aux côtés de Batistuta (ce dernier toujours remplacé par Montella en seconde). Mais ça, c'était sur le papier. De fait, il occupait toute la moitié gauche du terrain dans le camp adverse, comme tu le dis. C'était un dévoreur d'espaces.

delvecchio-1.jpg

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Del Piero était loiiiiiiiiiin d'être indispensable en azzurro, magnifique joueur en club, juste bon sans plus en sélection, un peu comme Raùl pour faire une analogie. Je trouve qu'on a trop insisté sur lui. Totti aussi a été souvent décevant (en 2002 par exemple).

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Totti aura au moins été brillant à l'Euro 2000.

Del Piero, jamais. En plus il puait la sfiga.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un dévoreur d'espaces qui marquait tout le temps dans les derbys. Delvecchio en aura fait voir de toutes les couleurs à Nesta. Montella aussi se surpassait dans les derbys (notamment celui de mars 2002).

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Stendhal a dit :

Dans la formation en 3-4-1-2, Delvecchio était officiellement aligné en pointe aux côtés de Batistuta (ce dernier toujours remplacé par Montella en seconde). Mais ça, c'était sur le papier.  De fait, il occupait toute la moitié gauche du terrain dans le camp adverse, comme tu le dis. C'était un dévoreur d'espaces.

Exact, comme sous Zeman déjà où il était ailier dans le 4-3-3.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Superlio a dit :

Montella a eu peu d'occasions en Nazionale, il n'a pu montrer son efficacité que lors des matchs amicaux (superbe lob contre l'Afrique du Sud en 2001 et doublé en 2002 en Angleterre).  Dans les phases finales, il a été titulaire une seule fois contre la Suède en 2000 (où il fait une passe décisive à Del Piero). Son entrée contre le Mexique en 2002 est pas mal du tout (un but injustement refusé et une passe décisive).

Après, n'oublions pas qu'il est en sélection à une époque où Vieri est le titulaire et il est en concurrence  (pour jouer avec Vieri) avec Inzaghi, Del Piero et Totti (quand celui-ci joue en soutien de l'attaquant).

Et montella est arrivé tardivement en sélection finalement. Totalement ignoré par c. Maldini alors qu il marquait déjà beaucoup à la samp en 97 et 98 (22 et 20 buts en serie a). Il a fallu attendre 99 pour qu il soit enfin sélectionné par Zoff. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Superlio a dit :

Un dévoreur d'espaces qui marquait tout le temps dans les derbys. Delvecchio en aura fait voir de toutes les couleurs à Nesta.

C'est exactement ce que déclarait Desailly après l'Euro 2000, pour rebondir sur ce que disait Caprì plus haut : Delvecchio était le type d'attaquant contre lequel les défenseurs détestent jouer, très pénible à marquer (tout comme Inzaghi) car il évitait le marquage. Tout le contraire de Vieri, qui aimait venir au contact, ce qui le rendait prévisible et facile à marquer. Pas besoin d'aller lui courir après pour peu qu'on ait le physique pour le tenir, ce que le grand Marcel avait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Zeman, en 1998-1999, avait fait jouer Delvecchio en pointe (Balbo était parti à Parme) et les trois de devant étaient Paulo Sergio-Delvecchio-Totti. Delvecchio avait mis 18 buts en serie A, l'année d'après, en jouant en pointe avec Montella, il a mis 11 buts en championnat.

Faisons la comparaison chiffrée entre Del Piero et Totti lors des phases finales.

Pour Del Piero, on a un euro 1996 (une seule mi-temps contre les Russes) avec aucun but ni de passe décisive. En 1998, il fait une passe décisive pour Vieri contre l'Autriche. En 2000, il marque contre la Suède. En 2002, il marque contre le Mexique et en 2006 il marque contre l'Allemagne. Entre temps, il n'avait fait aucune passe décisive ni marqué en 2004. Pas de but ni de passe décisive en 2008.

Bilan pour Del Piero : une passe décisive et 3 buts.

Pour Totti, on a 2 buts en 2000. En 2002, il est passeur décisif contre l'Equateur et contre la Corée. En 2004, un seul match médiocre contre le Danemark. En 2006, il est passeur décisif contre le Ghana, la République Tchèque et deux passes décisives contre l'Ukraine. Il est bien sûr buteur contre l'Australie.

Bilan pour Totti : 3 buts et 6 passes décisives (en jouant moins de phases finales que Del Piero).

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Kaprischöffen a dit :

Del Piero était loiiiiiiiiiin d'être indispensable en azzurro, magnifique joueur en club, juste bon sans plus en sélection, un peu comme Raùl pour faire une analogie. Je trouve qu'on a trop insisté sur lui. 

Ce qui me saoulait le plus avec cette Obstination à faire jouer del piero en sélection, c est que ça se faisait parfois au détriment de joueurs meilleurs que lui (pour moi en tout cas), et dont on savait qu ils pouvaient apporter plus (dans les profils similaires Il y avait baggio bien évidemment, mais aussi Zola).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Superlio a dit :

Bilan pour Del Piero : une passe décisive et 3 buts.

Dont seulement un réellement décisif, contre le Mexique en 2002.

Celui contre la Suède a compté un cazzo : l'Italie était déjà qualifiée avant le match, avec 6 points. Même le but contre l'Allemagne ne change pas un résultat qui ne pouvait plus échapper à l'Italie.

 

Citation

Bilan pour Totti : 3 buts et 6 passes décisives (en jouant moins de phases finales que Del Piero).

Moins de phases finales, dont une sur une patte (2006, gagnée quand même).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Kaprischöffen a dit :

 Totti aussi a été souvent décevant (en 2002 par exemple).

Je te trouve sévère car Totti alignait les passes décisives en 2002 (statistiques amoindries par les buts valables refusés). Il lui a manqué un but, mais Je me souviens notamment d un coup franc magnifique (ou le gardien est totalement battu) qui tape le poteau (je ne sais plus si c est face à la Croatie ou au Mexique).                                                                                                                       Pour Totti la vraie déception pour moi c est 2004 (alors qu il sort peut-être de la meilleure saison de sa carrière en club).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×