Jump to content
Sign in to follow this  
Calciomio

Comment l’Italie a-t-elle pu en arriver là ?

Recommended Posts

2010 flop mondial

2012 embellie de courte durée et défaite historiquement honteuse en finale

2014 flop mondial

2016 derniers soupirs d'un calcio qui se meurt

2017 mort d'un certain calcio

  • Upvote 4

Share this post


Link to post

La Nazionale ne participera donc pas à la prochaine coupe du monde… Une première depuis […]

 

Cet article Comment l’Italie a-t-elle pu en arriver là ? est apparu en premier sur Calciomio.

 

 

 

Voir l'article complet

 

Bonne analyse, mais à mon avis il manque le point de départ.

Lors des éliminatoires de la CM 2014, la Squadra, déjà qualifiée, a laissé filer le dernier match à Naples contre l'Arménie : match nul 2-2. (avec un petit coup à l'indice Fifa lourd de conséquences)

Conséquence 1 : lors de la CM 2014, l'Italie n'est pas tête de série (alors que si elle avait battu l'Arménie elle l'aurait été)

Conséquence 2 : elle se retrouve dans le chapeau 2 dit des Européens, mais ils sont 9 pour 8 places

Conséquence 3 : lors du tirage, mauvais coup du sort, tirée au mauvais moment, elle est assimilée à une équipe du chapeau 3

Conséquence 4 : elle a alors hérité lors de cette CM 2014 de l'Uruguay (chapeau 1, tête de série), de l'Angleterre (chapeau 2 des Européens) et le Costa Rica (chapeau 4)

La suite, on la connaît.

Qui aurait dit qu'un match nul face à l'Arménie pèserait aussi lourd sur l'avenir de la Nationale ? Au moment du match Italie-Arménie, il y a eu faute professionnelle de tout le foot italien.

Share this post


Link to post

Bonne analyse, mais à mon avis il manque le point de départ.

Lors des éliminatoires de la CM 2014, la Squadra, déjà qualifiée, a laissé filer le dernier match à Naples contre l'Arménie : match nul 2-2. (avec un petit coup à l'indice Fifa lourd de conséquences)

Conséquence 1 : lors de la CM 2014, l'Italie n'est pas tête de série (alors que si elle avait battu l'Arménie elle l'aurait été)

Conséquence 2 : elle se retrouve dans le chapeau 2 dit des Européens, mais ils sont 9 pour 8 places

Conséquence 3 : lors du tirage, mauvais coup du sort, tirée au mauvais moment, elle est assimilée à une équipe du chapeau 3

Conséquence 4 : elle a alors hérité lors de cette CM 2014 de l'Uruguay (chapeau 1, tête de série), de l'Angleterre (chapeau 2 des Européens) et le Costa Rica (chapeau 4)

La suite, on la connaît.

Qui aurait dit qu'un match nul face à l'Arménie pèserait aussi lourd sur l'avenir de la Nationale ? Au moment du match Italie-Arménie, il y a eu faute professionnelle de tout le foot italien.

 

 

perso je pense que le mal est plus profond et plus important que ce match contre l'arménie

c'est apres le mondial 2010 qu'il aurait fallu revoir s'inquiéter donc 7 ans de perdus (ou pas ?)

Share this post


Link to post

Je suis d'accord avec italia1982, le mal de cette non qualification est dû à la non formation des jeunes italiens. C'est le Calcio entier qui doit être refondé. La non qualification est juste le fruit du bordel qui se passe dans les hautes instances du football italien.

Share this post


Link to post

Bonne analyse, mais à mon avis il manque le point de départ.

Lors des éliminatoires de la CM 2014, la Squadra, déjà qualifiée, a laissé filer le dernier match à Naples contre l'Arménie : match nul 2-2. (avec un petit coup à l'indice Fifa lourd de conséquences)

Conséquence 1 : lors de la CM 2014, l'Italie n'est pas tête de série (alors que si elle avait battu l'Arménie elle l'aurait été)

Conséquence 2 : elle se retrouve dans le chapeau 2 dit des Européens, mais ils sont 9 pour 8 places

Conséquence 3 : lors du tirage, mauvais coup du sort, tirée au mauvais moment, elle est assimilée à une équipe du chapeau 3

Conséquence 4 : elle a alors hérité lors de cette CM 2014 de l'Uruguay (chapeau 1, tête de série), de l'Angleterre (chapeau 2 des Européens) et le Costa Rica (chapeau 4)

La suite, on la connaît.

