Jump to content

Recommended Posts

Au dernier pointage Ambrogio Beccaria a repris la 5ème place avec une vitesse légèrement supérieure à 10 noeuds qui peut augurer d'espoirs pour revenir sur les skippers français en tête. A mon avis, le skipper milanais retrouve des vents portants plus favorables. Maintenant, l'objectif est de ne pas trop perdre trop de terrain sur la tête. C'est parfaitement jouable pour une victoire ou du moins un podium à Las Palmas.

Link to post
Share on other sites
  • Replies 98
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Triste de ne voir aucun bateaux italiens participer aux qualifications de l'America's cup.......!!!! Que le temps des Azzurra, des il Moro di Venezia, de Luna Rossa, de Mascalzone Latino ou de + 39,

Buru', départ imminent de la Sydney-Hobart en Australie où Mascalzone Latino est aligné. Intéressant de voir quelle sera la performance du bateau napolitain dans cette course mythique en ligne de 3-4

On souffle pour lui............!!!!!!

Mini-Transat suite…

 

Dans la catégorie "Proto" retour en trombe du skipper romain Andrea Fornaro, lesquels après une option très Nord a choisi de plonger avec succès à la faveur d'un corridor de flux sud-ouest, et se place désormais à portée des premiers. Andrea Fornaro est dirait-on, un "vieux" routier dans le monde de la voile sportive en Italie même s'il a fait d'abord ses preuves dans les régates en Méditerranée.

 

http://www.minitransat.fr/skippers/fornaro-andrea

 

Dans la catégorie "Série", Ambrogio Beccaria, toujours en retrait avec quelques difficultés à rentrer sur les premiers et alors qu'il semble à la recherche de plus de vents portants alors que l'anticyclone s'affaiblit.

 

Enfin, à signaler également deux navigateurs italiens dans l'obligation d'abandonner (Matteo Rusticali et surtout Luca Sibiù contraint d'actionner sa balise de détresse et sauvé in extremis par les secours en mer espagnols). Difficile l'apprentissage des courses au large en solidaire même si c'est tout à l'honneur des Italiens de venir défier les skipper français dans ces courses océaniques, par essence très difficiles.

Link to post
Share on other sites

Alors qu'il est en train de doubler Madère, Ambrogio Beccaria, notre valeureux skipper milanais, pointe au 6ème rang en catégorie "Serie" avec en point de mire la 5ème place… Possibilité raisonnable de rentrer dans la Top 5 au moment du sprint final vers Las Palmas ( :hmm: Bonne équipe de Foot en Liga, Las Palmas…).

Link to post
Share on other sites

Ton éclectisme te perdra........ :toctoc:

 

Si tu le dis ! J'espère qu'il me perdra pour la bonne cause cet éclectisme, et notamment pour assouvir ma curiosité intellectuelle et sportive. ;)

Bon, notre Ambrogio, lancé dans une folle remontée pointe désormais à la 5ème place. Ses qualités de régatier

font merveille. Vicenzo Onorato va l'engager c'est sûr dans son prochain défi pour étoffer l'équipage de Mascalzone Latino.

Link to post
Share on other sites

Aux championnats d'Europe de voile olympique catégorie Laser à Barcelone (où les compétitions sportives en tous genres continuent...), belle deuxième place du livournais Francesco Marrai, considéré comme un grand espoir de la voile olympique en Italie. Et peut-être déjà pressenti comme timonier du défi Luna Rossa (Prada). A moins Buru', que Vicenzo Onorato le recrute au cas où il lancerait son défi... A suivre.

 

http://www.gazzetta.it/vela/09-10-2017/vela-marrai-2-nell-europeo-laser-coppa-america-sarebbe-orgoglio-2201186881645.shtml

Link to post
Share on other sites

Suspens à son comble pour l'arrivée de la Mini-transat 2017 à Las Palmas : les 5 concurrents de tête se tiennent en moins de 8 miles nautiques. On tire des bords et on envoie le spinnaker (la grande voile avant) pour gagner en vitesse : manoeuvres de régatiers en fin d'étape comme les aiment (entre autres) Buru'.... Et à ce jeu là, A. Beccaria fait des merveilles : pour l'instant 5ème, il se rapproche du podium. Il peut le faire ! Ce jeune est extraordinaire : venu sur les courses océaniques en concurrent des français notamment, il parvient à rivaliser avec les jeunes skippers français pourtant bien formés et pointus en la matière. Remarquable !

