Jump to content

L_Artiste

Members
  • Content count

    297
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by L_Artiste

  1. L_Artiste

    Juventus

    Je suis l'un des nombreux lecteurs CalcioMio quasi invisible étant donné que je ne poste que tres peu ... Mais voila chui tombé en faisant un p'tit tour sur Goal sur cet article plutot sympa qui nous parle de notre cher Conte .. Enjoy... Portrait - Antonio, le Conte de fées Hocine Harzoune dresse le portrait d'Antonio Conte. Un des nombreux amoureux de la Vieille Dame, revenu pour la sauver Par Hocine Harzoune Cette saison, la Vieille Dame semble avoir la palette et tous les pinceaux en main pour redonner un peu de couleurs à une Serie A à larges dominantes rouges et noires. Grâce à Antonio Conte, le club zébré espère ne plus voir la vie en noir en blanc. Les premières couleurs de la Juve étaient le rose et le noir. À la suite d'une erreur de livraison du fournisseur anglais de maillot, le club adopte les couleurs de Notts County FC en 1903. L'équipementier avait en effet livré un jeu de maillots de ce club anglais à la place des maillots roses commandés. La Juve a bien failli voir la vie en rose, il s'en est fallu de peu. Car aujourd'hui, ce n'est pas vraiment le cas. A ne pas manquer Comment guérir d'Alzheimer Après cette présentation un brin artistique, petit hommage à Giovanni Agnelli le dernier grand président turinois qui surnommait ses joueurs en fonction de ses humeurs mais toujours avec des références raffinées (« Pinturicchio » pour Del Piero mais aussi « Godot »-le personnage que l'ont attend toujours dans la pièce de théâtre éponyme, mais qui ne vient jamais- ou encore « Delacroix » pour Zidane), intéressons-nous à la situation actuelle de la Juve. « Juventus », jeunesse en latin. Paradoxal pour une équipe surnommée la Vieille Dame. Une vieille dame qui souffre d'Alzheimer selon Andrea Agnelli. « Il semble que les nouveaux joueurs ne savent pas ce que représente la Juve et que les anciens ont oublié. » s'est lamenté le président de 35 ans, qui lui-même ne représente pas vraiment « lo stile Juve ». Le mythique style Juve, que son grand père Edoardo, son père Umberto et son oncle Gianni ont imprimé dans les gênes de ce club depuis 1923. Un véritable Contre de fées Un style qui se définit en trois « s » : semplicità , serietà et sobrietà . Un style que peu de joueurs de la Juve personnifient encore. Après le départ de Del Neri en mai, les dirigeants turinois (et parmi eux Pavel Nedved, appelé en urgence par Agnelli dans le panel directoire) se sont mis d'accord sur une chose. Pour retrouver les glorieuses années, il fallait retrouver les glorieux ainés. Il fallait un entraineur, qui parle, marche et pense comme un Juventino. Qui mieux qu'Antonio Conte colle à cette description ? A son arrivée à Vinovo, le centre d'entrainement turinois, il baisse la vitre de sa voiture et dit simplement « j'en ai toujours rêvé ». Des paroles galvaudées car utilisées par le premier mercenaire arrivé dans un nouveau club, mais pour Conte, ça vient du cÅ“ur. Mais si sa maison spirituelle est Turin, la ville natale de Conte, c'est Lecce, où son père Cosimino tenait un business de location de voitures et accessoirement, présidait un club amateur : Juventina Lecce. Une équipe qui arborait un élégant maillot monochrome… Inutile de préciser à quel club le jeune Antonio a prêté allégeance dès ses plus tendres années. Un serment jamais trahi. A l'âge de dix ans, Antonio participe à un jeu lancé par un journal local. «Dessinez votre joueur préféré », il envoie un dessin de son idole, Roberto Bettega. L'attaquant de la Juve des années 70, 80. Lui ne jouera pas à ce poste tant prisé. Son