Jump to content

BURUNDI

Members
  • Content count

    26424
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    104

BURUNDI last won the day on October 27

BURUNDI had the most liked content!

Community Reputation

1686 Excellente

About BURUNDI

  • Rank
    Panthéon de Calciomio

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Localisation
    : Napoli et Provence
  • Club préférés
    Napoli
  • Joueurs préférés
    Beaucoup trop !

Recent Profile Visitors

30803 profile views
  1. BURUNDI

    Napoli

    Décès de Diego Maradona - Communiqué du Président de la République (25 novembre 2020) La main de Dieu avait déposé un génie du football sur terre. Elle vient de nous le reprendre, d’un dribble imprévu qui a trompé toutes nos défenses. Voulait-elle, par ce geste, trancher le débat du siècle : Diego Maradona est-il le plus grand joueur de football de tous les temps ? Les larmes de millions d’orphelins y répondent en ce jour par une évidence douloureuse. Né dans une banlieue pauvre de Buenos Aires, Diego Armando Maradona fait rêver sa famille et son quartier par ses passements de jambes qui crucifieront bientôt les meilleurs défenseurs européens. Boca juniors et les derbys mythiques le révèlent au football mondial. C’est Barcelone qui décroche le diamant, pensant avoir enfin trouvé le successeur de Johan Cruyff pour dominer à nouveau le football européen. Mais c’est à Naples que Diego devient Maradona. Dans le sud italien, le pibe de oro retrouve la démesure des stades d’Amérique du Sud, la ferveur irrationnelle des supporters et emmène Naples sur la route du Scudetto, sur les toits de l’Europe. Le mezzogiorno tient sa revanche sur l’histoire et ce n’est que le renfort de Platini qui permettra à la Juventus de ferrailler à nouveau à armes égales avec son rival historique. Joueur somptueux et imprévisible, le football de Maradona n’avait rien de récité. Avec une inspiration toujours renouvelée, il inventait sans cesse des gestes et des frappes venus d’ailleurs. Danseur en crampons, pas vraiment athlète, plutôt artiste, il incarnait la magie du jeu. Mais il lui restait à écrire l’histoire d’un pays meurtri par la dictature et par une défaite militaire. Cette résurrection a lieu en 1986, dans le match le plus géopolitique de l’histoire du football, un quart de finale de coupe du monde contre l’Angleterre de Margaret Thatcher. Le 22 juin 1986, à Mexico, il marque un premier but avec Dieu pour coéquipier. Le miracle est contesté, mais l’arbitre n’a rien vu : le sens de l’esbrouffe de Maradona lui arrache le point. S’ensuit « le but du siècle », qui convoque les mânes des plus grands dribbleurs du football : Garrincha, Kopa, Pelé réunis dans une seule action. Sur 50 mètres, dans une course hallucinante, il passe en revue la moitié de l’équipe anglaise, dribble le gardien Shilton avant de propulser le ballon dans les filets et l’Albiceleste dans le dernier carré de la coupe du monde. Dans le même match, dieu et diable, il marque les deux buts les plus célèbres de l’histoire du football. Il y avait un roi Pelé, il y a désormais un Dieu Diego. Avec la même grâce, la même insolence superbe, il se faufile jusqu’à la finale qu’il marque par le plus beau geste du football : la passe décisive, le but des numéro 10. Lorsqu’il soulève le trophée, un mythe est né : l’enfant terrible est devenu le meilleur joueur du monde. Et la coupe du monde retrouve l’Argentine : cette fois, c’est celle du peuple, pas celle des généraux. Ce goût du peuple, Diego Maradona le vivra aussi hors des terrains. Mais ses expéditions auprès de Fidel Castro comme de Hugo Chavez auront le gout d’une défaite amère. C’est bien sur les terrains que Maradona a fait la révolution. Le Président de la République salue ce souverain incontesté du ballon rond que les Français ont tant aimé. A tous ceux qui ont économisé leur argent de poche pour compléter enfin l’album Panini Mexico 1986 avec sa vignette, à tous ceux qui ont tenté de négocier avec leur compagne pour baptiser leur fils Diego, à ses compatriotes argentins, aux Napolitains qui ont dessiné des fresques dignes de Diego Rivera à son effigie, à tous les amoureux de football, le Président de la République adresse ses condoléances émues. Diego se queda.
  2. BURUNDI

    Napoli

    Diego Armando MARADONA n'est plus: dieu est mort.....................
  3. BURUNDI

    Milan AC

    Pour des cas semblables Rizzoli, le chef des arbitres italiens, avait bien précisé que dans ce genre d'action on va voir la main du sauteur: si elle reste ouverte pendant le saut, on peut la considerer comme mouvement naturel et involontaire , mais si la main est crispé en poingt ceci indique bien une volonté délibéré de user violence envers un adversaire. Me répondre que Koulibaly saute 50 cm plus bas, donc il n'y a pas de faute, tu le trouve intelligent ?........... J'ai joué au foot jusque mes 25 ans au poste de arrière droit et des contrastes de jeu j'en ai bien connus, celui de Ibrahimovic est 1000 fois faute grave et antisportive, et ce n'est pas une évaluation personnel, gran nombre de journalistes, arbitres, commentateurs en Italie ont fait exactement la meme remarque: pourquoi pas de rouge ?.........
  4. BURUNDI