Link to post
Share on other sites

Une sixième place au final pour A. Beccaria lors de la 1ère étape de la Mini-Transat (La Rochelle - Las Palmas). Mais quelque part également une victoire morale, car si par exemple on avait usé du temps compensé, "Alle Grande Ambeco" aurait bénéficié d'un classement plus avantageux : c'est en effet un bateau (6,50 m) relativement ancien avec un potentiel moindre (plus lourd, moins de matériaux composites…) que ceux classés devant. Et A. Beccaria en a tiré le maximum. D'où une grande satisfaction d'avoir pu jouer néanmoins dans la cour des grands. Attendons désormais la deuxième étape vers la Martinique.

Link to post
Share on other sites

Buon vento allora...!!!!

 

Je vais avoir du boulot, je sens, Buru' car il me faudra également, assurer le subi de la prochaine Transat en double Jacques Vabre qui s'élance début novembre avec un équipage franco-italien (enfin un français aux origines italiennes F. Amedeo associé au toscan Giancarlo Pedote) en Imoca (60 pieds) sur "Newrest - Brioche Pasquier" (à mon avis, le bateau a un gros potentiel), et surtout deux équipages italiens en classe 40 (40 pieds) : Massimo Juris et Pietro Luciani sur "Colombre XL" ; Alberto Bona et Andrea Fantini sur "Enel Green Power". A suivre...

Link to post
Share on other sites

Mes connaissance en voile s'arrète à l'America's Cup avec sa Luis Vuitton cup, et les régates olympiques......

 

Les traversés en solitaire ou en couple, je les suit beaucoup moins.

Link to post
Share on other sites

Mes connaissance en voile s'arrète à l'America's Cup avec sa Luis Vuitton cup, et les régates olympiques......

 

Les traversés en solitaire ou en couple, je les suit beaucoup moins.

 

Essaie de les suivre ces traversées à l'avenir pour te déconnecter un peu de temps à autres du Napoli -_-

 

Par ailleurs, heureusement (et ce n'était pas tout voulu) que les concurrents de la Mini-transat en ont terminé à temps, car avec la présence dans les parages de l'ouragan Ophélia (du jamais vu à cette latitude) les dégâts auraient pu être dramatiques sur la flotte !

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

Et c'est reparti pour la deuxième étape de la mini-transat (Las Palmas - Martinique) avec actuellement les deux navigateurs italiens pointés parmi le peloton de tête, respectivement dans les catégories Proto (A. Fornaro) et Serie (A. Beccaria). Dai ragazzi !! A suivre...

Link to post
Share on other sites

Demain, départ de la Transat en double Le Havre - Salvador de Bahia avec un équipage favori "Newrest-Brioche Pasquier" constitué du franco-italien F. Amedeo et de l'italien (toscan) G. Pedote; ce-dernier présentant sa stratégie de course (pardon de cet exposé un peu long mais très complet qui montre combien les navigateurs italiens aujourd'hui montent en compétence sur les courses océaniques et deviennent des concurrents très sérieux pour les skippers français...) :

 

DOMANI AL VIA LA TRANSAT JACQUES VABRE 2017. ECCO L'ANALISI PREVISIONALE DELLA REGATA DI GIANCARLO PEDOTE.

Le Havre. Domenica 5 novembre, alle 13.30, prende il via la Transt Jacques Vabre 2017. Una regata in doppio che racchiude in sé 4 competizioni: Class 40, Multi 50, IMOCA e Ultime. 38 imbarcazioni in totale. Tra gli IMOCA, Giancarlo Pedote naviga a bordo di Newrest-Brioche Pasquier al fianco di Fabrice Amedeo, e viene accompagnato come sempre dal suo storico sponsor Prysmian Group.

 

Sono tredici gli IMOCA che si troveranno domenica 5 novembre sulla immaginaria linea di partenza a largo di Le Havre, in Normandia e che prenderanno il largo in direzione Salvador Bahia in Brasile.

Tra questi anche Newrest-Bioche Pasquier, a bordo del quale Giancarlo Pedote naviga al fianco di Fabrice Amedeo, skipper francese che con la stessa imbarcazione ha partecipato all'ultima Vendée Globe arrivando undicesimo. Insieme affronteranno questa traversata oceanica: 4.350 miglia tutte da seguire, come spiega Giancarlo Pedote annunciando gli sviluppi meteo e quindi i punti chiave della regata.

 

« Il fronte freddo che sabato sera passa sopra Le Havre e si dissolve, genererà domenica un flusso di 15-20 nodi da Nord-Nord Ovest. Queste le condizioni di partenza che evolveranno, subito dal pomeriggio di domenica, in un regime di venti più leggeri provenienti da Nord. Questo cambiamento sarà causato da un anticiclone delle Azzorre posizionato più a Nord, più o meno tra le Azzorre e Cap Finisterre. In seguito ad una depressione a Ovest dell'Islanda, questo anticiclone si estenderà con una dorsale verso la punta delle Bretagna e genererà dei venti molto leggeri tra la notte tra domenica e lunedì ».

