Jump to content
Calciomio

Inter-Roma : les romains assomment l’Inter

Recommended Posts

Inter-As Roma, un grand classique de ces dernières années, deux équipes relookées pour cette saison, d’un côté l’Inter du plus jeune entraîneur de cette Serie A version 2012-2013, Stramaccioni, de l’autre la fougueuse Roma du revenant Zeman. Retour sur le choc tant attendu de cette deuxième journée.

Pour l’occasion Stramaccioni décide de titulariser le tout nouveau Alvaro Pereira en lieu et place du vétéran Cambiasso. La raison ? Exploiter les contres avec rapidité. Cassano débute aussi le match et complète le trident offensif de Stramaccioni, Palacio est donc la première cartouche de rechange. Ce début de période pose ses projecteurs sur le duel Destro/Nagatomo, la Roma prend le jeu en main et joue beaucoup sur le jeune Mattia, qui veut montrer à son ancien club l’erreur commise en le laissant s’échapper. Mais c’est le Japonais qui prend le meilleur sur ce tête à tête, Destro n’arrive pas à passer l’arrière gauche. Il ne faut pas attendre longtemps cependant avant de voir la Roma prendre l’avantage, et c’est le Capitaine Totti qui sonne la charge, centre millimétré déposé sur la tête du jeune Florenzi complètement esseulé par la défense nerazzurra, Florenzi trompe Castellazzi et déjà 0-1. L’Inter se contente de contenir les assauts romains et se fait donc surprendre dès ce début de match, avantage logique pour les hommes de Zeman qui posent le cadre. Le trident offensif Milito-Cassano-Sneijder tente immédiatement de réagir mais les automatismes ne sont pas au rendez-vous, Milito est plus hors-jeu que dangereux cependant l’Inter continue le travail et c’est désormais elle qui se montre la plus dominatrice. La 30ème minute voit la sortie de De Rossi qui signale à son banc qu’il est touché suite à un contact avec Cassano, Marquinho le remplace au milieu, le temps passe et profite à la Roma qui souffle un peu et laisse l’Inter s’occuper du jeu, se satisfaisant de ce but au lieu de prendre le risque de continuer l’offensive et de s’exposer aux contres nerazzurri.

Des nerazzurri qui ne se privent pas et poussent de plus en plus à l’image de Nagatomo qui suite à une bonne combinaison collective trouve un bel angle de tir à l’intérieur de la surface de Stekelenburg mais sa frappe trop enlevée passe au dessus du cadre du portier qui se dégage. La Roma commence à s'essouffler mais tient bon jusqu’à cette magnifique ouverture de Sneijder pour Cassano d’une quarantaine de mètres, Cassano s’infiltre au milieu De Burdisso et Piris, déclenche une frappe du droit que le pied de Burdisso dévie complètement, la balle prend de la hauteur et de la rapidité et trompe un Stekelenburg complètement abasourdi lorsqu’il voit le cuir rentrer dans son but. Une réalisation pleine de réussite donc de la part du tandem Sneijder-Cassano qui permet à son équipe de rentrer au vestiaire avec ce score nul.

Tout est donc à refaire pour les hommes de Zeman qui a dû s’employer à consigner son milieu expérimental Tachtsidis-Florenzi-Marquinho. Et c’est de nouveau la Roma qui lance les hostilités, ses attaquants sont rechargés à bloc et Osvaldo s’essaye à une frappe mais envoie son ballon dans les travées du Meazza. Les coéquipiers de Zanetti quant à eux reprennent la stratégie du début de match basée sur la contre-attaque et Cassano lance la première mais sa passe en direction de Milito est interceptée par la défense romaine. Stramaccioni lance alors Palacio qui prend la place de Cassano. Et c’est l’Argentin qui se met de suite en évidence en adressant une merveille de passe à Guarin seul à droite du but de Stekelenburg mais sa frappe est contrée par un Romain. Les deux équipes se rendent coups pour coups et c’est de nouveau Guarin qui voit sa puissante frappe repoussée en corner. Soixante septième minute, Totti dépasse le rond central et dose un excellent ballon pour Osvaldo qui se retrouve entre deux défenseurs pour piquer son ballon qui lobe Castellazzi, la Roma reprend l’avantage, 1-2! La défense de l’Inter faiblit et Florenzi manque de peu le doublé, Stramaccioni décide de bouger son équipe en remplaçant dans un premier temps Pereira par Cambiasso puis Gargano par Coutinho. Des changements qui n’y feront rien puisque c’est la Roma qui une nouvelle fois trompe l’imprudente défense noire et bleue, Osvaldo est cette fois passeur pour Marquinho, ce dernier ajuste un Castellazzi qui aura pris l’eau ce soir. Les coups se feront alors de moins en moins intenses, Osvaldo écope d’un second carton jaune anecdotique et la Roma d’un Totti très en forme se contentera d’un score à son avantage tandis que l’Inter s’avouera moins forte et laissera son adversaire du soir lui infliger, déjà, la première défaite de sa saison.

LA FEUILLE DE MATCH D’Inter-Roma

Inter-Roma : 1-3 (1-1)

BUTEURS : Florenzi (15′), Cassano (46′), Osvaldo (68′), Marquinho (81′).

