Jump to content

Baromètre  

205 members have voted

  1. 1. Que penses-tu de cette équipe ?



Recommended Posts

Nous sommes toujours en crise, depuis bientôt  1 an la gestion du club est catastrophique, les joueurs ne seraient pas payés depuis le début saison et le match de dimanche contre une Roma en pleine bourre me fait peur, ajouté à ça l’absence d’Osimhen notre seul point fort.

  • Downvote 2
Link to post
Share on other sites
  • Replies 62.9k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • BURUNDI

    10798

  • Babuccio

    4884

  • Melo7

    4675

  • Matia

    3793

Top Posters In This Topic

Popular Posts

37 bts il a pris renseigne toi avant de parlé sale arabe de merde juventine en + creve

Un petit leger mieux ce maillot, mais il rèste encore "inadmissible" pour moi........   Armero doit partir si il est convaincu de valoir plus que remplacant dans le Napoli: il pensait devenir le no

La mythomanie est une maladie relevant de la psychiatrie. Le terme psychiatrique de "mythomane" désigne une personne présentant une tendance compulsive à raconter des mensonges et à inventer des histo

Posted Images

Décès de Diego Maradona - Communiqué du Président de la République (25 novembre 2020)

La main de Dieu avait déposé un génie du football sur terre. Elle vient de nous le reprendre, d’un dribble imprévu qui a trompé toutes nos défenses. Voulait-elle, par ce geste, trancher le débat du siècle : Diego Maradona est-il le plus grand joueur de football de tous les temps ? Les larmes de millions d’orphelins y répondent en ce jour par une évidence douloureuse. 

Né dans une banlieue pauvre de Buenos Aires, Diego Armando Maradona fait rêver sa famille et son quartier par ses passements de jambes qui crucifieront bientôt les meilleurs défenseurs européens. Boca juniors et les derbys mythiques le révèlent au football mondial. C’est Barcelone qui décroche le diamant, pensant avoir enfin trouvé le successeur de Johan Cruyff pour dominer à nouveau le football européen. 

Mais c’est à Naples que Diego devient Maradona. Dans le sud italien, le pibe de oro retrouve la démesure des stades d’Amérique du Sud, la ferveur irrationnelle des supporters et emmène Naples sur la route du Scudetto, sur les toits de l’Europe. Le mezzogiorno tient sa revanche sur l’histoire et ce n’est que le renfort de Platini qui permettra à la Juventus de ferrailler à nouveau à armes égales avec son rival historique. 

Joueur somptueux et imprévisible, le football de Maradona n’avait rien de récité. Avec une inspiration toujours renouvelée, il inventait sans cesse des gestes et des frappes venus d’ailleurs. Danseur en crampons, pas vraiment athlète, plutôt artiste, il incarnait la magie du jeu.

Mais il lui restait à écrire l’histoire d’un pays meurtri par la dictature et par une défaite militaire. Cette résurrection a lieu en 1986, dans le match le plus géopolitique de l’histoire du football, un quart de finale de coupe du monde contre l’Angleterre de Margaret Thatcher. Le 22 juin 1986, à Mexico, il marque un premier but avec Dieu pour coéquipier. Le miracle est contesté, mais l’arbitre n’a rien vu : le sens de l’esbrouffe de Maradona lui arrache le point. S’ensuit « le but du siècle », qui convoque les mânes des plus grands dribbleurs du football : Garrincha, Kopa, Pelé réunis dans une seule action. Sur 50 mètres, dans une course hallucinante, il passe en revue la moitié de l’équipe anglaise, dribble le gardien Shilton avant de propulser le ballon dans les filets et l’Albiceleste dans le dernier carré de la coupe du monde. Dans le même match, dieu et diable, il marque les deux buts les plus célèbres de l’histoire du football. Il y avait un roi Pelé, il y a désormais un Dieu Diego.  

Avec la même grâce, la même insolence superbe, il se faufile jusqu’à la finale qu’il marque par le plus beau geste du football : la passe décisive, le but des numéro 10. Lorsqu’il soulève le trophée, un mythe est né : l’enfant terrible est devenu le meilleur joueur du monde. Et la coupe du monde retrouve l’Argentine : cette fois, c’est celle du peuple, pas celle des généraux. 

Ce goût du peuple, Diego Maradona le vivra aussi hors des terrains. Mais ses expéditions auprès de Fidel Castro comme de Hugo Chavez auront le gout d’une défaite amère. C’est bien sur les terrains que Maradona a fait la révolution. 