Il quadro è ovviamente previsionale, ma lo scenario ben definito, tanto che Pedote continua a raccontarne con chiarezza lo sviluppo: « In seguito allo spostamento della depressione ad Ovest dell'Islanda verso le coste dell'Europa occidentale, la flotta verrà interessata da un flusso di Sud-Ovest di 25-30 nodi, associato ad un fronte freddo piuttosto intenso che toccherà la flotta martedì tra le 3.00 e le 7.00 del mattino - secondo le previsioni attuali. Ci sarà poi una rotazione del vento a destra: il vento passerà da Sud-Ovest a Nord-Ovest e in quell'occasione sarà importante posizionare molto bene la nostra virata per cominciare a scendere con le vele da andature portanti nella coda depressionaria con vento instabile di 25-30 nodi ».

 

Ma le regate non sono mai solo tattica e strategia. Le emozioni, le esperienze e i ricordi giocano il loro ruolo fondamentale. E Giancarlo Pedote di ricordi ne ha: « Nel 2009 sono arrivato a Salvador Bahia con il mini di serie Prysmian ITA 626, un pogo 2. È stato il primo arrivo in solitario oltreoceano, la conclusione della prima traversata atlantica in solo, ed è stato davvero molto emozionante. La prima traversata ha un sapore speciale e non si scorda mai. Ci lanciamo nella prima traversata oceanica con un'idea, poi arriviamo dall'altra parte, io sono arrivato dall'altra parte avendo vissuto una realtà molto differente da quella che avevo immaginato. In questi otto anni ho avuto modo di fare tante esperienze, navigare su tantissime barche diverse, ed è per me una grandissima emozione adesso potermi girare indietro, guardare gli anni che sono trascorsi e ritornare a imbarcarmi verso Salvador Bahia portando con me tutte le esperienze che si sono susseguite una all'altra. Fondamentalmente non posso che trarre un bilancio positivo da tutto ciò che è accaduto dopo la prima Mini Transat, e questo mi rende sereno ».

 

Per Giancarlo Pedote non si tratta della prima partecipazione alla Transat Jacques Vabre, ma della prima traversata oceanica in Classe IMOCA.

Link to post
Share on other sites

Un point rapide sur les transats en cours et la position des valeureux équipages italiens :

 

Mini-Transat (2ème étape Les Canaries- Martinique) :

 

Série : Infortune de mer et casse pour le tout jeune A. Beccaria (rupture du bout-dehors, c'est-à-dire du bras de soutien avant de la grand voile), contraint de faire demi-tour et de réparer au Cap Vert, d'où il vient de repartir.

 

Proto : Excellente 5ème place du romain A. Furnaro, à la bagarre pour la 4ème place.

 

Transat Jacques Vabre :

 

IMOCA (monocoques de 18 m) : Position en retrait, plutôt décevante, de l'équipage F. Amedeo-G. Pedote (Newrest-Brioche Pasquier), seulement 11ème.

 

Class 40 (monocoques de 13 m) : encourageante 6ème place de l'équipage vénitien composé de Massimo Juris (Vero uomo di mare !) et de Pietro Luciani sur leur "vieux" Colombre XL construit en 2011 mais d'une tenue toujours remarquable. Possibilité de viser le podium. Avanti ragazzi !

Link to post
Share on other sites

Point transats et positions de nos courageux et intrépides marins Italiens :

 

Mini-Transat en solitaire (2ème étape : Las Palmas - Le Marin en Martinique) :

 

Proto : 4ème place du Romain A. Fornaro sur Sideral (au passage joli projet financé par un consortium de PME industrielles italiennes du Nord et du Sud)

 

Série : le milanais A. Beccaria, après sa réparation aux Iles du Cap Vert, est reparti et occupe le 48ème rang avec l'espoir de grappiller quelques places supplémentaires. Positions plus anonymes d'E. Grassi (35ème sur son bateau personnel "Penelope") et d'A. Pendibene (22ème) sponsorisé par la Regia Marina ("Pegaso Marina Militare") dont on pouvait attendre une position plus avantageuse ne serait-ce que pour faire un peu plus de publicité à la Regia Marina (Militare)…

 

Transat en double Jacques Vabre :

 

Imoca : avant-dernière place malheureusement pour le duo F. Amedeo-G. Pedote (Brioche Pasquier-Newrest), bateau très éprouvé après la déchirure et donc la perte du Spinnaker.

