Jump to content
Magnolia

Apprendre l'italien

Recommended Posts

italianforbeginners.jpg

 

Yes, you can!

Réjouissez-vous ! Les principes de base de la grammaire sont les mêmes au nord et au sud des Alpes et beaucoup de mots se ressemblent entre le français et l'italien.

Donc apprendre la langue de Dante est virtuellement à la portée de n'importe quel francophone, que le français soit votre première langue, votre deuxième ou même votre troisième pour nos amis berbères, par exemple.

 

Il n'y a cependant pas d'école miracle pour apprendre en autodidacte, mais différents courants de pensée.

Apprendre une langue est facile si vous aimez ce que vous étudiez, en revanche si on vous force à apprendre quelque chose, ça finit souvent en catastrophe.

Donc choisissez un ou plusieurs aspects que vous appréciez et essayez d'y revenir régulièrement.

L'apprentissage dépend de plusieurs facteurs, certains sont plus doué que d'autres pour les langues, certains sont plus motivés. Au final, certaines personnes arriveront à avoir de bonnes bases en 3 mois, tandis que pour le commun des mortels ça prendra quelques années.

 

 

------------------------------------------------------------------------------------------

Bref, passons aux différents aspects :

 

Les universités populaires :

Y en a partout, après c'est des cours quoi. Ils vous prennent à votre niveau, que ce soit débutant, « faux débutant » ou au-dessus.

+++ pour apprendre la grammaire.

 

La méthode Assimil :

Seul face à un petit bouquin ou une série de livres avec documents audio et multimédia.

++ pour la grammaire.

 

Aller en Italie :

Selon certains, en passant 3 mois en continu sur place (sans squatter avec des gens qui parlent sa propre langue), on devient un dieu en italien.

D'autres y retournent régulièrement et apprennent par petites touches.

Attention, l'italien est très volatil, il est parlé de manière un peu différente selon les endroits. Les différences sont plus marquées qu'entre les différentes régions françaises.

 

La télévision :

Je ne sais pas ce que vous avez comme chaînes. En tout cas, grâce à un certain Silvio B., la télévision italienne a atteint globalement un niveau encore plus bas que son équivalente français. Il fallait le faire.

Alors il y a les émissions sur le sport pour commencer.

Et puis suivre une série telle que Don Matteo c'est cool. L'avantage des séries est évident : des situations qui se répètent à l'infini, mais aussi des personnages récurrents pour lesquels ont s'habitue à leur façon de parler.

Sinon, entre deux programmes abrutissants, il y a les émissions présentées par Philippe Daverio (Passepartout et Emporio Daverio), il est d'origine française et parle donc en italien avec un fort accent français qui le rend compréhensible pour nous.

Bref, avoir l'oreille, c'est important. Un pote français a appris les bases durant son enfance en regardant les dessin animés japonais traduits en italien, parce qu'ils y étaient diffusés avant les chaînes françaises (exemple : Olive et Tom, avec les Italiens qui ont commencé à coller des noms américains eux joueurs).

Peut-être plus parlant comme exemple : l'écrivain brésilien Julio Monteiro Martins a déménagé en Italie à l'âge de 40 ans, pour des raisons personnelles. En plus de vivre sur place, il regardait la télé tard le soir pour se familiariser avec la langue. À un moment, après quelques mois, en regardant un débat, il a été surpris parce que d'un coup il s'est rendu compte qu'il comprenait tout ce qui se disait. La télé avait rempli son inconscient de la langue italienne. Maintenant, il publie ses livres écrits en italien. On peut penser que le fossé qui sépare le portugais du Brésil de l'italien est le même pour un Français.

 

La radio :

Toujours pour avoir l'oreille. Là encore, j'ai des potes qui ont appris l'italien en suivant les matchs de Serie A sur les longues ondes.

Aujourd'hui, il y a les streamings sur internet et on peut trouver des directs et des émissions d'informations sur toutes les clubs de l'élite.

Une liste qui n'est plus à jour : http://www.calciomio.fr/radios_13783

 

La musique :

Y en a qui trouvent que c'est important, qui aiment ça.

Pour la mémorisation et la prononciation.

Ça se combine aussi avec la radio et la télé.

 

Internet :

La tradition du journalisme sportif à l'italienne offre des textes à l'écriture beaucoup moins mécanique que ce que l'on trouve en France, ils offrent beaucoup plus de références culturelles.

Vous pourrez constater cela en allant sur le site de la Gazzetta dello Sport, du Corriere dello Sport ou un des nombreux blogs consacrés au calcio.