domaine, ce sera plutôt la destruction créative. Il attirera vite l'attention d' Eugenio Fascetti, alors entraineur de Lecce et découvreur de talents chevronnés (c'est lui qui plus tard, lancera Cassano à Bari). Quand Conte fait ses débuts en Série A à 16 ans, la Juve de Giovanni Trapattoni est leader sous l'impulsion du « Roi », Michel Platini. Conte n'arrêtait pas de fantasmer sur la Vieille Dame, mais a du modérer ses ardeurs après une blessure au tibia. La première d'une longue série. Mais Conte a continué à travailler. Humblement, sérieusement, posément. Sa première paye à Lecce, il l'a utilisée pour ouvrir un compte épargne. Avec sa deuxième, il s'est payé une Vespa d'occasion. Sa troisième lui vaudra l'acquisition d'une Golf de seconde main, cédée par Giuliano Terraneo, le portier de Lecce de l'époque. Pas de folie des grandeurs, surtout pas quand Lecce fut relégué en Serie B. Un palmarès hors normes Mais le destin s'en est mêlé. A la maison, le téléphone sonne. Ada, la maman d'Antonio, décroche. Elle est stupéfiée, figée, dès que son interlocuteur lui révèle son identité. Car son interlocuteur, c'est Giampiero Boniperti, le président de la Juve. « Rassurez-vous Signora. Antonio va trouver une nouvelle famille à Turin. Nous l'aiderons dans les moments difficiles. » Conte n'en croyait ni ses yeux, ni ses oreilles. Le temps de serrer une dernière fois son vieux maillot de Juventina Lecce aux bandes noires et blanches, avant de le troquer contre le vrai, l'original, l'unique. Très timide, celui qui se décrivait à l'époque comme « joueur-fan », surprend tout le monde lors de sa conférence de presse de bienvenue. « Je veux devenir comme Beppe Furino et Marco Tardelli ». La presse est convaincue qu'il sera oublié dans six mois. Mais c'était mal connaitre le natif de Salento. En treize années de bons et loyaux services, celui qui deviendra capitaine de la Juve aura joué 419 matchs, marqué 44 buts et aura gagné 5 Scudetti, une Champions League et une coupe de l'UEFA. Celui qui « détestait perdre » selon son plus grand fan, Marcello Lippi, pouvait communiquer son envie et sa rage de vaincre à ses équipiers. Voir sa rage tout court… comme en 2000, quand la Juve sort de la C1 au stade des poules, et qu'il fulmine dans la presse, exhortant ses troupes à « manger football et boire football, car une équipe qui se fait appeler la Juve ne peut pas se permettre de telles déconvenues ». Conte revient Et Conte aura sa revanche sur le sort. En 2002, la Juve gagne un Scudetto au Friuli, lors de la dernière journée, se vengeant de la perte du titre à Pérouse, deux ans auparavant, sous une pluie battante. Ce soir-là , il ne pleut pas, Conte est vainqueur, mais il est toujours trempé, imbibé de champagne. Il n'oublie pas, dans l'ivresse de la victoire, d'envoyer une pique à la Lazio, avant que ses équipiers ne le trainent dans le vestiaire. En 2004, il stoppe une carrière bien remplie. Il passe ses diplômes d'entraineur à l'Université de Foggia. Sa thèse s'intitule : « La personnalité d'un coach ». La sienne vaut des éloges, surtout lorsqu'il déclare ouvertement qu'il arrêtera sa carrière d'entraineur si dans trois ou quatre ans, il ne devient pas le coach de la Juve. Il y parviendra. Après avoir fait remonter Bari en Serie A en 2009, puis Sienne, le technicien de 41 ans revient à la maison. Dès sa première déclaration, le ton est donné. « Le passé ne m'intéresse pas. Je regarde toujours le présent et surtout, le futur ». Pourtant, s'il regardait vers le passé, Conte verrait Bigatto, Cesarini, Parola et Capello. Tous ont vécu, avec la Juve, un véritable conte de fées. Tous ont remporté le Scudetto comme joueurs, et… comme entraineurs.
  2. L_Artiste

