Jump to content
Sign in to follow this  
Marco

Voile

Recommended Posts

La superbe victoire à la route du Rhum 2010 (catégorie Rhum) du skipper sarde Andrea Mura sur Vento di Sardegna est un excellent révélateur des potentialités existantes en Italie dans le domaine des courses océaniques où se sont déjà illustrés par le passé des skippers comme Pietro D'Ali et surtout Giovanni Soldini. Mais c'est bien entendu dans le domaine des Matchs Racings (coupe de l'America, Trophée Louis Vuitton...) que les italiens excellent. A suivre notamment cette année le défi Prada de Patrizio Bertelli dans la nouvelle formule du trophée Louis Vuitton avec des multicoques. Forza Prada !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les courses ce n'est pas trop mon truc, même si je suis admiratif face à leurs performances. Mon truc ce serait plutôt longer la botte (et le reste du monde) en Lagoon 55...

574.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je rèste très sceptique sur les multicoques en matchs racings.............

 

 

Azzurra, il Moro di Venezia, Luna Rossa, Mascalzone Latino, je me souhaite que la tradition puisse continuer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ehh...encore des catamarans pour la Vuitton's Cup et la successive America's Cup contre le defender Oracle Team USA aux Bermude en juin prochain.

 

Pour la Vuitton, en mai, il n'y aura que cinq equipages: Emirates Team New Zealand (NZL), Artemis (SWE), Land Rover Racing (GBR), Groupama Team France (FRA) et SoftBank Team Japan (JPN)....... :cry:

 

Je ne sait pas si il y aura une chaine de télé française intéressé à nous montrer ces match-rices.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme tu me le soulignais il y a plus de 6 ans (punaise, ça ne nous rajeunit pas Buru'…), on ne peut que rester sceptique face à l'introduction des catamarans dans la Vuitton's Cup… Moi, ça ne me convainc pas ! Je trouve qu'il y avait bien plus de sens manoeuvrier et tactique avec les monocoques malgré une exécution plus lente. Avec les catamarans, on fait le pari de la vitesse, de la rapidité et donc du spectacle au détriment d'une certaine tradition… Et il me semble que l'on a resserré également le nombre de pays et de teams aptes à participer (investissements trop onéreux ? innovations technologiques trop coûteuses ?…). Et au-delà, disparition de teams italiens : Prada et Bertelli ne me paraissent plus avoir vraiment la motivation (ni les finances ?) pour prendre part à l'aventure de la Vuitton's Cup. C'est dommage, car il y aurait un potentiel du moins technologique en Italie pour construire des catamarans performants et constituer des équipages de valeur. Mais les sponsors, du moins ceux qui ont encore un peu d'argent, me semblent faire d'autres choix comme l'illustre le projet (maxi-catamaran) de Maserati (groupe FIAT-Chrysler) avec le skipper Giovanni Soldini, qui participe à diverses courses un peu exotiques de par le monde (Caribbean Race etc…).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les monocoques pour le racing et les catamarans pour les courses de vitesse, ça serait si simple.........!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les monocoques pour le racing et les catamarans pour les courses de vitesse, ça serait si simple.........!

 

Du côté des match racing "monocoques" en équipage plus grand chose désormais… puisque même le

WMRT s'est mis au catamaran.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au dernier pointage ce soir, Vento di Sardegna d'Andrea Mura, toujours en tête de la transat anglaise (Ostar) en prenant un route très nord. Michele Zambelli, le skipper émilien sur Illumina 12, pas très loin derrière, toujours sur une route nord.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Triste de ne voir aucun bateaux italiens participer aux qualifications de l'America's cup.......!!!!

Que le temps des Azzurra, des il Moro di Venezia, de Luna Rossa, de Mascalzone Latino ou de + 39, est loin.......trop loin.......irrémédiablement loin............helas !

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des nouvelles de l'OSTAR (Transat anglaise), et des prouesses accomplies actuellement par le skipper italien, le sarde Andrea Mura, toujours en tête de la course dans une option très nord. Forza Andrea ! In bocca al luppo !

 

OSTAR: tra ritiri e mare in tempesta si punta il Grande Nord.

