Aller au contenu
black&white

Juventus et Champions League : une équation insolvable ?

Juve & C1  

16 membres ont voté

  1. 1. Pourquoi la Juventus n'y arrive décidément pas en ligue des champions ?

    • La Juventus a toujours perdu contre plus fort qu'elle
    • De la malchance qui se perpétue encore et encore
    • Une mentalité trop calculatrice à certains moments des matchs et pas assez de lâcher prise
    • Un manque de motivation dans cette compétition (primauté du championnat)
      0
    • Une malédiction qui s'abat sur le club et l'empêche systématiquement de conclure
    • L'aspect soldatini qui contraste avec le romantisme nécessaire de la C1 (façon d'aborder les matchs)
      0
    • Incroyable frilosité offensive en finale (seulement 4 buts marqués sur 8 finales dont 1 pénalty !)
    • Les arbitres...
      0
    • Autre (préciser quoi)
      0


Messages recommandés

Pour ceux qui suivent l'équipe depuis les années 90 ou bien avant, vous pensez quoi de cette "malédiction" en Champions League ?

 

De la simple malchance qui se perpétue, un problème de mentalité, ou c'est juste normal au vu de la qualité des adversaires qui ont battu la Juve ?

 

A vos votes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a un peu de toute les réponses. En parlant juste des finales.. Il y a un peu de tout.. Des fois on était favoris (contre BVB ou le Real) et on a perdu, des fois équilibré comme contre Milan, pas favoris comme contre le Barca.. C'est plus complexe qu'une simple réponse.. Chaque match et chaque elimination éliminationses raisons. Pas de réponse valable pour tous les matchs

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ceux qui suivent l'équipe depuis les années 90 ou bien avant, vous pensez quoi de cette "malédiction" en Champions League ?

 

De la simple malchance qui se perpétue, un problème de mentalité, ou c'est juste normal au vu de la qualité des adversaires qui ont battu la Juve ?

 

A vos votes !

 

Personnellement, je ne suis pas la Juve depuis les années 90 mais sur ce que j'ai vu moi de la Juve en champions league, c'est plutôt un mélange de plusieurs de ces facteurs. Un peu de malchance( pénos face au Milan, suspension de Nedved pour la finale...) mais aussi un certain manque de relâchement,mentalité trop calculateur qui finit par nuire à l'équipe. Sinon, selon moi la Juve a perdu face à plus fort qu'elle contre le Barca seulement. Finale de 2003, 2 équipes qui ont niveau très proche, 97 et 98 la Juve était bien plus forte sur le papier.

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dommage qu'on n'ait pas également ceux qui ont vu les finales perdues contre l'Ajax et Hambourg. Paraît qu'on était outsider contre l'Ajax. Et largement favoris face à Hambourg, pourtant on perd toujours là aussi.

 

J'ajouterai que les finales gagnées l'ont été sur un pénalty en 85 et aux pénaltys en 96. Bref, même quand on a gagné c'était vraiment sur le fil. Pour moi, il y'a des raisons à cela, c'est pas normal que sur 8 finales, on n'ait aucune victoire nette alors qu'on a été souvent favori. Sans parler du reste où la aussi une certaine mentalité nous a fait défaut.

 

Moi si je ne devais retenir qu'un facteur, je dirais problème de mentalité parfois trop calculatrice et pas assez de lâcher prise. Parce qu'en série A, la Juve ne coince pas dans les moments et matchs cruciaux. Mais la C1 ça a toujours été différent, peut - être un espèce de blocage en finale.

 

Pour illustrer ce blocage en finale : aucune victoire assez nette sur 8 finales. 4 buts marqués seulement en 8 finales !!! Dont 1 pénalty. Ce qui montre que l'équipe a toujours été ultra frileuse offensivement en finale, et ça c'est vraiment pas normal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'y vois une fatalité, c'est le destin qui choisit.

Le championnat c'est un marathon ou c'est le plus régulier et le meilleur qui gagne. La coupe c'est une chance sur 2, pas toujours ni le plus fort le plus méritant qui gagne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'y vois une fatalité, c'est le destin qui choisit.

Le championnat c'est un marathon ou c'est le plus régulier et le meilleur qui gagne. La coupe c'est une chance sur 2, pas toujours ni le plus fort le plus méritant qui gagne.