Le Président de la République salue ce souverain incontesté du ballon rond que les Français ont tant aimé. A tous ceux qui ont économisé leur argent de poche pour compléter enfin l’album Panini Mexico 1986 avec sa vignette, à tous ceux qui ont tenté de négocier avec leur compagne pour baptiser leur fils Diego, à ses compatriotes argentins, aux Napolitains qui ont dessiné des fresques dignes de Diego Rivera à son effigie, à tous les amoureux de football, le Président de la République adresse ses condoléances émues. Diego se queda.

 

Emmanuel Macron

  • Like 4
Link to post
Share on other sites

Ferlaino shock: "Se Pessotto avesse giocato a Napoli non avrebbe tentato il suicidio"L'ex presidente del Napoli replica alle parole di Cabrini, che ne giorni scorsi aveva detto: "Se Maradona avesse giocato nella Juve sarebbe ancora vivo"

j'avoue que même si le niveau est bas, la réplique est pas mal du tout.....lol

Link to post
Share on other sites
Le 27/11/2020 à 13:05, Pazzo Viola Foggia a dit :

Pour Baggio ce sera pareil sauf qu'il a été beaucoup plus posé dans sa vie ( d'après ce qu'on en sait.... ), après , la disparation d'un Maldini, même d'un Platini ( dont je ne suis pas fan ) sera également douloureux pour les fans de foot, et j'en oublie.....

Quand Scirea est décédé d'un accident de la route, ce fut très triste également et le fait qu'il soit juventino ne change rien, c'était la classe sur et en dehors du terrain...

Diego restera quand même un mythe pour le calcio en général, je l'ai souvent dis mais sans faire injure au Napoli, ce n'était pas une équipe monstrueuse avant son arrivée, il a réussi a transcender ses coéquipiers et toute une ville !!!! Sincèrement , Renica, Francini, Baroni, Crippa, Fusi, Mauro, De Napoli, Carnevale, ce n'était pas des artistes mais des bon joueurs de clubs, avec Careca et Alemao + un Ferrara en défense, le Napoli est devenu une très belle équipe mené par un Maradona qui faisait quand même la plupart du temps la différence....

j'aimerais voir , et je l'ai toujours dis un Messi à Valencia, Un C Ronaldo au Torino, un Modric à l'Atalanta , un Zidane à Bologna ( par exemple ) , les mecs auraient ils gagner 2 Scudetti et une coppa UEFA ( de l'époque ) avec élimination directe, pas les actuelles coupe d'Europe avec des phases de groupes qui ne servent à rien et un stock de matchs inutiles qui ne servent qu'à gonfler les stats.....

Zico, considéré comme le Pelé blanc à joué à l'Udinese et n'a pas réussi cet exploit.....

Je m'arrête là car je pourrais en parler des heures tellement c'était le foot que j'aimais, après la coke, la MAFIA, l'alcool.....ça ne m'intéresse pas.....

PS : j'oubliais , le niveau de la serie A à cette époque c'était du lourd.....

Zidane il a ramené Bordeaux à une finale de la C3 et a ramené une coupe du monde à la France, avec une finale après son retour alors que l'équipe de France était en galère sans lui. 

Link to post
Share on other sites
à l’instant, Pazzo Viola Foggia a dit :

oui, et alors ????????

Ça vaut pas le passage de marado à Naples mais c'est pas mal en terme d'influence sur une équipe pas top mondial 

Link to post
Share on other sites
Citation

Ça vaut pas le passage de marado à Naples mais c'est pas mal en terme d'influence sur une équipe pas top mondial 

à Bordeaux c'était au début de sa carrière, je ne met pas en doute les qualités de Zidane, mais je faisais juste la comparaison avec Diego, le voir jouer dans une équipe comme Bologna ( par exemple ) , aurait il réussi à leur faire gagner le Scudetto...L'Argentine de Maradona en 86 et 90 , c'était pas exceptionnelle....et le Napoli , également...

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Pazzo Viola Foggia a dit :

Chaque période est différente ..... Il y a les pro Cruyff, les pro Pelé, les pro Diego, les pro Platini, les pro .......l

Les pro riquelme pendant que t’y es....?

Ceux que tu as cité sont les seuls à rentrer dans les légendes avec Rivera et George Best. 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...