INTER (4-3-2-1) : Castellazzi, Zanetti, Silvestre, Ranocchia, Nagatomo, Guarin, Gargano (Coutinho 76′), Pereira (Cambiasso 66′), Sneijder, Cassano (Palacio 51′), Milito.
Remplaçants : Belec, Cincilla, Samuel, Juan Jesus, Duncan, Jonathan, Livaja.
Entraineur : Andrea Stramaccioni

ROMA (4-3-3) : Stekelenburg, Piris, Burdisso, Castan, Balzaretti (Taddei 56′), Tachtsidis, De Rossi (Marquinho 32′), Florenzi, Destro (Lamela 65′), Osvaldo, Totti.
Remplaçants : Lobont, Svedkauskas, Marquinhos, Pjanic, Lopez, Tallo, Romagnoli.
Entraineur : Zdenek Zeman

ARBITRE : Bergonzi

AVERTIS : Destro, Osvaldo, Stekelenburg pour la Roma. Guarin, Ranocchia pour l’Inter.



Voir l'article complet

Share this post


Link to post

une très belle Roma qui se construit :thumbsup: , un grand Totti qui retrouve une 2eme jeunesse et surtout un très bon coaching de Zeman qui a su faire les bon choix meme avec les blessures de 2 titulaires , bravo . :hi:

Share this post


Link to post

Sur le deuxieme aussi, trop beau.

 

Belle Roma, victoire amplement meritée.

Share this post


Link to post

L'inter, je les voyais plus beau qu'il ne sont en réalité, mais au final cela n'a pas beaucoup changé: défense friable et faiblarde( silvestre et nagatomo fmt),

fond de jeu toujours aussi faible par rapport à la période ranieri,

frilosité du coaching de stramaticioni, balancer des grands ballon devant pour évoluer en contre à domicile, c'est faible comme ambition

  • Upvote 1

Share this post


Link to post

mais quel match, ça fait longtemps qu'on a pas vu une telle envie et une telle grinta

 

très bon coaching de la part de Zeman, et dire qu'on a joué les deux tiers du match avec que des remplacements au milieu

 

:wub: :wub:

Share this post


Link to post

Quelqu'un aurait une vidéo des buts? :icecream:

Share this post


Link to post

fond de jeu toujours aussi faible par rapport à la période ranieri,

 

Pas vraiment d'accord... on a vu de belle combinaison, de beau geste, mais un manque de réalisme dans la derniere passe ou frappe... Apres la Roma a remarquablement jiué le coup... puis faut pas oublier que nos joueurs manquent d'automatismes ( les nouvelles recrues n'ont pas assez eu de temps de jeu avec le reste de l'équipe) on vient de jouer 4 matchs en 10 jours avec un effectif pas au complet... Par contre c'est vrai que la charnière Ranocchia Silvestre n'est pas (encore???) au point

 

Bref, je ne me fait pas trop de soucis pour l'Inter, avec le retour des blessés et l'intégration des nouveaux, on pourra faire une trés bonne saison ( j'espère juste qu'on ne mettra pas EL trop de coté)

 

En tout cas, félicitation a la Roma, ce qui disent que Zeman n'équilibre pas bien son équipe devront un peu revoir leur point de vue...

 

Ps: les arbitres ne rigolent pas cette saison...

Share this post


Link to post

Plus Silvestre que Ranocchia qui n'est pas encore au point.

Rano a aussi deconné par moment... mais c'est vrai que Silvestre a été plus bas que tout...

 

Pour moi les plus mauvais on était Silvestre et Castellazzi...

 

 

ça y est, il se sent plus pissé maintenant :lol:

Share this post


Link to post
Guest Kuchiki

C'est sûr, il a pas récupéré de son éxpulsion j'ai l'impression, ce qu'il faut se dire, c'est que pour le prochain match on récupère Handanovic, Chivu, Mudingayi et Alvarez.

 

Il ne manquera plus que Obi et Mariga.

Share this post


Link to post

ouais, mais le point le plus important sera que nos recrues se seront déjà plus acclimaté... puis on pourra compter aussi sur Samuel qui aura ( enfin) completement récupéré de sa blessure...

Share this post


Link to post

Loooool pour le scudetto le sud (Roma, Lazio, Naples) contre la Juve ?

Non je rigole bien sur

Share this post


Link to post

L'inter, je les voyais plus beau qu'il ne sont en réalité, mais au final cela n'a pas beaucoup changé: défense friable et faiblarde( silvestre et nagatomo fmt),

fond de jeu toujours aussi faible par rapport à la période ranieri,

frilosité du coaching de stramaticioni, balancer des grands ballon devant pour évoluer en contre à domicile, c'est faible comme ambition

moi je maintiens que l'Inter n'a pas été si dégueulasse que sa .. Si Castan jouait pas pour faire le travail de deux on s'en prennait un ou deux facile quand même..

 

-----

 

Mais quel match !

Share this post


Link to post

Zeman me manque, c'est grave docteur ? :unsure:

Share this post


Link to post

fantastique equipe de la roma! j'ai vraiment apprécier leur jeux ainsi que la mentalité de rien lacher c'est top pour moi, florenzi et tatchidis ont bien profiter de l'occasion de s'exprimer et "papy" totti a été fantastique. Si cette équipe trouve la régularité durant le championnat ils deviendront avec le napoli les deux équipes les plus dangereuse pour la juve.

Share this post


Link to post

oui vous nous faite un manque de point :/ le seul remede est d'attendre ! :/

Ou d'enlever l'infection :ninja:

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×