Mais comment tu expliques qu'on marque 4 buts (dont 1 péno) en 8 finales ? Tu ne vois pas ça comme un manque d'audace offensive flagrant ? Je trouve cette stat ahurissante. Le Milan en met 3 en une Mi temps, 4 contre le Barça. Nous 4 sur 8 finales dont 1 péno !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Contre le Borussia, nous étions favoris mais nous sommes tombés contre plus fort sur le match.

Contre le Real, l'arbitre nous a déglingué en validant le but de mijatovic.

 

Contre le Milan, les penaltys... Avec un Nedved suspendu.

 

Contre le Barça, ils étaient globalement plus forts avec un arbitre de merde également.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Borussia marque 2 buts coup sur coup, et la finale se déroulait à Munich

Vous touchez la barre, et Ricken marque un but de cocu

Ca s'est joué à pas grand chose, comme trés souvent

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dommage qu'on n'ait pas également ceux qui ont vu les finales perdues contre l'Ajax et Hambourg.

 

Bon visionnage.

 

http://www.youtube.com/watch?v=OekTPLVJ6VE

 

http://www.youtube.com/watch?v=kZam_qrcsZk

 

 

 

 

Ce topic m'intéresse beaucoup, je vais le suivre de façon assidue. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme dit plus haut, 4 buts en 8 finales, c'est tres parlant. On peut meme ecarter l'intervalle en y incluant les demi, et on vera bien qu'on marque historiquement moins que presque toutes les equipes historiques du gratin europeen. Donc a un moment donne, la satistique nous sert ce qu'elle fait de mieux pour repondre a une question: deduire les raisons. Donc je ne crois pas a ces histoires de malchance ou de destin. Sur un, deux matchs ok, mais sur 8 matchs, ca suffit de chercher le Diable. C'est bien notre culture du jeu qui fait ca. On a toujours miser plus sur des joueurs defensifs. Par defensif j' inclu des joueurs (milieux compris) qui soit disant savent bien defendre en repli jusqu'a faire jouer des joueurs contre nature, bref le medicament devient dans ces cas pire que la maladie. Faudra hellas reconnaitre que c'est les equipes a culture offensive qui ont le plus gagner les coupes. Ca fais moins de finales, mais plus de chance de gagner. Meme le grand Milan que je trouve historiquement l'equipe la plus equilibree tactiquement (entre defense et attaque) rafflai la mise quand elle abordait ses finales tres offensivement, harcelait l'adversaire. Bref, le vieux adage. Qui ne tente rien n'a rien. C'est les audacieux qui gagnent. Il nous faut un peut plus d'avanturisme dans notre culture du jeu , avec des joueurs un peu plus fou fou et les laisser se lacher, surtout que Dieu sait que des cracs on les a eu dans l'histoire. Donc en championnat (a l'usure) ca passe, mais dans les coupes, non. Et ca veut pas dire qu'on lache la culture defensive, je vois pas les choses d'une maniere binaire moi. On a toujours eleve de tres grands defenseurs, ca il faut pas le perdre, mais faudra bouger un peu le curseur dans la facon d'attaquer. On a toujours eu ce style de defendre en repli, au lieu du pressing, pourtant on a generalement une equipe historiquement plus physique et athletique que les concurrent, jusqu'a ce qu'on y longtemps cru que la Juve se dope. Donc voila. Des graves erreurs tactiques.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très bon sujet,

 

D'un point de vue plus général, le fait de donner historiquement la priorité au championnat. Et selon moi, ça ne peut pas être un reproche, parce que la Coupe d'Europe est trop aléatoire, et à moins d'être très très au-dessus de tous ses adversaires, le risque est de sortir et de se retrouver sans titre à la fin de saison.

 

Pour les finales, frilosité, manque de folie, équipe trop disciplinée, bref ADN Juve moins compatible. La malchance, sur huit finales, je n'y crois pas. :thumbsup:

 

Ce topic m'intéresse beaucoup, je vais le suivre de façon assidue. :)

 

Les interistes, deux finales de C1 en 50 ans et une en 45, qui trollent la Juve sur ce sujet, je ne comprendrai jamais. :mellow:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@black and white: difficile de répondre à ton sondage,je pense que c'est un mélange de toutes les réponses que tu as mis.

