Jump to content
Calciomio

Costacurta dévoile les trois noms retenus pour le poste de sélectionneur !

Recommended Posts

parmi les 3, mon préfèré est conte.

Share this post


Link to post

Mais qui est Costacurta......?????????

 

:angry: :angry: :angry: :angry: :angry:

 

 

Que l'on élise un conseil fédérale avec son president et en suite on verra qui doit se charger de la nazionale........

 

Di Biagio jusqu'en juin, très bien !

Share this post


Link to post

Ce sera probablement Conte... son aventure à Chelsea se complique et je vois bien Abramovitch le remplacer en fin de saison.

 

Mancini sera le plan B dans le cas où la rupture de son contrat se compliquerait.

 

Di Biagio est surtout cité par respect je pense...

 

 

Je vois Antoine revenir dans le costume du sauveur après sa prétendue performance en 2016. Comme je l'ai déjà dit, j'aurais préféré Carlito mais Conte ne serait pas un mauvais choix... j'attends surtout de voir quels seraient ses choix alors qu'il aurait tout loisir de remodeler la Nazionale selon ses goûts.

 

Si c'est encore pour accumuler les bons soldats travailleurs mais limités, le tout en 'blacklistant' des talents plus compliqués à gérer... on a déjà donné avec Lippi 2.0.

Share this post


Link to post

Ranieri aurait été un bon choix selon moi, Conte, je ne suis pas sur qu'il lancera les' plus talentueux...

Share this post


Link to post

Ce sera probablement Conte... son aventure à Chelsea se complique et je vois bien Abramovitch le remplacer en fin de saison.

 

Mancini sera le plan B dans le cas où la rupture de son contrat se compliquerait.

 

Di Biagio est surtout cité par respect je pense...

 

 

Je vois Antoine revenir dans le costume du sauveur après sa prétendue performance en 2016. Comme je l'ai déjà dit, j'aurais préféré Carlito mais Conte ne serait pas un mauvais choix... j'attends surtout de voir quels seraient ses choix alors qu'il aurait tout loisir de remodeler la Nazionale selon ses goûts.

 

Si c'est encore pour accumuler les bons soldats travailleurs mais limités, le tout en 'blacklistant' des talents plus compliqués à gérer... on a déjà donné avec Lippi 2.0.

 

C'est exactement ce que je pense fera Conte, un Lippi 2, en plus, maximum après la Coupe d'Europe 2020, il démissionnerai très probablement, car il n'est pas fait pour être sélectionneur, il a besoin du contact quotidien du vestiaire pour valoriser son travail.

A la limite Mancini est plus dans le moule..... <_<

 

On doit re-fon-der une nazionale, on est pas en train de vouloir presser encore un peu plus les restes de la nazionale qui fut.........

 

Si c'est uniquement entre ces trois noms ( chose que je ne peut pas croire......! ) ma préférence irais surement à Di Biagio.

Share this post


Link to post

La capacité de ces gens à ne jamais apprendre de leurs erreurs et de toujours se tourner vers le passé est impressionnante.

Share this post


Link to post

La capacité de ces gens à ne jamais apprendre de leurs erreurs et de toujours se tourner vers le passé est impressionnante.

 

Quant tu pense que aux prochaines élections législatives en Italie, Berlusconi (82 ans) a repris à nouveau, le flambeau...... <_< <_< <_<

 

 

:thumbsdown_anim: :thumbsdown_anim: :thumbsdown_anim:

Share this post


Link to post

On a l'impression qu'on leur inculque la peur de prendre des risques. Dès qu'il y'a la moindre once de doute, on se tourne vers ce qu'on connait. Même si c'est pas bon, au pire on connaît donc c'est rassurant.

Share this post


Link to post

Conte pour un one shot c'est le meilleur choix. Mais je pensais que le foot italien voulait une reconstruction dans le but de former une base pour plusieurs années. Chose que conte ne pourra faire parce qu'on sait tous que ce mec va se barrer dès qu un club va le séduire.

Sinon Mancini, ce mec est trop fort comment il réussit à chaque fois à escroquer une autre victime... magique

Share this post


Link to post

Trois options de merde.

 

C'est Ancelotti qu'il fallait, ou quelqu'un comme Gasperini. Un homme du long terme, patient, capable de bâtir en puisant dans le - maigre - réservoir de jeunes un nouveau groupe pour les échéances de 2022, 2026...

 

Gonde va presser ses p'tits soldats comme des citrons, encore une fois.

 

Ciuffetto va nous dire à quel point il est plus évolué que les autres, et que l'homosexualité, c'est très bien. D'ailleurs il sélectionnera peut-être Montoschifo et Ebete.

