Jump to content

Marco

Members
  • Content count

    1475
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Marco last won the day on November 25 2017

Marco had the most liked content!

Community Reputation

110 Neutre

About Marco

  • Rank
    Légende vivante

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Localisation
    Pyrénées
  • Club préférés
    Cagliari
  • Joueurs préférés
    Albertosi, Altobelli, Baresi, Baggio, Politano

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Marco

    Jeux Olympiques d'hiver

    Parfaitement, et laisse-les apprécier en paix le bon côté de la "connerie". Au-delà , avec des racines frioulanes de la Carnia (à portée de la Slovenie et de l'Autriche), j'aime bien le ski et les sports d'hiver. Toi en tant que frioulan également mais qui semble ne pas aimer les sports d'hiver (c'est droit après tout), je me dis que tu dois être une exception, disons une "connerie" de l'exception.
  2. Marco

    Cagliari

    Qui est exactement "rombo di tuono" dont parle l'inénarrable ami napolitain Buru' ? J'ai loupé un épisode...
  3. Marco

    Jeux Olympiques d'hiver

    Désillusion après la défaite in-extémis (5-6) de la Nazionale de curling contre le Japon. Eh bien non, les balayeurs et les lanceurs de pierres polies sur glace ne marqueront pas l'histoire du sport italien (... d'une pierre blanche, jeu de mots :ninja:). Bien quand même de s'être qualifié pour le JO et d'avoir tiré un peu ce sport de l'anonymat (dans lequel il risque de retomber en Italie sitôt les JO terminés). Plus forte encore la désillusion des filles dans le superG : les filles (F. Brignone, S. Goggia, J. Schnarf et autres), hélas irrégulières, un jour bien et un autre décevant... :(
  4. Il te manque la note attribuée à M. Sarri...
  5. Marco

    Jeux Olympiques d'hiver

    Moment émouvant, riche en émotions avec la médaille d'or largement méritée, obtenue par la bergamasque Michela Moioli dans la très spectaculaire épreuve du snowboard cross : victoire méritée car cette athlète a remporté déjà cette saison 4 victoires en coupe du monde et a tenu son rang de favorite avec une grande maestria. Point à la ligne. Beaucoup d'émotions également (et sans tomber dans la sensiblerie patriotique comme adorent le faire les médias français par exemple) quand on l'a vue fondre en larmes sur le podium lors du Fratelli d'Italia :wub: Michela orgoglio d'Italia !!! Par contre, déception avec la défaite (4-6) de notre équipe de curling contre le Danemark. Se dire quand même que ces vaillants athlètes de la "pétanque sur glace" (comme Buru' aime à surnommer le curling... :mellow: ) ont à affronter des équipes scandinaves (Danemark, Suède...) dont les joueurs sont professionnels, alors que les azzurris en restent à un statut très très proche de l'amateurisme bien entendu. Occasion demain de se racheter contre le Japon.
  6. Marco

    Jeux Olympiques d'hiver

    http://www.corrieredellosport.it/news/olimpiadi-invernali/2018/02/15-38492071/l_italia_del_curling_entusiasma_battuti_gli_usa/?cookieAccept Le curling, sport d'équilibre, de force et de stratégie ! Voilà qui convient bien à la mentalité et aux qualités des Italiens (en général...) Cette nuit, nouveau match de poule contre le Danemark, puis ce sera au tour de la Grande-Bretagne, du Japon, de la Corée et enfin... de la redoutable Suède. Alors si on ne les bat pas les suédois au foot, au moins battons-les au curling !
  7. Salut Passione,

    Bien des choses à la Lazio pour ce soir, au pays des zingari (ce sont plutôt les Roms d’habitude les zingari, or les roumains ne sont pas tous des Roms, loin de là…).

    Par ailleurs, je ne supporte de plus en plus difficilement ce Buru'. Non, ce n'est pas possible comme il se mêle de tout et impose ce qu'il considère être "ses" vérités dé...

  8. Marco

    Jeux Olympiques d'hiver

    Et une honorable médaille de bronze obtenue de haute lutte au patinage de vitesse, épreuve d'endurance des 10 000 m avec Nicola Tumolero, l'homme du plateau d'Asiago, pays d'un fromage divin d'ailleurs (l'Asiago AOC), à accompagner d'un vin blanc corsé ou un rouge tannique (Chianti, Barbaresco, Barolo, Vernaccia di San Gimignano, Amarone). Buru', notre éminent et ancien restaurateur (sommelier à ses heures perdues ?), ne me démentira pas (enfin je l'espère...).
  9. Marco

    Jeux Olympiques d'hiver

    On aura compris ton analyse : pour "exister" l'Etat Italien arrose généreusement aussi bien dans le Haut-Adige que dans la partie méridionale. Mais bon, comme tu dis, ces débats ne relèvent pas du topic. RDV dans histoire de l'Italie car tu feins d'ignorer toujours certains éléments intéressants du fonctionnement de la Nation Italienne avec l'exemple du Haut-Adige. Laissons Buru' ce topic, à ce pour quoi il sert... tous les 4 ans : les commentaires sur les JO d'hiver et notamment l'évocation des performances des athlètes italiens. Satisfaction ce matin avec la médaille de bronze de Federica Brignone en slalom géant. Vraiment dommage pour la divine Manuela Moelgg, en tête après la première manche mais qui craque ensuite face à la pression et termine 8ème au final. Et la Nazionale de curling continue son épopée : victoire à l'arrachée contre les Etats-Unis 10-9 !!!! Voilà une équipe italienne d'un sport collectif qui a le vent en poupe, et c'est à souligner. Et nouvelle médaille en chocolat (la 3ème...) avec P. Fill 4ème en descente... :angry:
  10. Marco

