Jump to content
Granata31

Photos des tifosi des clubs italiens

Recommended Posts

Bon, l'Uefa va nous casser les couilles pour les banderoles...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec le Napoli

 

Bon, l'Uefa va nous casser les couilles pour les banderoles...

 

Pour la banderole "Amis-Ennemis" ?...

 

Putain ils abusent !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour la banderole "Amis-Ennemis" ?...

 

Putain ils abusent !!

 

Ce serait plutôt pour les "insultes" je pense

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai pas suivi le match, y'a eu des chants insultants ?

Car la les banderoles c'est vraiment léger

Share this post


Link to post
Share on other sites

Léger ou pas elles sont quand même bien nulles, moches et pas créatives "Dortmund et Catania caca lol"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah regarde l'inter pour son match contre le Celtic a chanté des chansons anti napolitaines et ils ont rien eu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a une banderole Borussia "merda" traduit en allemand et surtout une banderole Napoli, Catania colera juste en dessous.

 

Les Supporters du Borussia sont amis avec qui en Italie?

Amis avec Napoli et jumelés avec Catania.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Article de Tifare sur La Grinta

 

 

Peu le savent, mais des changements importants ont été opérés concernant les supporters en Italie en automne dernier. Le document obligatoire pour les déplacements appelé tessera del tifoso a été modifié en faveur d'une majorité de leurs revendications. Et est définitivement entériné, ce qui ne va pas aider à améliorer les affluences catastrophiques des stades italiens.

 

Mi-décembre, l'administrateur délégué Barbara Berlusconi annonce en grande pompe la construction d'un nouveau stade pour l'AC Milan à l'horizon 2020. Problème, l'actuel co-pensionnaire de San Siro avec l'Inter n'attire plus les foules à l'instar de son rival (qui a un projet similaire) pour des raisons essentiellement sportives. Mais ce manque d'attrait sportif est-il valable pour l'ensemble de la Serie A (à une ou deux exceptions près) dont l'affluence est mauvaise ? Non, en témoigne la « Supersfida » Napoli-Roma devant un San Paolo à moitié vide en novembre dernier tandis qu'ils étaient plus de 50 000 fidèles en troisième division une décennie plus tôt. La Serie A comporte son lot de projets de nouveaux stades, la vétusté de ceux-ci étant aussi régulièrement mise en avant pour expliquer cette tendance.

 

La crise économique, un désamour général pour le Calcio secoué de temps à autre par les affaires sont autant de raisons avancées. La violence autour des stades aussi avec une énième victime en Coupe d'Italie en mai, comme s'il s'agissait malheureusement d'un phénomène récent. Il est indéniable que tous ces paramètres ont une influence sur la baisse des fréquentations. Mais la principale barrière d'accès au stade – bien trop souvent oubliée – est administrative et touche les familles comme les supporters les plus acharnés. Se rendre dans une enceinte sportive relève presque du parcours du combattant de l'aveu même de certains dirigeants.

 

L'échec du système tessera del tifoso

 

 

En cause, la désormais fameuse tessera del tifoso ce document d'accès au stade un temps obligatoire pour les matchs à domicile (sauf sanctions) et désormais seulement indispensable lors des déplacements. Il est intéressant de constater que depuis l'introduction de Passolig, son pendant turc, les stades de Turquie d'ordinaire si garnis ont vu leurs affluences chuter de manière spectaculaire. En Pologne, certains clubs commencent même à abandonner ce système preuve de son inefficacité. Dans le cas spécifique italien, celle-ci a été introduite en 2010 et était censée être la réponse à la violence et l'insécurité dans le football italien. Mais le ministre de l'Intérieur italien de l'époque, Roberto Maroni, a sans doute négligé un point pourtant crucial : la plupart de ces problèmes surgissent à l'extérieur des stades.