Qui aurait dit qu'un match nul face à l'Arménie pèserait aussi lourd sur l'avenir de la Nationale ? Au moment du match Italie-Arménie, il y a eu faute professionnelle de tout le foot italien.

c'est un peu tiré par les cheveux mon ami. certes c'est un détail mais de l'autre coté l'Italie s'est pris une des plus faibles équipes du chapeau 1 lors de la CM 2014. L'équipe était déjà trop stérile.

Share this post


Link to post

c'est un peu tiré par les cheveux mon ami. certes c'est un détail mais de l'autre coté l'Italie s'est pris une des plus faibles équipes du chapeau 1 lors de la CM 2014. L'équipe était déjà trop stérile.

je souligne que l'article à l'origine de ce débat est de savoir comment et pourquoi l'Italie a perdu au fil des années son statut de tête de série. Les faits sont là : en prenant un match contre l'Arménie à la légère, la squadra a fait un intolérable faux pas.

A ce niveau, il ne faut jamais rien laisser au hasard : regardez les Allemands : en éliminatoires, ils ne laissent jamais rien.

Share this post


Link to post
mais ils sont 9 pour 8 places

Oui,les français ont bénéficié d'une magouille franco/française suite à 50 lettres de réclamation ...éxigeant le reclassement en second chapeau et obtenu! les français auraient dû atterir ds le groupe de la mort.Mais cela n'est qu'une explication du moment pas celle d' un malaise qui couvait.

 

2010 flop mondial

2012 embellie de courte durée et défaite historiquement honteuse en finale

2014 flop mondial

2016 derniers soupirs d'un calcio qui se meurt

2017 mort d'un certain calcio

Propos d'une rare brutalité mais lucides,c'est bien l'explication la plus vraie :thumbsup:

Share this post


Link to post

2010 flop mondial

2012 embellie de courte durée et défaite historiquement honteuse en finale

2014 flop mondial

2016 derniers soupirs d'un calcio qui se meurt

2017 mort d'un certain calcio

bien résumé.

j'ajouterai 2008: euro correct; avec une qualification pour les quarts dans le groupe de la mort puis une défaite aux penaltys face à l'équipe qui raflera tout pendant 4 ans.

éviction injuste de donadoni (qui commençait à rajeunir l'équipe) et erreur de faire revenir lippi.

Share this post


Link to post

j'ajouterai 2008: euro correct; avec une qualification pour les quarts dans le groupe de la mort puis une défaite aux penaltys face à l'équipe qui raflera tout pendant 4 ans.

 

Même pas. Il était piteux, cet Euro : humiliation d'entrée 0-3 contre les Pays-Bas, un nul archi nul contre la Roumanie avec Buffon qui sauve un péno qui nous aurait éliminés dès le deuxième match, et pour finir une petite victoire contre une France nullissime et précocement réduite à 10 et privée de Ribéry sorti sur blessure (mais qui faisait quand même le jeu tant qu'elle en avait les moyens physiques). Le tout sans aucun jeu, et avec un manque de sûreté et de confiance flagrant derrière.

 

Seul mach solide, quoiqu'assez nul offensivement : le 1/4 contre une Espagne jeune et pas encore totalement sûre de ses moyens, prudente car terrifiée notamment par une Italie qui l'avait toujours battue en tournoi jusqu'alors.

 

Ça fait un peu juste.

 

 

éviction injuste de donadoni (qui commençait à rajeunir l'équipe) et erreur de faire revenir lippi.

 

Donadoni n'était confirmé que s'il atteignait le dernier carré, ça ne s'est pas joué à grand-chose. Ce n'est pas tant d'avoir viré Donadoni que d'avoir rappelé Lippi, qui était une grosse connerie. On savait que les minestre riscaldate ne fonctionnent jamais, et que le Toscan rappellerait son vieux groupe de 2006, avec son capitaine en déambulateur, le tout pour une élimination piteuse (j'avais pronostiqué une sortie en 1/8, ils ont fait encore mieux). Scénario couru d'avance.