 

Di Biagio va nous faire du Di Biagio : du médiocre, du carriériste, du dis-moi-qui-je-dois-sélectionner-c'est-pour-bien-me-faire-voir-par-qui-tu-sais.

Share this post


Link to post

C'est rarissime de trouver quelqu'un qui, comme moi, propose pour ce poste Gasperini. Ca fait plaisir.......

Share this post


Link to post

Dans ce style moi je souhaite qu'on donne la chance à Guidolin pour la Nazionale. Je trouve qu'il est sous côté cet homme.

Share this post


Link to post

C'est rarissime de trouver quelqu'un qui, comme moi, propose pour ce poste Gasperini. Ca fait plaisir.......

 

Le Gasp est une évidence. Encore plus qu'Ancelotti, qui est un homme douillé 10 millions par an pour entraîner des champions et qui n'en acceptera certainement pas 3 pour sélectionner des tréteaux.

 

Au fond, le boulot du sélectionneur devrait être exactement celui que produit le Gasp à Bergame : faire un groupe de jeunes compétitif avec le peu de talent disponible. Pour ça, il faut un pédagogue, un enseignant des choses du football. L'homme de Grugliasco correspond à l'identikit comme peu d'autres, à mon avis.

Un Donadoni en mieux, avec plus d'expérience et de compétence.

Share this post


Link to post

Le problème de coachs comme Gasperini, c'est le manque de reconnaissance internationale on va dire.

 

Dans un premier temps ça peut faire l'affaire... comme Prandelli en 2012, mais rapidement, certains joueurs pourraient être tentés de leur marcher sur la tête. Soit parce qu'ils ont un palmarès plus fourni, soit parce qu'ils gagnent d'avantage de fric, etc...

 

En prime, en cas de pépin, on va surtout souligner son expérience modeste... chez les supporters comme dans les médias. A peu près sûr que le Gasp réfléchirait à deux fois avant d'endosser le costume du con.

 

Le seul avantage actuellement, c'est qu'avec l'état de la Nazionale, il n'y a plus trop de joueurs capables de se vanter de quoi que ce soit. :ninja:

 

C'est probablement pas non plus le genre d'homme à se laisser dicter ses choix... c'est sans doute pas un hasard si ces entraîneurs finissent systématiquement par performer dans des clubs de milieu de tableau. Moins de divas, moins de talent pur mais + de place pour le foot qu'ils proposent.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post

C'est probablement pas non plus le genre d'homme à se laisser dicter ses choix par qui que ce soit... c'est peut-être aussi pour ça que ces entraîneurs finissent systématiquement dans des clubs de milieu de tableau.

 

Et c'est justement pour ça qu'il faudrait qu'il (ou quelqu'un de sa trempe) soit sélectionneur. Quand on voit Di Biagio avec le cas Sbruffon...

 

Et c'est aussi pour ça qu'il n'est pas choisi. Évidemment...

Share this post


Link to post

Le problème de coachs comme Gasperini, c'est le manque de reconnaissance internationale on va dire.

ça c'est vrai.

exemple: si gasperini (ou un autre coach du même profil) avait fait la même chose que lippi en 2010, il se serait fait "trucidé".

mais lippi était une "star", avait des titres derrière lui (dont le mondial 2006), donc la presse l'a critiquée mais plutôt mollement.

idem avec sacchi en 1996, un "coach provincial" à sa place aurait pris 10 fois plus cher que lui.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post

Et c'est justement pour ça qu'il faudrait qu'il (ou quelqu'un de sa trempe) soit sélectionneur. Quand on voit Di Biagio avec le cas Sbruffon...

 

Et c'est aussi pour ça qu'il n'est pas choisi. Évidemment...

 

Je suis d'accord là dessus

 

Mais c'est une vision utopique à l'heure actuelle selon moi

 

Parce qu'en club comme en sélection... si certains joueurs décident de faire la grève du zèle, c'est le mec au bord du terrain qui va trinquer. On le descendra bien avant certains cadres de l'équipe... y compris sur ce forum.

 

Gasperini y a eu droit à l'Inter d'ailleurs non ?

 

Pour moi, l'idéal, ce serait un mec comme Ancelotti parce qu'aucun joueur ne serait en mesure de prétendre à quoi que ce soit par rapport à son statut. Si en plus il entraîne bien et qu'il a la volonté de s'inscrire sur la durée ça peut mener à quelque chose d'intéressant. Un peu comme l'Espagne avec Del Bosque.

 

Le hic c'est que Carlo n'a pas envie de prendre en charge la Nazionale pour le moment.