 

Youtube :

Il doit y avoir des pépites.

 

Les films :

De grands réalisateurs (Fellini, Risi), de grands acteurs (Vittorio Gassman, Marcello Mastroianni).

Voir les films en version originale, c'est bien mais à cause de la prise de son dans les films italiens jusqu'au milieu des années 1980, les acteurs parlent tous à côté de leur bouche et on perd donc une partie de la satisfaction qu'on peut avoir à regarder un film tel qu'il a été pensé.

En plus les éditions DVD françaises ne proposent parfois même pas la version originale, pour des classique (René Chateau :thumbsdown_anim:) ou pour les films plus récents qui n'ont pas connu un grand succès en France.

Gourck a d'ailleurs le plus grand mal à se choper des fichiers sous-titres italiens.

Là aussi il y a plusieurs écoles : VOSTFR, regarder le film avec les sous-titres en italien ou essayer de suivre en VO ?

 

Les livres :

Alors là, c'est l'Everest de l'italien.

Il y a beaucoup de poètes.

Sinon la prose a été balisée par Boccace au XIVe siècle, du coup les auteurs ont le goût des longues phrases à la syntaxe complexe. Autant dire qu'il faut s'accrocher.

Je conseille donc d'attendre d'avoir un bon niveau avant de se lancer ou de lire des auteurs comme Beppe Severgnini, qui ne cherchent pas midi à quatorze heures (mais au final, il faudra toujours chercher le vocabulaire.) Il vaut mieux éviter d'attaquer la Divina Commedia sans préparation.

Il y a aussi de grands auteurs de théâtre.

 

 

 

En dehors des deux premières techniques, il va quand même falloir se lancer dans l'apprentissage de la grammaire à un moment ou à un autre avec une méthode écrite.

À l'inverse, il y a ceux qui ont suivi des cours d'italien au lycée, mais comme les cours se font en français, ils n'ont pas développé une grande oreille.

 

http://www.youtube.com/watch?v=4AG1BAE19XA

Le conseil de zio Billy : "Chi va piano, va sano e va lontano."

 

À vous de travailler votre italien un petit peu tous les jours. Et que ça saute !

 

Exemple de prescription : suivre un blog tous les jours et deux émissions par semaine.

 

------------------------------------------------------------------------------------------

Quelques outils :

http://garzantilinguistica.sapere.it/fr/dizionario/it (dictionnaire italien, français-italien, conjugaisons dans les 2 langues... mais il faut s'inscrire.)

http://www.google.fr/language_tools?hl=fr (traducteur automatique, pratique pour connaître en gros le contenu d'une page internet en italien. /!\ Attention : il ne faut jamais les utiliser pour traduire ce que vous voudriez dire en italien)

http://babelfish.yahoo.com/ (idem)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les matchs à la radio c'est le pied.

Les 3/4 de ce que je connais en Italien vient des radiocronache de Giuseppe d'Agostino dont j'ai parlé déjà dans le topic Palermo. J'écoute quasiment chaque week end de match depuis 6-7 ans. Ça + quelques cours à droite à gauche ça me permet de tout comprendre et de me faire comprendre.

 

Ecoutez, parlez, écrivez (même des trucs cons sur fb).

Magnolia a raison. Avec un peu de volonté on atteint vite un niveau correct, sans prétention.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est assez surprenant le nombre de francophones qui ont appris sans avoir de racines italiennes :thumbsup:

Il y a aussi les beaufs qui vous diront que l'italien, c'est comme le français, il faut juste rajouter des -o :(. OK l'italien est proche du français, mais il faut une vie pour en voir toutes les subtiles différences.

Mais apprendre l'italien, comme dirait Hassan Céhef : « C'est possible. »

 

Mon parcours à moi personnellement :

2003, à 17 ans, je commence par comparer les mots de cette pub d'inter.it avec le français :

derbygillette.png

(D'ailleurs c'est bien les sites officiels en italien, avec leurs communiqués de presse bidons, on finit vite par avoir tout le vocabulaire.) Je m'achète un dictionnaire bilingue de poche et j'écoute de temps en temps les matchs à la radio.

2005, je regarde diverses émissions sur le site de la Rai, donc je fais la traduction simultanée pour ma sÅ“ur. Malheureusement, je ne comprends jamais l'élément clé de l'enquête de Don Matteo.

2006, je commence à traduire des articles pour des forums. D'abord passer les textes dans un traducteur automatique, puis refaire une syntaxe correcte en français et chercher le vocabulaire.