Share this post


Link to post

un nul archi nul contre la Roumanie avec Buffon qui sauve un péno qui nous aurait éliminés dès le deuxième match,

un but valable refusé à toni aussi, disons que ça équilibre.

 

 

 

le Toscan rappellerait son vieux groupe de 2006, avec son capitaine en déambulateur, le tout pour une élimination piteuse (j'avais pronostiqué une sortie en 1/8, ils ont fait encore mieux). Scénario couru d'avance.

s'il n' y avait eu que lui encore ça aurait peut-être pu passer, mais il n'était pas le seul.

entre les déambulateurs (cannavaro, gattuso, camoranesi,zambrotta), les nuls (marchetti, montolivo, pepe, iaquinta) et le peu de joueurs en forme laissé à la maison (balzaretti, ambrosini, cassano, miccoli, rossi), tu m'étonnes que le scénario était couru d'avance.

Share this post


Link to post

un but valable refusé à toni aussi, disons que ça équilibre.

 

Mais ça ne change pas la prestation piteuse. C'était encore plus frustrant que la branlée d'entrée contre les Oranje.

 

 

s'il n' y avait eu que lui encore ça aurait peut-être pu passer, mais il n'était pas le seul.

entre les déambulateurs (cannavaro, gattuso, camoranesi,zambrotta), les nuls (marchetti, montolivo, pepe, iaquinta) et le peu de joueurs en forme laissé à la maison (balzaretti, ambrosini, cassano, miccoli, rossi), tu m'étonnes que le scénario était couru d'avance.

 

Bien sûr, le capitaine n'est le représentant du groupe de cadres vieillissants, j'allais pas tous les nommer sinon on y passait l'après-midi. :ninja:

 

Et puis merci de m'avoir rappelé le nom des pipes (dont la moitié sont passées par Udine), je vais en refaire des cauchemars. :sick01:

Share this post


Link to post

Et puis merci de m'avoir rappelé le nom des pipes (dont la moitié sont passées par Udine), je vais en refaire des cauchemars. :sick01:

et encore, je n'ai pas cité les remplaçants (les bocchetti, palombo...). :ninja:

ces joueurs (qui n'auraient jamais été internationaux dans un monde normal) sont "mythiques" dans leurs genres.

 

 

 

Bien sûr, le capitaine n'est le représentant du groupe de cadres vieillissants, j'allais pas tous les nommer sinon on y passait l'après-midi. :ninja:

:lol:

Share this post


Link to post

et encore, je n'ai pas cité les remplaçants (les bocchetti, palombo...). :ninja:

ces joueurs (qui n'auraient jamais été internationaux dans un monde normal) sont "mythiques" dans leurs genres.

 

Palombo, mais c'était même pas un joueur de foot. Une sorte de mélange de portier de nuit (le genre petit et teigneux) et de ramasseur de balle sur le terrain à la Samp.

Share this post


Link to post

Palombo, mais c'était même pas un joueur de foot. Une sorte de mélange de portier de nuit (le genre petit et teigneux) et de ramasseur de balle sur le terrain à la Samp.

:lol:

on a vu des joueurs magnifiques en nazionale (de moins en moins depuis 10 ans ceci dit), mais on a aussi vu des sacrées chèvres, des types totalement improbables.

Share this post


Link to post
Palombo, mais c'était même pas un joueur de foot

Ne plaisantez pas avec lui,il était un des "chouchous" de Lippi avec...Pépé :confused1:

Pour le coup je n'ai jamais bien compris le Maestro :smileJap:

Share this post


Link to post

Yavait aussi une Pirlo dependence et ce dernier etait blessé!!

On a vu la diff quand il entre en 2eme contre la Slovaqui.

Et puis mettre sur le banc Quagliarella aussi...

Share this post


Link to post

Et puis mettre sur le banc Quagliarella aussi...

 

Il y on a qui mettent Insigne sur le banc............!!!!!!!!

 

Tiens, deux napolitains............!

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  
×