 

Class 40 : avarie pour Enel (équipage émiliano-piémontais, A. Fantini & A. Bona), contraint de se dérouter vers Lisbonne (safran endommagé après avoir heurté un objet flottant non identifié). Par contre, remarquable sixième place de l'équipage vénitien (le drapeau avec le lion de Saint-Marc est toujours en évidence à l'arrière du bateau...) constitué de M. Juris et P. Luciani, navigateurs expérimentés aux grandes qualités manoeuvrières sur un bateau (Colombre XL) plutôt ancien car construit en 2011 (les autres qui précèdent s'avèrent beaucoup plus récents).

Link to post
Share on other sites

Point transats et positions de la "flotte" de nos marins Italiens :

 

Mini-Transat en solitaire (2ème étape : Las Palmas - Le Marin en Martinique) :

 

Proto : 4ème place toujours au bénéfice d'Andrea Fornaro sur Sideral qui se rapproche ostensiblement de la 3ème place et donc du podium de cette deuxième étape. Un futur grand la voile transocéanique Andrea Fornaro (romain mais dont on serait bien en peine de savoir s'il est Romanista ou Laziale…). Dai ragazzo !!! Tu peux la décrocher cette 3ème place !!!

 

Série : le milanais A. Beccaria sur Ambecco (du nom de l'entreprise lombarde de récupération et recyclage des déchets à l'origine là aussi d'un partenariat bien intéressant) occupe le 48ème rang sur une route sud qui autorise quelque espoirs de remontées avant la fin de l'étape en Martinique. Positions discrètes au coeur du peloton pour le génois Emanuele Grassi et le toscan Andrea Pendibene (représentant de la Regia Marina).

 

Transat en double Jacques Vabre :

 

Imoca : avant-dernière place malheureusement pour le duo F. Amedeo-G. Pedote (Brioche Pasquier-Newrest) handicapé par l'absence de spinnaker mais les prochains jours avec un vent portant soutenu pourraient leur être plus favorables.

 

Class 40 : Abandon finalement d'Enel (A. Fantini & A. Bona) en raison de la rupture du safran (gouvernail). Pas de chance pour ce projet où l'électricien national Enel avait beaucoup investi mais ce n'est que partie remise. De son côté, l'équipage vénitien avec Massimo Juris et Pietro Luciani, maintient la cadence (performance remarquable pour un bateau relativement ancien) avec à la clé une 6ème place qui sera bien défendue jusqu'à l'arrivée au Brésil (Salvador de Bahia). À noter que le projet Colombre XL relève d'un engagement privé de Massimo Juris, patron d'un petit chantier naval à Marghera et propriétaire du bateau.

Link to post
Share on other sites

Mini-Transat 2017 - Formidable sprint pour la 3ème place en catégorie Proto en vue de l'arrivée en Martinique : Andrea Fornaro (Sideral) a repris près de 20 miles en 3 jours et n'a plus qu'une quinzaine de miles à remonter. Lutte magnifique dans les alizés et le vent portant ! Lascia la bestia Andrea per vincere !

 

http://www.minitransat.fr/suivi-de-la-course/cartographie

 

J'espère que tu suis cela de près Buru' ! :thumbsup:

Link to post
Share on other sites

Arrivée d'Andrea Fornaro, en définitive 4ème en catégorie Proto : une bien belle performance néanmoins qui vient récompenser le projet Sideral (alliance de PME-PMI Italiennes pour sponsoriser le bateau) et les efforts du skipper présent depuis 2-3 ans dans des épreuves organisées en France et en Angleterre. Sa progression est très intéressante. Un futur grand de la voile en Italie pour les épreuves trans-océaniques et pour venir taquiner anglais et français.

Link to post
Share on other sites

Pour information (La Gazzetta), à destination notamment de Buru', la nouvelle configuration des monocoques pour la coupe de l'America. Utilisation intensive des foils en perspective !

 

http://www.gazzetta.it/vela/20-11-2017/vela-ecco-come-saranno-nuove-barche-coppa-america-230763934700.shtml

 

Impatient de savoir dans quel chantier naval vont être construits et améliorés les deux ou trois exemplaires de Luna Rossa, le défi italien de P. Bertelli pour la prochaine coupe de l'America. Peut-être à Castellamare di Stabia, près de Naples ?

 

Infos transats :

 

Mini-Transat (bateaux de 6,5 m): A. Beccaria, arrivé finalement 41ème après avoir remonté une dizaine de concurrents, suite à son arrêt aux Iles du Cap Vert pour réparation. Performance méritoire pour un jeune skipper italien plein de talent et d'avenir sur les courses transatlantiques.