 

Et ce ne sont pas les seules interdictions de stade (daspo) qui constituent la réponse adaptée. Encore aujourd'hui, les sanctions pleuvent et la répression s'apparente à un aveu d'échec. Tantôt c'est la Lazio qui écope d'un huis clos partiel, tantôt c'est la Curva Nord de l'Atalanta. En clair, rien n'a changé depuis ce fameux derby sicilien de 2007. Un drame arrive toujours de temps à autre, les scènes de violence ne sont pas éradiquées, en revanche ils ont réussi à vider les stades. Même l'Indian Super League, championnat artificiel nouvellement crée en concurrence avec l'historique en Inde, est déjà devant la Serie A en termes d'affluences dans un pays où le football n'est pas (encore) roi.

 

Des modifications et une application irrévocable

 

Au minimum controversée, la tessera del tifoso a failli être expédiée aux oubliettes d'après des sources bien informées avant que ne survienne le décès de Ciro Esposito. Plus maintenant, cette mesure est bien définitive. En octobre dernier, les avocats des tifosi ont néanmoins obtenu une avancée passée inaperçue : le contesté article n°9 a été modifié. Aussi appelé « décret Amato », celui-ci empêchait une personne de revenir au stade même après échéance de la peine d'interdiction. Désormais, ce sera automatiquement possible si le sujet n'a pas été condamné durant les cinq dernières années sinon la décision pourrait revenir aux tribunaux.

 

Des décisions de justice multiples qui ne vont que conforter l'impression de disparité. Ainsi selon les villes, de rares supporters ont obtenu des déplacements autorisés « pour tous » (souvent de nouveau interdits par la suite) alors que d'autres peuvent toujours rêver. C'est le cas par exemple à Pisa (Lega Pro) via un « Trust » à l'anglaise très actif ou pour la Sampdoria qui a la chance d'avoir un président impliqué sur le dossier. Des cas isolés, malheureusement. Il s'agit d'un vrai dilemme pour les tifosi : remettre en cause son idéal ou rester à la maison.

 

Un véritable choix idéologique

 

 

Les supporters ultras notamment sont divisés en deux catégories : ceux qui ont une tessera et ceux qui ne l'ont pas. Ainsi, les premiers sont rangés dans la case « servo dello stato » (esclave de l'Etat) et les seconds sont des « ultras sul divano » (ultras sur le canapé). Si de nombreux groupes ont fait le choix de rester à la maison en déplacement (ou de se déplacer et de se faire recaler à l'entrée du stade) lors de l'intronisation du système, beaucoup ont depuis capitulé. Une autre part assez importante n'en démordra sans doute jamais.

 

L'un des spécialistes du sujet, l'avocat romain Lorenzo Contucci conseille désormais à tout le monde de prendre cette carte. « Parce qu'elle n'a plus rien à avoir avec celle d'il y a 5 ans et qu'elle a été modifiée à 70% selon les indications émises », explique-t-il. Et que les 30% pourraient éventuellement sauter lors de recours. L'AS Roma, avec laquelle Contucci a longtemps mené bataille, a d'ailleurs lancé récemment une tessera « Privilège » simplifiée : pas reliée à un circuit bancaire et facile à commander sur Internet.

 

Si les quelques avancées peuvent laisser penser que les supporters « ont gagné », la réalité est diverse. C'est tout le football italien qui est rejeté. Et tant que les divers paramètres liés à la désertion des stades resteront figés, les affluences des stades de Serie A ne sont pas prêtes de redécoller.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux tifosi de l'Avellino ont été arrêtés à Catania pour avoir tenté de faire rentrer des gens sans billets.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salernitana - REGGINA

 

Message des reggini pour soutenir Armandino, enfant tifoso de la Salernitana qui lutte contre une maladie grave

10387408_904041689653355_4867002906065862974_n.jpg?oh=792578e388580e05b434514482dfd44e&oe=55AB38AE&__gda__=1437687704_e46d9e2fb99f69f0c74a829db80553e9

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai pas suivi l'affaire. Quand est-ce que les ultras juventini ont manqué de respect à Bagna ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×