    Napoli

    Pour jeudi contre le Rijeka, seront absents Osimhen, Ospina, Rrahmani et Hysaj : blessés les deux premiers, Covid pour les deux autres. Retour probable de Gouhlam, Maksimovic et Zelinski. Convaincre !.....et bien-sûr, gagner !!!!!!!
  5. BURUNDI

    Napoli

    Pardon ! ton commentaire en bas de page m'avait échappé.........😕 On est que au quart du championnat et les écarts sont encore tout à fait ratrapables, donc le glas, si glas il y aura pour Gattuso, sonnera, peut-être, mais beaucoup plus tard.
  6. BURUNDI

    Napoli

    Mais personne ici ou ailleurs ne s'enflamme pour Osimhen, calme-toi !. ....... Je repondai uniquement que c'etait lui notre attaquant titulaire, et que en son absence on avait Mertens, Petagna et Llorrente. Donc que il n'y avait pas pénurie d'attaquants au Napoli.............😌
  7. BURUNDI

    Milan AC

    Tu dit vraiment n'importe quoi.............. Va te relire les règles du jeu ! à 10cm du terrain ou à 3 metres de haut, avec son coude à l'arrière ou devant, son geste est volontaire et violent, et donc passible du rouge direct, point .
  8. BURUNDI

    Milan AC

    Donc le rouge ne vaut uniquement si tu est à la même hauteur..........!!!!! Mais ne dit pas de connerie !!!!!!........c'etait un geste violent , rouge direct. Va relire les règlements !!!!!!
  9. BURUNDI

    Napoli

    Lozano passait quand il voulait vos defenseurs, mais malheureusement ça s'arrêtait là et finissait par perdre le ballon....... On jouait pas avec notre n°9 titulaire, je ne sait pas si tu l'a remarqué........🤔 ........ et son remplaçant a marqué, Mertens, et le remplaçant de remplaçant à bien failli dans les arrêt de jeu, marquer ( Petagna ) une égalisation , somme toutes, assez justifié .
  10. BURUNDI

    Napoli

    Le Milan à été superieur pendant les 20 premières minutes......le reste du match malgré la petite forme des napolitains, et les absurdes bévues de l'arbitrage, qui nous a privé d'un joueur après en avoir gracié un du Milan, est à l'avantage du Napoli. Un match nul aurait reflété bien mieux les forces vue sur le terrain hier soir........ Le Milan ?......équipe qui a mangé tout son ....pain blanc en ce début de saison, et qui pour moi, pennera pour finir dans les 4 premiers à la fin du championnat. Le "Kung-fu Ibra" , n'est pas éternel, il pèse au moins le 50% des espoirs milanistes, donc assez minces......
  11. BURUNDI

    Milan AC

    Une caresse totalement fortuite en comparaison de la violence intentionnel de celle de Ibrahimovic sur Koulibaly..........🤨
  12. BURUNDI

    Napoli

    Les compliments et les comparaisons trop flatteuses pour Insigne, Mertens et Fabian Ruiz, entre autres, qui ont ébloui en équipe national ces dernières semaines leur empêche, encore, de remettre........les pieds sur terre !........ Ils sont et doivent rester les titulaires, mais il faut absolument qu'ils pensent maintenant à se concentrer sur leur club.
  13. BURUNDI

    Milan AC

    Meilleur joueur du siècle en...........2020 ?????............. 🤔🤔🤔🤔🤔🤔 De ces derniers 20 ans, sûrement Lionel Messi.
  14. BURUNDI

    Napoli-Milan AC

    Oui..........absolument..........nous on est conscient de nos limites avec un jeune entraineur. Personne n'a jamais parlé d'objectifs plus importants que de retrouver une qualification en Champion's. Ça te plairait,........mais non..........nous heureusement on est pas la Iuve avec son hystérique "Graal aux grandes oreilles"........
  15. BURUNDI

    Napoli

    Pour avoir de l'agonisme, indispensabile dans toute aventure sportive , il doit il y avoir un chef respecté et exemple pour tous: et depuis les départs de Hamsik et de Albiol il y en a plus .......... Insigne serait un sérieux prétendant à ce rôle, mais il ne pense de plus en plus que à sa gueule, il est souvent très bon ( ce n'est absolument pas le cas hier soir........😕) mais il n'arrive pas à faire transcender ses coéquipiers avec son aura. La hargne est pour eux de plus en plus difficile à retrouver sans le San Paolo qui pousse derrière. Chaqu'un veut rendre à Gattuso son petit devoir bien propinet, sans que il y es synergie d'équipe. Le Milan n'est pas une équipe qui doit nous impressionner comme on l'a laisser faire les premières 20 minutes du match. Gattuso est vraiment passé à travers, mais Di Lorenzo, Meret et Fabian Ruiz l'ont largement aidé.......... Si ça doit se reproduire contre la Roma, encore une équipe qui est à notre porté, la position de Gattuso pourrai devenir moins solide en fin de saison........ Sur Manolas-Koulibaly je crois que tout le monde a compris que ensemble il ne se complète que très difficilement: pas Gattuso apparemment........Maksimovic est en plein pourparler de renouvellement de contrat, avec l'lnter qui lui fait les yeux doux et deux clubs anglais. Rrahmani est à l'arret cause Covid.......🤨
×