 

Milano, Plymouth – 2 giugno 2017

 

Le ultime ore della OSTAR 2017, la regata transatlantica più difficile, sono state caratterizzate da una serie di ritiri.

 

Ultimo, quello del forte portoghese Ricardo Diniz, che si è infortunato a bordo della propria imbarcazione, colpendo per due volte la testa con sospetta commozione cerebrale.

 

Precedentemente si sono ritirati il polacco Andrzej Kopytko per la rottura delle sartie con il concreto rischio di disalberare il suo Opole; il francese Christophe Dietsch, che - colpito da un onda gigantesca - ha imbarcato troppa acqua sul suo Breizh Cola. Anche nella Twostar si registra un ritiro: quello del catamarano francese PiR2 – CCI Fecamp Bolbec con a bordo Etienne Hochedé e Françoise Hanss, con l'albero danneggiato e l'elettronica azzerata.

 

Andrea Mura continua a tenere la leadership puntando deciso verso Nord.

 

Con una strategia ormai chiara: doppiare il punto di bassa pressione del ciclone a nord, tenendolo alla sinistra, per poi fare una rotta speculare verso sud, che lo porterà con venti favorevoli e velocità sostenuta dritto a Newport.

 

E' una strategia non scontata, tanto che tanti altri concorrenti ne hanno seguito una opposta a Sud, ed è rischiosa, perché per non andare troppo a nord (col rischio iceberg e temperature polari), si deve guardare in faccia l'occhio del ciclone...e Andrea lo sta fissando molto da vicino da diverso tempo ormai.

 

“Pensavo di avercela fatta a raggiungere e superare l'occhio depressionario – conferma Mura – ma mi è letteralmente scappato via e si è spostato. E' una corsa contro il tempo, la barca è sottoposta a sollecitazioni incredibili. Dovrò salire ancora…forse addirittura sino al 60° parallelo…â€

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut suivre à partir du lien suivant le tracking actuel de la course transatlantique OSTAR 2017 : http://yb.tl/rwyc_transat2017

 

On constatera que la stratégie de course d'Andrea Mura, le skipper Sarde, est de monter plein nord, en direction du Groenland, d'accéder au coeur d'une dépression, pour espérer ensuite bénéficier d'une vent portant (un vent arrière) qui lui permettra de descendre vers Terre Neuve et Portland (Port de l'Etat américain du Maine, lieu d'arrivée). La manoeuvre est remarquable, conduite avec maestria grâce à l'appui de son équipe de routeurs météos italiens. Après, il reste à ne pas connaître un pépin comme par exemple heurter un growler, c'est-à-dire un petit morceau d'iceberg ! On est jamais à l'abri d'une tuile dans ce genre d'équipée ! Mais Andrea Mura, nostro sardo, est une marin très expérimenté. :bien:

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est très sympa de pouvoir suivre sur écran les differentes options de cap des concurrents......

 

Merci pour la signalisation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est très sympa de pouvoir suivre sur écran les differentes options de cap des concurrents......

 

Merci pour la signalisation.

 

Et on s'apercevra ce matin qu'Andrea Mura (au passage, un ancien du Moro di Venezia, ce fût un grand vivier de formation pour plusieurs skippers italiens) a commencé a changer de cap avec une option plus sud, en recherchant le portant dans la dépression. Cette tactique de course est très bien pensée. Remarquable ! Maintenant croisons les doigts pour qu'il ne lui arrive pas un pépin autrement dit une casse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est très sympa de pouvoir suivre sur écran les differentes options de cap des concurrents......

 

Merci pour la signalisation.

 

Tu sas vu Buru', Andrea Mura est entré dans une zone de portant avec une allure soutenue de 10 noeuds bien supérieure aux autres concurrents. La tactique de contournement de la dépression puis d'entrée dans l'arrière de cette dernière a fonctionné à merveille. Le class 50 "Vento di Sardegna" (ancien bateau vainqueur dans la classe "Rhum" lors de la Route du Rhum 2010), tient également bien le coup. :thumbsup:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vento di Sardegna, toujours en tête de la transat anglaise Ostar, double en ce moment Terre Neuve, en conservant une allure au portant de 10 noeuds, ce qui permet de conforter une belle avance sur un trimaran classé second. L'art de jouer avec les éléments météo apparaît remarquable de la part d'Andrea Mura (et de son routeur, il veneto, Gianfranco Meggiorin). Grandissimo nostro sardo ! Lascia la bestia Andrea, e vince !