2008, je m'inscris en fac d'italien sans jamais avoir ni parlé, ni écrit en italien.

 

Voilà, c'est assez lent, vous pouvez faire mieux en n'oubliant pas les quatre règles d'or :

1/ Suivez quelque chose qui vous motive, qui vous donne vraiment envie.

2/ Faites-le régulièrement.

3/ Acceptez de faire des erreurs.

4/ Commencez le plus jeune possible.

 

Après, il faut être prêt à être choqué, comme lorsqu'on découvre que ciao ne veut pas seulement dire au revoir, mais bonjour aussi :lol:

Les matchs de foot à la radio, c'est violent. Mais après vous entendrez que tout le monde parle lentement à côté. On entendra aussi que les Italiens sont encore plus mauvais que les Français en anglais. J'ai mis quatre ans à comprendre qu'un "teckel" c'est un tacle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

EAU NON ! Il parle comme Super Mario :mario: :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup Magnolia me concernant j'ai commencer l'italien au lycée l'année dernière et il n'y a pas plus motivé que moi vu que je compte vivre à Naples :D Je vais suivre tes précieux conseils !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cool Magno pour les conseils, ça pourra en aider plus d'un.

 

Perso je n'ai pas du tout de racines italiennes ou autres, le seul lien que j'ai avec la botte s'appelle la Juventus. C'est là où c'est incroyable comme une passion vous donne de la motivation pour apprendre, tranquillement, une nouvelle langue.

J'ai commencé par traduire des news et articles pour le site, et un forum. Maintenant, je vais chercher les infos directement dans les presses italiennes, et je me rends compte que je comprends la grande majorité des articles. Alors ça reste dans le sportif au niveau du vocabulaire, mais c'est un début.

 

Par contre les matchs à la radio, bien joué :bien: Les émissions talk-show à la télé aussi. J'y penserai pour me faire l'oreille, mais voilà ça suffit à s'en sortir plus ou moins. Pour parler vraiment ou écrire, il faut absolument apprendre la grammaire de base, la conjugaison des temps et la place des mots dans une phrase.

 

D'ailleurs, tu connais un bouquin pas trop bourrage de crâne et un peu ludique?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'essaye egalement d'apprendre l'italien,le français et le portugais m'aide vachement dans la comprehension de cette belle langue.

Je regarde les match en streaming(presque toujours sur sky italia),le dimanche soir il m'arrive souvent de regarder la Rai(domenica sportiva),ça parle un peu trop de polemique et pas assez de jeu des fois ^^

 

Sinon lors de vos revues de presse j'essaye de traduire les titres de moi meme avant de lire vos traductions,je squatte egalement les sites des gros journaux sportif italien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Kuchiki coscialunga" tu vas encore faire "incazzare" le chef ..............!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Kuchiki

Qui ça le chef ? Magnolia ? mais non il connait pas le mot "énervé" :lol: .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre les matchs à la radio, bien joué :bien: Les émissions talk-show à la télé aussi. J'y penserai pour me faire l'oreille, mais voilà ça suffit à s'en sortir plus ou moins.

Mon avis, c'est que les talk-shows, c'est rien d'autre que de la radio à la télé. Les italiens ont amélioré ça en mettant de jolies poupées dénudées un peu partout.

 

D'ailleurs, tu connais un bouquin pas trop bourrage de crâne et un peu ludique?

Non, moi je ne connais rien de ludique dans ce domaine, il faudrait voir avec Great Teacher Billy.

 

À la fac, les deux grammaires de base recommandées par les professeurs sont assez indigestes, aucune image, c'est le découpage classique en paragraphes avec des exercices et les corrigés à la fin.

- Grammaire de l'italien (ou Italien grammaire) de Marina Ferdeghini-Varejka et Paola Niggi, chez Le Robert & Nathan, depuis 1996.

- Précis de grammaire italienne, d'Odette et Georges Ulysse, Hachette Éducation, dernière édition 1988 mdr.

 

J'ai acheté le premier et je ne m'en sert pratiquement jamais, même s'il faudrait que je m'y mette.

En tout cas ces ouvrages sont 3 fois moins épais que La grammaire anglaise de l'étudiant dont j'ai dû me servir à 2 repris depuis l'achat :lol:

 

Je vais demander à mes camarades de classe qui donnent aussi des cours s'ils ont un truc cool pour un apprenant du niveau faux débutant :thumbsup:

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai une question qui me turlupine : je n'ai jamais compris la signification exacte du mot "da" je l'ai vu employé a plusieurs sauce mais dans mon idée ça veut dire "depuis" éclairez-moi per favore :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Kuchiki

ça dépend, dans "da me a te" ça veut dire "de moi à toi", mais dans dans "Da Maggio" ça signifie "Depuis Mai", ou encore "Da adesso" qu'on peut traduire par "dès maintenant".