    Juventus

    Perso, je milite en silence pour qu'on ne recrute pas de DC, et qu'on mette en concurrence Bonucci, Barzagli et Sorensen en priant pour que ce dernier s'affirme comme titulaire indiscutable..
  3. L_Artiste

    Juventus

    Et moi un futur prof si je continues à mordre sur ma chique en ne me laissant pas dégouté par ces vieux d'la vieille qui sont censé nous faire aimé ce métier .. C'est amusant de constaté comme la haine envers les mauvais profs qu'on a pu avoir pendant notre scolarité peut laissé des séquelles chez certains :D
  4. L_Artiste

    Juventus

    On a quelque chose contre les profs par ici ?? :D
  5. L_Artiste

    Juventus

    Quelqu'un sait me dire ce qu'il s'est passé entre Del Piero et le gardien du Betis ??? J'ai comme bcp pu voire qu'il y'a eu une petite rixe entre les deux mais j'en sais pas plus ... On l'voit pas souvent faché Il Capitano ...
  6. L_Artiste

    Juventus

    C'est qui Aluko dont parle le site de Mat ???
  7. L_Artiste

    Juventus

    Ahahahahha +1 Breest
  8. L_Artiste

    Cinema italien

    Messieeurs, Bonsooir! je n'comprends pas l'italien et je cherche activement ( sur le net) le film TIFOSI en VOSTF ou en VF au pire ... Quelqu'un serait il me refiler un lien streaming ou un lien ou j'pourrais directement le téléchargé ...?
  9. L_Artiste

    Juventus

    Complètement d'accord Brest .. Perso, je poste tres peu mais j't'aime bien toi et tes tacles assassins mon caneton .. :wub: Je suis on ne peut plus sérieux ! :D
  10. L_Artiste

    Juventus

    Naan chui pas italien mais en vostf j'adorerais si tu as
  11. L_Artiste

    Juventus

    Ca a l'air marrant ca Ninoo tu sais pas m'refilé un lien megaupload ???
  12. L_Artiste

    Juventus

    Yo les copains .. On parle souvent du maillot rose là à .. Perso c'est sur le short du maillot rose que j'ai flashé ... Suis-je le seul ...??
  13. L_Artiste

    Juventus

    Mais la regarde il est sans sponsor http://store.nike.com/be/fr_fr/#l=shop,pdp,ctr-inline/cid-300/pid-324656
  14. L_Artiste

    Juventus

    NaAahhaha chui souvent en desaccord avec toi Taz mais tu m'tues a chaque fois Pluus 1 Camarade ..
  15. L_Artiste

    Juventus

    A ce propos, tu sais pas si je commande le maillot away 2010-2011 sur le Juvestore, si il sera avec le sponsor Balocco ou pas ?? Sur le site il est présenté sans j'le commanderais bien si y'a moyen de l'avoir sans sponsor. .
  16. L_Artiste

    Juventus

    Autant pour moi .. :)
  17. L_Artiste

    Juventus

    Si je n'm'abuse, le compagnon de Conte était en grande partie Tacchniardi qui était plutot un "Melo" il me semble ... Sinon Conte jouait "comme Marchisio" je dirais,polyvalent au milieu, et avec une bonne grinta ..
  18. L_Artiste

    Juventus

    Héhé seerieux t'as le droit de faire caa ?? Waaa chui mal'barr' :D Comme je l'disais à DanteBianconero tantot, je prends vraiment beaucoup de temps à lire un maximum aussi bien ici que sur le forum de Mathieu et j'suis naturellement plutot discret. J'aime beaucoup connaitre, lire les différents avis et seulement apres, donné le mien. Le soucis est toujours que chui étudiant et que voila ca m'prendrais vrmt vrmt du temps parce que j'm'impliquerais a fond si je commencais à posté plus régulièrement
  19. L_Artiste

    Juventus

    Derien, derien camarade .. Au plaisir de te relire et de te répondre à nouveau si ca arrive ;)
  20. L_Artiste

    Juventus

    Salut, salut .. Je ne commente quasi jamais, c'est peut-être même la première fois sur calciomio, d'habitude je préfère lire, je me dis que lire ca me prends quand même un certain temps alors si je commence à écrire, Pwolala j'aurais plus rien .. Je me permet de te répondre DanteBianconero parce qu'étant Belge d'origine marocaine, je suis tout à fait comme GA10. Tifoso bianconero depuis l'age ou j'ai commencé à aimé le foot au point d'arriver à regarder un match en entier ( j'ai 21 ans disons que jdevais avoir 9ans à l'époque), au départ c'était pour Zidane que mes grands frères (supporters du Real et du Barca) aimaient tant. 2001, Zidane s'en va mais je reste Juventino. J'ai rapidement été attaché à la tradizione italiana,en me rendant compte de la suprématie historique qu'a souvent eu la Juve sur le Calcio et ce le plus souvent grâce à de grands joueurs Italiens .. Cette attachement à cette tradition s'est accentué aujourd'hui à l'heure du foot buisness dans lequel les joueurs sont de moins en moins attachés à leurs couleurs et s'en vont voir ailleurs si les billets sont plus verts plus rapidement ... Perso, j'aime l'italie et sa culture très probablement grâce au foot et à la Juve. La Juve m'a fait aimé la Squaddra et la Squaddra a besoin de la Juve.. Voila voilaa .. Je n'suis pas GA10, je n'suis que Ya2s1r mais voilà t'as un avis de plus .. C'est toujours bien je pense ..
×