 

 

OSTAR: Vento di Sardegna guida ancora la gara, domani condizioni meteo-marine “difficiliâ€.

 

Milano-Cagliari, 8 giugno 2017

 

Procede la corsa di Vento di Sardegna in testa alla regata oceanica OSTAR, partita da Plymouth il 29 maggio scorso.

 

Le miglia di vantaggio sul secondo concorrente (BAM) sono aumentate: sono ora circa 470 (le 18.30 ora italiana).

 

Fa molto freddo, la temperatura dell'acqua è a 2.8 gradi, l'imbarcazione sta lambendo ora il limite dei ghiacci di Terranova: un paesaggio livido, mare molto mosso, vento forte, condizioni “tipiche†della OSTAR.

 

Ieri Vento di Sardegna ha toccato i 25 nodi di velocità, con 43 nodi di vento: acqua freddissima, onde enormi, uno scenario inquietante.

 

Le previsioni per domani parlano ancora di un passaggio difficile, che dovrebbe durare circa 5 ore, con vento a 40-45 nodi, onde di 5 metri: l'obiettivo di Andrea Mura è superare indenne questa situazione, senza avarie e problematiche di altro tipo, avvicinando la prua ad Halifax in Nuova Scozia.

 

“In condizioni del genere – conferma Mura – occorre considerare tantissimi parametri: velici, metereologici, strutturali. Vento di Sardegna sta tenendo benissimo, ma la Ostar è davvero una brutta bestia. Spero di non rompere niente domani, sarebbe un altro step fondamentale nell'avvicinamento a Newportâ€.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vento di Sardegna, au coeur de la tempête au large de la Nouvelle Ecosse avec des vents de 50 noeuds et des creux de 6 m !!!! :o

Stratégie par évidente consistant à réduire la voilure au près (avec vents contraires déchaînés) mais pas trop si non on n'avance plus, même pas beaucoup, et on ne maîtrise plus rien… Mais la ligne d'arrivée en vainqueur se rapproche.

Grandissimo nostro sardo Andrea Mura, sempre in testa anche eroe nella tempesta ! Grande !

 

Buru', qu'est-ce que tu en penses ?

 

 

OSTAR: Vento di Sardegna nella “Tempesta perfettaâ€

 

Milano-Cagliari, 10 giugno 2017

 

Riceviamo brevi messaggi da Vento di Sardegna, in balia di una delle tempeste più dure mai viste alla OSTAR, la regata transatlantica salpata da Plymouth il 20 maggio scorso.

 

"Ieri notte forza nove – dice Andrea Mura - Danni lievi ma anche il rischio di perdere la barca. Ora ancora onde di 6 metri. Navigo lento con la sola randa in attesa che il mare cali. Impossibile navigare .

 

Mai preso in vita mia un mare così ."

 

" Vento sino a 47 nodi incessanti – aggiunge Mura - più volte la barca è scomparsa sotto i frangenti. Per poi riemergere come un sommergibile. Sempre sdraiata in acqua . Ingovernabile. In balia degli elementi"

 

Sembra che ora (18 ora italiana) il mare si stia calmando, Andrea si è spinto verso terra in assetto conservativo.

 

La rotta verso Newport sarà ancora però tutta controvento: questa è la Ostar…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le skipper Emilien M. Zambelli, alors en 3ème position, a déclenché sa balise de détresse à cause de gros problèmes de quille (Illumina menaçait de se disloquer...). Contraint d'abandonner son bateau, il a été hélitreuillé par les gardes-côtes canadiens. Quant à A. Mura, il a été dans l'obligation de faire un arrêt pour réparation et se mettre à l'abri à Herring-Cove en Nouvelle-Écosse. La tempête a fait des dégâts... Pas sûr peut-être qu'il emporte désormais car l'Irlandais Fogerty revient derrière. A suivre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dantesque !!!!!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dantesque !!!!!!!!