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

andare da qualcuno = aller chez quelque un

venire da Marsiglia = venir de Marseille

da Torino a Milano = depuis Turin jusque à Milan

da ora = dés maintenant

dà uno schiaffo = il donne une giffle

 

 

c'est les premièrs qui me viennes à l'esprit

Share this post


Link to post
Share on other sites

T'as touché le point sensible Babou, heureusement que Burundi est là.

Perso, je me trompe encore souvent entre di et tous les sens de da, qui peut avoir vraiment beaucoup de sens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça dépend, dans "da me a te" ça veut dire "de moi à toi", mais dans dans "Da Maggio" ça signifie "Depuis Mai", ou encore "Da adesso" qu'on peut traduire par "dès maintenant".

Comme tu le dis, il y a très souvent le sens de "depuis" dans "da" : cela incorpore une distance, un délai. Certaines fois, cela reprend le sens de "from" en anglais.

 

Pour tes exemples : "da me a te" : depuis moi à toi (même si ça ne se dit pas) / "da ora" : depuis maintenant etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

N'ayant pas d'origines italiennes (en tout cas pas d'après maman :lol: ) le seul lien qui me lie à l'Italie c'est le calcio. J'ai appris un peu sur le tas, principalement en lisant l'actu sur internet, c'est d'ailleurs là ou la découverte de calciomio m'a été nuisible puisque depuis je vais de moins en moins sur des sites en italien :cigar: .

Mais bon, je crois qu'avec le temps j'ai choppé le virus, donc je pense prendre des cours dans un futur proche. :Banana:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Kuchiki

Je confirme le fait qu'allez dans un pays nous rend bilingue, mon petit cousin qui avait à l'époque 10ans avait fait une tentative d'immigration en France (ses parents hein) ça n'a pas marcher ils sont reparti au bout de 4mois, et pendant ce temps il a appris la langue comme pas possible, il parle aussi bien que moi, bon aussi on dit qu'on apprend mieux quand on est petit, voilà pour l'anecdote :smileJap: .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ayant étudié l'italien à l'école primaire, puis en pélerinage tous les ans, l'italien m'était assez familier étant petit.

Puis l'étude de l'allemand, du moins la tentative d'étude se solda par un cuisant et prévisible échec engendrant avec lui ma perte de connaissances en italien.....

Depuis en couple avec une franco italienne parlant très bien la langue de la botte, et au fur à mesure des voyages à Rome, les mots reviennent assez bien, mais que de travail...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magno', dans tes vidéos, tu as oublié la base :

 

 

:wub: :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vais apporter mon modeste témoignage. J'ai pourtant fait le cursus LLCE Italien à la Fac, heureusement que je ne me suis pas lié à ça, sinon je serai zéro à l'oral ou alors je parlerai comme Dante.

Heureusement que je me suis mis à lire la Gazzetta (et Calcio 2000) et à écouter les matches à la radio, c'est effectivement grâce à ça que j'ai fait les progrès les plus significatifs. Bien entendu, avoir un "pied à terre" en Italie pour pouvoir y aller régulièrement aide beaucoup.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'apprends tranquillement l'italien, et parfait mes "petites" connaissances en allant regarder les matches de Naples chez mes amis Italiens.

 

Par contre, mon fils de 7 ans, apprends l'anglais à l'école, et l'italien dans la cours de recréation, et ben, il se débrouille super bien, et on me dit régulièrement qu'il parle beaucoup mieux que moi. :rolleyes: :rolleyes:

 

Et le petit de 4 ans fait les gestes avec les mains...

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'ailleurs, tu connais un bouquin pas trop bourrage de crâne et un peu ludique?

Ulysses revient. Pour les faux débutants, on m'a conseillé le vieux manuel Orizzonti italiani, niveaux 1 à 3, de Georges Ulysse, parus en 1999. Ce sont des manuels de lycée, donc avec les parties descriptives en français avec des sujets censés intéresser les djeuns, avec des zimages. Le premier est dur à trouver sur le net, mais il devrait y en avoir plein en occas.

 

Sinon, il faut peut-être se lancer dans Assimil avec les cédés audio.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×