 

je suis la Juventus depuis 1992,et comme you je pense que c'est dans les années 90 qu'elle a vraiment loupée le coche.

1997:la juve domine le Borussia,mais elle manque de réalisme alors que son adversaire marque 3 buts sur ses 3 seules occasions du match.

1998:celle qui me reste le plus en travers de la gorge, match plutôt équilibré, mais le real gagne 1-0 grâce à un but hors-jeu.

pour ces 2 finales, la juve était donnée favorite par tous les pronostics,une autre époque...

 

pour les 2 dernières finales, je pense que les adversaires étaient plus forts (même si l'absence de nedved nous a beaucoup handicapée en 2003).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très bon sujet,

 

D'un point de vue plus général, le fait de donner historiquement la priorité au championnat. Et selon moi, ça ne peut pas être un reproche, parce que la Coupe d'Europe est trop aléatoire, et à moins d'être très très au-dessus de tous ses adversaires, le risque est de sortir et de se retrouver sans titre à la fin de saison.

Donner la priorité du championnat sur la coupe ? Mais alors comment expliquer qu'elle arrive à faire 3 finales d'affilées, ce qui nécessite de faire au moins une dizaine de matchs dans l'année contre des pointures européens. Tu ne peux pas y arriver si tu n'es pas investi à 100% sur cette compétition et si tu n'as pas tes meilleurs joueurs .

 

D'autant plus que lorsque la Juve joue une finale de ligue de champions la même année elle finit toujours championne ou au pire vice championne, donc on ne peut pas dire qu'elle sacrifie une compétition par rapport à une autre

95/96: finale contre l'ajax, dauphin du milan

96/97: finale contre le Borussia, championne d'italie

97/98: finale contre le real, championne d'italie

02/03: finale contre le milan, championne d'italie

14/15: finale contre le barcelone, championne d'italie

 

 

 

Pour les finales, frilosité, manque de folie, équipe trop disciplinée, bref ADN Juve moins compatible. La malchance, sur huit finales, je n'y crois pas. :thumbsup:

La frilosité, adn et tout d'accords, mais lors comment expliquer que la Juve arrive si souvent en finale? Si c'était que ça elle ne dépasserait pas les poules ou des que les phases à élimination directe arrive elle se ferait éliminer.

 

Les interistes, deux finales de C1 en 50 ans et une en 45, qui trollent la Juve sur ce sujet, je ne comprendrai jamais. :mellow:

 

Un parasite :thumbsup:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu peux aussi arriver cramé en finale :thumbsup:

 

Je prends les deux dernières CL gagnées par le Milan, on avait lâché le championnat bien avant la fin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le plus "désolant" si je puis dire c'est que malgré cette défaillance offensive, la Juve a toujours eu des attaquants de classe mondiale !

malheureusement, ils ont souvent déçu lors des finales, je pense notamment à del piero (1998,2003) et à tevez (2015).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On peut ajouter historiquement une sorte de hantise qui s'est emparé du club pour les dernières finales jouées, du fait que le club a plusieurs fois échoué lors de la dernière marche peut jouer psychologiquement et ajoute une pression de plus à l'équipe, trés attendu pour l'évènement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donner la priorité du championnat sur la coupe ? Mais alors comment expliquer qu'elle arrive à faire 3 finales d'affilées, ce qui nécessite de faire au moins une dizaine de matchs dans l'année contre des pointures européens. Tu ne peux pas y arriver si tu n'es pas investi à 100% sur cette compétition et si tu n'as pas tes meilleurs joueurs .

 

D'autant plus que lorsque la Juve joue une finale de ligue de champions la même année elle finit toujours championne ou au pire vice championne, donc on ne peut pas dire qu'elle sacrifie une compétition par rapport à une autre

95/96: finale contre l'ajax, dauphin du milan

96/97: finale contre le Borussia, championne d'italie

97/98: finale contre le real, championne d'italie

02/03: finale contre le milan, championne d'italie

14/15: finale contre le barcelone, championne d'italie

 

 

 

 

La frilosité, adn et tout d'accords, mais lors comment expliquer que la Juve arrive si souvent en finale? Si c'était que ça elle ne dépasserait pas les poules ou des que les phases à élimination directe arrive elle se ferait éliminer.

 

 

 

Tu as raison, le problème est surtout lié aux finales. Et je pense que ce n'est pas anodin.