    Jeux Olympiques d'hiver

    Buru', je ne vais pas faire de mauvais esprit mais l'État Italien ne déverse pas plus à "pluie" dans le Haut-Adige qu'il ne fait dans le Mezzogiorno avec là malheureusement des économiques très mitigés bien que cela dépende des territoires méridionaux (aujourd'hui une ville comme Palerme où la mafia serait en recul, redevient par exemple à nouveau attractive). Ce n'est pas dans mes habitudes, loin de là , de stigmatiser telle ou telle région, du Nord, du Sud ou autres mais on dit reconnaître que quand même cette petite région du Haut-Adige faite de vallées encaissées, de zones parfois très enclavées, offre aujourd'hui une dynamique économique assez remarquable, et attention hors tourisme avec un tissu de PME dynamiques, innovantes dans différents domaines (agro-alimentaire, matériaux de construction, équipements et matériels de ski, systèmes de remontes pentes et de téléphériques...). Au-delà , excuse-moi, ce n'est pas seulement pour les avantages économiques et fiscaux qu'ils préfèrent rester sous drapeau italien : c'est une analyse un peu sectaire, il s'est construit peu à peu une place originale et spécifique du Haut-Adige dans la nation italienne. Certes les gens ont une culture germanophone, parlent allemand (en majorité) mais l'appartenance à l'Italie avec ses coutumes, sa diversité est considérée comme un plus, car on est mis en contact quelque part avec l'Italie, la réalité culturelle italienne, et cela procure chez les germanophone une richesse culturelle qu'ils ne dédaignent pas. Mais bon, tu vas dire encore que ce sont de ma part de belles paroles... Pour le curling, je trouve qu'il y a d'abord la recherche d'un précision extrême tout en conservant un bon équilibre du corps : tu le vois quand ils cherchent à viser la cible tout en gardant un bon équilibre au moment du lancer. Au-delà , je pense que les muscles sont importants que ce soit pour le lancer ou pour le balayage. Et balayer demande des efforts avec des qualités d'endurance car les parties durent souvent plus de 2 h ou 3 h, me semble-t-il. Le mental, la réflexion mentale entrent aussi en ligne de compte. On a dit souvent que le curling se rapproche des échecs, dans la mesure où les joueurs doivent anticiper les prochains coups de leurs adversaires. Mais bon, anticiper les coups de l'adversaire, tu le fais à la pétanque toi aussi... entre deux spritz ... :D
  11. Marco

    Jeux Olympiques d'hiver

    Pyongchang : Grand match de l'Italia en Curling qui perd de façon très honorable contre les champions du monde canadiens (5-3) mais s'impose ensuite contre la Suisse au terme d'une partie homérique (7-4). Maintenant, il s'agit de battre les Etats-Unis et la demi-finale des JO est en vue. Quel sport vraiment divertissant et reposant à regarder le Curling. Même Buru' aurait aimé le pratiquer, c'est peu dire ! :lol:
  12. Marco

    Rugby

    Ok pour Dmax et ses moyens limités. Cela étant, malgré les revers subis, les défaites cuisantes et les cuillères de bois à répétition, si l'Italie est maintenue dans le tournoi des VI nations, c'est que sa participation via le sponsoring, l'audience, les spectateurs et les droits télé rapporte encore quelque part un peu d'argent (mais jusqu'à quand ?) au comité d'organisation du tournoi.
  13. Marco

    Jeux Olympiques d'hiver

    Succès azzuro pour une athlète méritante au 500 m Short track, Ariana Fontana qui s'impose face à une sud-coréen et à tout un peuple ! Il fallait le faire ! Une titre olympique à mettre au panthéon du sport italien . Fabuleuse Ariana Fontana (porte drapeau de la délégation italienne aux JO). Plus tôt une belle deuxième place à ce phénomène du ski de fond (catégorie sprint) qu'est Federico Pellegrino. Athlète au gros potentiel.
  14. Marco

    Cagliari

    Excellente analyse Specialeffect (en ce qui concerne la réponse à ma petite réflexion). On apprend beaucoup à te lire sur la situation et l'évolution actuelle du calcio.
  15. Marco

    Rugby

    On va finir par croire qui si l'on met même l'Italie avec des revers continuels (malgré effectivement une bonne volonté et de l'envie), ce sont toujours malgré tout des gains assurés (un public important à l'Olimpico, des sponsors prompts à investir, des télévisions comme la RAI ou Sky prêtes à payer de bons droits de retransmission etc...), que dans le cas où l'on intègrerait la Roumanie, la Géorgie, l'Espagne, l'Allemagne, le Portugal ou la Belgique. Le calcul est malheureusement financier et économique : est-ce que les télévisions roumaines, géorgiennes, espagnoles, allemandes, belges sont prêtes à acheter des droits de retransmission élevés pour le rugby sans être sûres de les amortir ensuite ? S'il n'y pas de sponsors ou d'annonceurs publicitaires aptes à mettre un certain volume d'argent pour faire du rugby un vecteur de publicité en Géorgie, en Espagne, en Allemagne... pas facile. En Italie malgré tout, il existe (jusqu'à quand ?) un marché du sponsoring autour du rugby.
×