 

Buru', les courses au large dans l'Atlantique Nord, c'est quand même du costaud !

Ces hommes sont des héros !

 

Voici les dernières nouvelles que vient de m'envoyer le staff d'Andrea Mura. Il vient de repartir et conserve apparemment toutes ses chances de victoire. Dai Andrea !

 

 

OSTAR: Vento di Sardegna stop & go per credere al sogno.

 

Milano-Cagliari, 12 giugno 2017

 

Una delle regate notoriamente più difficili del panorama mondiale, se non la più difficile, sta regalando momenti di tensione e angoscia a velisti ed appassionati: la Ostar 2017 ha già costretto al ritiro i due terzi della flotta (per la Twostar che si svolge in contemporanea sono rimaste solo 2 barche in gara).

 

Ieri l'emozionante salvataggio in mare dell'altro italiano in gara, Michele Zambelli, che ha dovuto abbandonare al proprio destino la sua imbarcazione ed è stato tratto i salvo dai guardiamarina canadesi in elicottero.

 

Oggi anche Andrea Mura ha dovuto effettuare uno “stop & go†nella rada di Halifax per sistemare i danni occorsi al motore della chiglia basculante.

 

Sosta consentita dal regolamento, a patto di non ricevere aiuti e supporto dall'esterno o da altre barche.

 

Mura è poi ripartito e sta nuovamente guadagnando velocità.

 

Il suo vantaggio sul concorrente in seconda posizione resta importante (circa 600 miglia, 15.30 ora italiana) e fa ben sperare anche se le condizioni meteo e le avarie subite certamente non consentono di festeggiare anzitempo.

 

“E' una delle cose più difficili e faticose che abbia mai fatto – conferma Andrea - questa Ostar 2017 è davvero una regata a condizioni limiteâ€

 

“Il mio pensiero e il mio rispetto vanno ai concorrenti che hanno subito avarie, sono stati costretti al ritiro o hanno perso la barca come Michele...sono davvero contento che nessuno si sia fatto veramente male…le condizioni sono state e sono estremeâ€.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouvel arrêt de Vento di Sardegna pour vérifier le moteur de la quille basculante. C'est important pour pouvoir continuer et éviter une grave avarie de quille mais pendant ce temps, l'avance est en train de se réduire sérieusement avec l'Irlandais Fogerty qui met cap au sud et pourrait l'emporter. Pas de chance pour notre valeureux et courageux sarde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Décidément les multicoques sont pas faits pour moi.........: quesque c'est le moteur de la quille basculante ?

Il fut en temps ce n'etai pas interdit on avoir un dans la coque de l'America's Cup ? ........rien à voir avec la double quille d'un monocoque ?...........

 

:confused1:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Buru', à propos de "Vento di Sardegna", il s'agit d'un monocoque, plutôt moyen, de type Class 50, qui ne fait que 15 m de long. D'ailleurs, l'OSTAR 2017 est réservée à ce type de bateaux. La Transat anglaise qui a eu lieu l'an dernier concernait des bateaux plus longs et plus importants (de plus de 15 m), tant multicoques que monocoques.

 

Alors la quille pendulaire ? C'est tout simplement une quille pouvant s'orienter latéralement jusqu'à environ 40°. Elle oscille tel un pendule et son rôle est de jouer un rôle de contrepoids à la surface de voilure. Et comme cela, le bateau gagne en stabilité. Le brevet en incombe au skipper français M. Desjoyaux.

 

C'est considéré aujourd'hui comme indispensable dans la stratégie des courses : le mouvement de la quille relève d'un système hydraulique à partir d'un petit moteur électrique qui apparemment donne des soucis à A. Mura. A mon avis, il s'agit d'un moteur italien, je pense, de marque Cariboni. Malheureusement, j'ai peur que cette avarie ne coûte la 1ère place à notre courageux sarde, peut-être contraint de rallier Newport à vitesse réduite (2-3 noeuds) dans les jours à venir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour toutes ces intéressantes informations que j'ignorai totalement: un moteur électrique pour varier le leste de la coque en somme.......?