 

Transat Jacques Vabre - catégorie Class 40 (bateaux de 12 m) : le duo vénitien sur Colombre XL (M. Juris-P. Luciani) toujours 6ème à l'approche des cotes brésiliennes. Fortes probabilités de conserver cette place honorable. La performance du bateau italien est d'ores et déjà considérée par les organisateurs comme l'une des belles surprises de l'édition 2017 de la Transat Jacques Vabre.

Link to post
Share on other sites

Transat Jacques Vabre : arrivée ce matin de Colombre XL à une très honorable 6ème place dans la catégorie Class40. Performance très honorable car les duétistes Italiens ont évolué avec un budget nettement inférieur aux bateaux classés devant faire face en outre à des contraintes dues à un spinnaker médium endommagé très tôt dans la course. Ne pas assimiler à Colombre XL à un projet surmédiatisé et hyper-sponsorisé : il relève juste de la passion et de l'investissement personnel (en temps et en argent) des 2 protagonistes vénitiens. Au-delà, grande satisfaction pour un équipage qui confirme sa valeur et ses qualités.

 

https://www.transatjacquesvabre.org/fr/actualites/actualite/935/colombre-xl-sixieme-de-la-transat-jacques-vabre-en-class40

 

https://www.transatjacquesvabre.org/fr/actualites/actualite/936/les-premiers-mots-de-massimo-juris-et-pietro-luciani-colombre-xl-a-leur-arrivee-au-ponton

Link to post
Share on other sites

Pour information (La Gazzetta), à destination notamment de Buru', la nouvelle configuration des monocoques pour la coupe de l'America. Utilisation intensive des foils en perspective !

 

http://www.gazzetta.it/vela/20-11-2017/vela-ecco-come-saranno-nuove-barche-coppa-america-230763934700.shtml

 

Impatient de savoir dans quel chantier naval vont être construits et améliorés les deux ou trois exemplaires de Luna Rossa, le défi italien de P. Bertelli pour la prochaine coupe de l'America. Peut-être à Castellamare di Stabia, près de Naples ?

 

Merci ( avec un peu de retard de ma part..... :confused: ) !

 

Voici donc des monocoques "à pattes"....!!!!

C'est déjà mieux que les multicoques que l'on a vue dernièrement et qui ne incitait pas le spectacle.

Ca devait dépendre de moi, j'abolirai toutes les parties ou appendices mobiles sous et autour de la coque, ce qui m'intéresse ce n'est pas le progrès technique sur la physique des fluides, mais bien le "sens de la mer et du vent" et la cohésion d'un équipage.

Je demande à voir ces nouveaux "araignées de la mer" lors du match race ou il fraudas tiré de bord rapidement et soudainement une dizaines de fois de suite.........

 

2021......j'aurais le temps de m'y faire.... ;)

 

Castellammare n'est pas à l'avant-garde dans les matériaux composites pour la quille, et en plus la place à quai est assez réduite avec surement des gros problèmes de sécurité industriel qui n'est pas vraiment un point fort à Naples.

 

Quand je pense que l'on a un endroit bénit des dieux qui n'attend que la chance d'avoir la America's Cup pour sortir de l'anonymat: Bagnoli !...........

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Buru', départ imminent de la Sydney-Hobart en Australie où Mascalzone Latino est aligné. Intéressant de voir quelle sera la performance du bateau napolitain dans cette course mythique en ligne de 3-4 jours. A suivre !

 

http://www.rolexsydneyhobart.com/the-yachts/2017/mascalzone-latino-32/

 

Suivi tracker de Mascalzone Latino : http://www.rolexsydneyhobart.com/tracker/

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

À Naples, il n'y a pas que le club du Napoli ou la pallanuoto, on brille aussi en voile, et notamment en courses au large en équipage. Dans la Sydney-Hobart, Mascalzone Latino (bateau de type Cookson 50) est pointé pour l'instant à la 10ème place, sur plus d'une centaine de participants avec une 5ème place en IRC (système complexe de temps compensés pour établir une péréquation entre les bateaux aux différentes caractéristiques techniques et tailles) : après la victoire récente sur la course Hong-Kong-Nha Trang (Vietnam), c'est un résultat tout à fait honorable, et même remarquable (conditions de mer très difficiles et bien différentes de celles de la Méditerranée et des Tropiques), pour le monocoque napolitain IRC qui pourrait peut-être décider son richissime propriétaire (Vincenzo Onorato) à constituer le second défi italien pour la coupe de l'America...

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...