 

La finale, c'est un unique match, décisif, point. Je pense que cet aspect est contradictoire justement avec la Juve qui est plus scolaire et a tendance à démontrer sa supériorité soit tout le long d'un championnat soit au moins avec des matchs allers retours qui donnent le temps de voir venir et d'adapter son jeu. La finale, non, c'est même pas une question de niveau à part de rares cas où une équipe est vraiment supérieure, sinon c'est pas du niveau.

On parle d'un match. C'est plus à qui prend le risque au bon moment, à qui ose pour aller chercher la victoire, à qui arrête de se poser des questions, oublie tout et court prendre le titre. Le nombre famélique de buts marqués sur ses finales est la preuve que la Juve a joué avec un certain frein à main, peut - être pas consciemment, mais elle a été timorée.

Pourtant, elle marquait toujours beaucoup de buts en 8ème, quarts, demi, mais en finale, sur un match unique, elle n'adoptait pas selon moi la bonne approche. Justement parce que si elle croit gagner parce qu'elle est objectivement plus forte (dortmund, real, hambourg) alors elle perd. Si elle croit perdre parce qu'elle est objectivement plus faible (ajax 1973 et barcelone les deux flagrants) alors elle perd. Dans tous les cas elle est perdante parce que trop rationnelle.

Mais elle doit comprendre que sur une finale, tout ça ne joue que très peu. Etre trop pragmatique, c'est antinomique avec l'esprit de jouer la victoire sur un unique match. Non, sur un match, il faut savoir reconnaître que c'est juste une confrontation à 11 contre 11 et que souvent celui qui a le plus d'envie, qui ose plus...finit par rafler la mise. Selon moi, on touche quelque chose, je ne crois pas non plus à ces histoires de malchance ou d'arbitre. C'est comme dire que la Roma finit toujours 2ème du championnat car malchanceuse ou à cause des arbitres, non les vraies raisons sont autres.

 

Bref, donc pour moi, l'équipe doit apprendre à arrêter de trop réfléchir dans une finale. Peu importe l'adversaire, tout est possible. Si tu crois que tu vas gagner logiquement parce que l'adversaire est objectivement plus faible, tu te feras avoir. Si tu crois que tu vas perdre logiquement, parce que l'adversaire est objectivement plus fort, tu ne pourras jamais gagner avec une telle mentalité.

Y'a plus qu'à espérer que le club prenne conscience de tout ça, il n'y a rien d'anodin, il faut beaucoup plus oser et se lâcher en finale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

malheureusement, ils ont souvent déçu lors des finales, je pense notamment à del piero (1998,2003) et à tevez (2015).

 

Zidane aussi non ? Je lisais un forum italien de juventini qui le flinguaient sur ses finales avec la Juve alors que par la suite, il a été décisif avec le Real et les Bleux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Zidane aussi non ? Je lisais un forum de juventini qui le flinguaient sur ses finales avec la Juve alors que par la suite, il a été décisif avec le Real et les Bleux.

c'est totalement vrai pour Zidane, franchement pas terrible lors des finales de 1997 et 1998 (il était même plus où moins considéré comme un "chat noir").

Zidane à la juve, c'est un peu un sentiment d'inachevé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est totalement vrai pour Zidane, franchement pas terrible lors des finales de 1997 et 1998 (il était même plus où moins considéré comme un "chat noir").

Zidane à la juve, c'est un peu un sentiment d'inachevé.

Peut - être que la mentalité moins stricte et plus relâchée du Real lui permettait de mieux s'exprimer aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Zidane aussi non ? Je lisais un forum italien de juventini qui le flinguaient sur ses finales avec la Juve alors que par la suite, il a été décisif avec le Real et les Bleux.

 

En 1998 il marque 2 buts en finale mais sa prestation n'a pas été transcendante, en 2000 pareil et en 2006 il l'a fout tout seul en l'air

 

En 2002 par contre magnifique but contre Leverkusen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en 2000 pareil

Berlusconi n est pas d'accord... <_<

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Zidane aussi non ? Je lisais un forum italien de juventini qui le flinguaient sur ses finales avec la Juve alors que par la suite, il a été décisif avec le Real et les Bleux.

Complètement !

 

Les interistes,

Berti démasqué une fois de plus lol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×