 

 

ça c'est vrai.

exemple: si gasperini (ou un autre coach du même profil) avait fait la même chose que lippi en 2010, il se serait fait "trucidé".

mais lippi était une "star", avait des titres derrière lui (dont le mondial 2006), donc la presse l'a critiquée mais plutôt mollement.

idem avec sacchi en 1996, un "coach provincial" à sa place aurait pris 10 fois plus cher que lui.

 

Exact, et on évince bien plus facilement des coachs intéressants comme Donadoni ou Prandelli... surtout quand c'est pour mettre un nom ronflant à la place.

 

Si on avait lâché la grappe à Prandelli après le mondial, ou si au moins on avait fait dans la mesure en répartissant les responsabilités, on aurait peut-être eu une chance d'assister à un renouvellement... plutôt qu'à une stagnation suivie d'un déclin brutal.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post

ça c'est vrai.

exemple: si gasperini (ou un autre coach du même profil) avait fait la même chose que lippi en 2010, il se serait fait "trucidé".

mais lippi était une "star", avait des titres derrière lui (dont le mondial 2006), donc la presse l'a critiquée mais plutôt mollement.

idem avec sacchi en 1996, un "coach provincial" à sa place aurait pris 10 fois plus cher que lui.

 

En même temps c'est normal aussi que quelqu'un qui ait fait ses preuves se fasse pas déchirer au 1er accroc.

Share this post


Link to post

Ce qui peut aussi desservir le Gasp', c'est que le profil ressemble un peu à celui de Ventura (attention, hein, j'ai bien dit ressemble, je pense que Gasperini est au-dessus), dans le sens où le mec est capable de faire briller des effectifs "moyens", mais n'a pas gagné avec de grands clubs.

 

En même temps, Di Biagio non plus, mais c'est pas comme si il avait été réellement choisi.

Share this post


Link to post

On s'en cogne, de la reconnaissance internationale. L'Italie a disparu des radars de toute façon.

 

Il s'agit de tout refonder, tout reconstruire sur un chantier qui durera des années. Aucun grand nom ne veut s'y coller, parce que ça paie mal et que c'est une tâche ingrate. Sauf peut-être Mancini qui n'a plus pour tout horizon que le chômage, vu qu'il s'est grillé partout.

 

Remarque, je préfère mille fois Ciuffetto en Nazionale qu'au Milan. Il peut niquer Coverciano tant qu'il veut, du moment qu'il ne touche pas à Milanello.

Share this post


Link to post

ça c'est vrai.

exemple: si gasperini (ou un autre coach du même profil) avait fait la même chose que lippi en 2010, il se serait fait "trucidé".

mais lippi était une "star" avait des titres derrière lui (dont le mondial 2006), donc la presse l'a critiquée mais plutôt mollement.

 

Il y a des stars du banc à la tete d'équipe national ? ......je n'en voit pas des masses, ce qui veut dire que l'argument "expérience" n'est pas prioritaire.

Si on se retourne dans nos albums passés Valcareggi, Bearzot, Vicini, Zoff, Maldini, Donadoni, Prandelli, quelles expérience avait avant de mettre leur survêtement floqué ITA LIA sur le dos ? ..........

  • Upvote 1

Share this post


Link to post

Et puis, sélectionneur, c'est différent dans la façon de travailler d'entraîneur.

 

Entraîneur, t'as ton équipe toute l'année à dispo, tu peux leur inculquer ton schéma de jeu dans la durée (un mec comme Sarri aurait plus de difficultés à mettre en place son système de jeu par exemple).

 

Sélectionneur, faut aller très vite (et du coup un peu moins léché) et être capable de s'adapter très rapidement.

Share this post


Link to post

Exact, et on évince bien plus facilement des coachs intéressants comme Donadoni ou Prandelli... surtout quand c'est pour mettre un nom ronflant à la place.

 

Si on avait lâché la grappe à Prandelli après le mondial, ou si au moins on avait fait dans la mesure en répartissant les responsabilités, on aurait peut-être eu une chance d'assister à un renouvellement... plutôt qu'à une stagnation suivie d'un déclin brutal.

pour donadoni, je maintiens ce que j'ai déjà dit ici: éviction injuste en 2008.

 

 

 

On s'en cogne, de la reconnaissance internationale. L'Italie a disparu des radars de toute façon.

 

Il s'agit de tout refonder, tout reconstruire sur un chantier qui durera des années. Aucun grand nom ne veut s'y coller, parce que ça paie mal et que c'est une tâche ingrate. Sauf peut-être Mancini qui n'a plus pour tout horizon que le chômage, vu qu'il s'est grillé partout.

 

Remarque, je préfère mille fois Ciuffetto en Nazionale qu'au Milan. Il peut niquer Coverciano tant qu'il veut, du moment qu'il ne touche pas à Milanello.

:rire07:

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×