 

Dissons que j'ai plus suivi les courses de match racing ( coupe Louis Vitton et America ) que les courses de fond et les transat, beaucoup moins "spectaculaires" médiatiquement........ :D :D :D

Et si tu veut tout savoir j'ai des à priori tenaces sur l'intérêt des course en solitaire en général.........mais bon.......!

 

 

Merci de nous tenir au courant de vicissitudes de cette petite coquille de noix "sarde" ....!!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour toutes ces intéressantes informations que j'ignorai totalement: un moteur électrique pour varier le leste de la coque en somme.......?

 

C'est bien cela, et en plus, tu as au bout de la quille, le lest qui est en forme de bulbe.

 

 

Dissons que j'ai plus suivi les courses de match racing ( coupe Louis Vitton et America ) que les courses de fond et les transat, beaucoup moins "spectaculaires" médiatiquement........ :D :D :D

Et si tu veut tout savoir j'ai des à priori tenaces sur l'intérêt des course en solitaire en général.........mais bon.......!

 

Sans nier le "combat" ou du moins l'affrontement tactique des matchs racing avec un adversaire qui n'est pas très loin de toi, il y a un côté aventure humaine incontestable dans les courses aux larges. Et alors quand c'est un Italien (ex. Andrea Mura) au centre de cette aventure, c'est encore plus captivant ! :)

 

Au-delà, A. Mura est marin de grande valeur mais malheureusement sans trop de sponsors pour le soutenir en Italie... Enfin, disons qu'il y aurait des sponsors pour la voile. Mais là je te rejoindrais quelque part Buru' dans la critique du groupe Fiat-Chrysler (mais pas à propos de la Juve); critique par exemple pour dénoncer la priorité que le groupe Fiat-Chrysler accorde au sponsoring du bateau Maserati, qui se balade de par le monde pour des courses en équipage de renom (Sydney-Hobart, Caribbean Race...) et s'affiche devant des jets sets locales (pour vendre des Maserati... peut-être), c'est peut-être bien mais ce serait encore mieux de s'intéresser à de plus humbles skippers Italiens néanmoins valeureux, qui ne demandent qu'à être davantage soutenus comme A. Mura, M. Zambelli, G. Pedote entre autres.

 

Merci de nous tenir au courant de vicissitudes de cette petite coquille de noix "sarde" ....!!!!!

 

Apparemment, si j'en juge par le tacking, Vento di Sardegna est reparti : gageons que c'est cette fois-ci pour toucher en vainqueur Newport ! :thumbsup:

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Au-delà, A. Mura est marin de grande valeur mais malheureusement sans trop de sponsors pour le soutenir en Italie... Enfin, disons qu'il y aurait des sponsors pour la voile. Mais là je te rejoindrais quelque part Buru' dans la critique du groupe Fiat-Chrysler (mais pas à propos de la Juve); critique simplement pour dénoncer la priorité que le groupe Fiat-Chrysler donne au sponsoring du bateau Maserati, qui se balade de part le monde pour des courses en équipage de renom (Sydney-Hobart, Caribbean Race...) et s'affiche devant des jets sets locales (pour vendre des Maserati... peut-être), c'est peut-être bien mais ce serait encore mieux de s'intéresser à de plus humbles skippers Italiens néanmoins valeureux, qui ne demandent qu'à être davantage soutenus comme A. Mura, M. Zambelli, G. Pedote entre autres.

 

Je ne critique nullement des choix d'investissements ou publicitaires fait par un group privé comme est Fiat Chrysler Automobiles, mais quand il s'agit d'un groupe qui doit son salut, son existence et son pouvoir, pratiquement que grâce aux aides d'argents publics ou de législation ponctuellement favorable que pendant des décennies ont porté à bout de bras cette entreprise, là si tu permet j'ai mon mot à dire. Les milliards que la famille Agnelli a accumulé grâce à tout ça, ne sont pas fruit de leur capacité de gestion: qui elles les aurait menés, il n'y a pas si longtemps, à une faillite retentissante.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×