Jump to content

Henriette

Members
  • Content count

    1120
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    34

Everything posted by Henriette

  1. Henriette

    Milan AC

    La chaîne yt du club diffuse en ce moment même le derby de 2001. Les souchiens Kaladze, Serginho et Shevchenko s'y distinguent particulièrement !
  2. Henriette

    Bar sport

    Régression =/= stagnation (dans la médiocrité)
  3. Henriette

    Bar sport

  4. Profiter du confinement pour chercher les poings vieillissants en sachant pertinemment qu'on n'y goûtera pas... Malin, ça.
  5. Henriette

    Juventus

    Je ne sais pas... Zidane n'a pas été assez décisif pour tenter l'analogie. Ce qui d'ailleurs se comprend à la lecture des vidéos : il jouait très bas, presque comme un regista, loin de l'archétype qu'on en a du meneur offensif chargé de toucher l'attaquant placé juste devant (ça, c'était davantage le rôle de Guti au Real). Zidane était plutôt un joueur de l'avant-dernière passe. Ce que ne comprennent pas, ou font semblant de ne pas comprendre, ses quelques détracteurs qui aiment à invoquer les chiffres pour pointer un manque de consistance. Argument à la con. Sa seule ombre, ce sont ses coups de sang : qui l'auront privé de deux autres Ballons d'or et "peut-être", je le dis avec des gros guillemets, d'un second Mondial. Ne me lance pas sur Ronaldo, steuplé. Il y a Zidane, Messi, Cristiano d'un côté, peu importe l'ordre (même si objectivement Messi est devant), et puis il y a Ronaldo.
  6. Henriette

    Juventus

    Tu souffres de dyscalculie ?
  7. Henriette

    Juventus

    PS : Ba était notre porte-bonheur (dixit Galliani). Le vrai talisman.
  8. Henriette

    Juventus

    Cépafo. Mais tout de même... Regrets éternels.
  9. Henriette

    Juventus

    Il est permis de penser que 30 minutes, même pour Zidane, ça fait un peu beaucoup. Avant de lancer la vidéo, et de comprendre : c'est trop court ! https://www.youtube.com/watch?v=s7UftuhMmuY Du pur génie. Peut-être la vidéo qui rend le mieux ce qu'était Zidane, en ce qu'elle n'escamote pas le déchet - parfois, si peu - que fatalement ce jeu tout en instinct occasionne. Où l'on s'étonne toujours, aussi, de voir avec quelle facilité il parvenait à se défaire des marquages les plus serrés, à conserver la balle si longtemps, parfois d'une surface l'autre, en dépit de sa lenteur. Quel joueur, quel talent ! Et dire qu'on aurait pu... qu'on aurait dû... Mais qu'on a fait un autre choix (je n'ose rappeler lequel).
  10. Del Piero, en fait, c'est Pellissier avec plus de maillots vendus.
  11. La vie de ma reum' chuis arbitre et j'vois Berbatov faire un tacle les deux pieds en avant juste sous mes yeux, j'me dis que c'est un geste artistique et j'fous jaune au joueur qui se tord de douleur pour simulation - surtout si c'est Materazzi. Il en est, c'est comme ça, qui ont toujours raison.
  12. Henriette

    Bar sport

    Ragnulf ? Mdr cette idiot à cru que je me moquer de toi c 'est pour sa qui l'a liker. Et après sava joué l'intello avec des grand pavés lol
  13. Henriette

    Bar sport

    Qui moi ? C'étais pas ironic chui d'acord avec toi l'amie, nike les rageux, c'est des naïves a force de regardé bfmtv. Après je dit pas que les youpins tirent toute les ficelles mais c'est les plus influant en tous cas. Memero avais raison ils dirige le calcio aussi. La vérité éclatra tot ou tard.
  14. Henriette

    Bar sport

    A mont avis tous dépendera du président de totenham , de sont nom Lévy. Il suffi qu ' il clac des doigt pour que le championat reprend.
  15. Henriette

    Milan AC

    Bonne idée, impopulaire mais bonne. La valeur d'Hernandez a multiplié pratiquement par trois en une saison, grâce à son apport offensif et ses buts, lesquels ont permis de masquer une accablante passivité défensive, coûteuse d'autant de buts. Imaginez la même saison avec moins de réussite devant les cages (ce qui a nettement plus de chances d'arriver qu'une même saison avec plus de solidité derrière)... On ne verrait que ses erreurs, et sa valeur diminuerait tout aussi vite. C'est le calcul de Gazidis. Après, j'aime bien Théo. Sa fraîcheur, son énergie, sa facilité à casser les lignes n'étant pas sans rappeler un certain Serginho. Typiquement le profil "chouchou du stade". Qu'on s'entende, je ne réclame pas son départ : sportivement il ferait plutôt parti des derniers à cocher dans une liste des départs. Et comme beaucoup, j'aimerais voir son rendement dans un 352, système qui sied le mieux à ses caractéristiques - j'ose pas imaginer les dégâts qu'il ferait sous Gasperini. Mais pour ça il nous faut d'abord trouver un maître sur le banc. Et vu qu'on va probablement continuer avec ce bon vieux Pioli... Gazidis n'a qu'une idée en tête : redresser les comptes tout en maintenant un semblant de compétitivité (comprendre : jouer l'Europe, pourquoi pas, miraculeusement, la grande), en attendant le nouveau stade qui garantira ENFIN l'équilibre tant recherché. Il paye pour le moment sa froideur bureaucratique et son flegme anglo-saxon, extraterrestre dans un monde habitué à parler avec les mains, trop et trop fort ; à lui de s'adapter, la forme compte aussi quand on occupe son rôle. Savoir charmer, vendre du rêve, quitte à mentir un peu. Mais en veillant toujours à garder une ligne directrice. Après tout, ce n'est jamais que sa deuxième saison, toujours "contraint" de faire équipe avec des gens qu'il n'a pas choisis. On devrait y voir plus clair la saison prochaine, l'obtention des pleins pouvoirs impliquera plus de responsabilités, et donc, en retour, plus de sévérité dans le jugement. Bref, pour 50 patates, Hernandez peut partir en ce qui me concerne. Celui en revanche dont la valeur a augmenté mais qu'il faut à tout prix garder tant elle pourrait vite exploser, c'est Bennacer. Là aussi, je crois que Gazidis le sait.
  16. Henriette

    Bar sport

    Non, aucune anxiété. Toujours été responsable et discipliné. Quant au sport, comme dirait Carletto pour le foot, c'est actuellement le cadet de mes soucis - je suis le premier à rire (jaune) devant cette passion aussi massive que soudaine pour le footing. J'ai pour ma part arrêté sans rechigner, comme quasiment tous les vrais sportifs autour de moi... Oui, il faut vraisemblablement plutôt regarder vers le passé : on ne ressort jamais indemne d'une lourde maladie. Plus gros que la moyenne, mon cœur n'en reste pas moins aussi plus fragile. C'est dur à accepter pour un compétiteur, mais je le dois. Pas le choix. De plus, si la survenance de la maladie de Kawasaki reste mystérieuse, on suppose une réaction négative du système immunitaire à un agent pathogène, peut-être le coronavirus. Bref, ça sent pas bon. C'que tu peux être con, parfois. Je t'invite à disliker chacun de mes posts, si ça peut te soulager. Le troll pour le troll, je dis oui, quand ça devient inutilement méchant, c'est moche. Jamais plus d'une tasse, et encore, pas tous les jours. Mais j'ai de toute façon arrêté avec le confinement. Merci.
  17. Henriette

    Milan AC

    Arrête, tu sais bien que j'ai le coeur fragile.
  18. Henriette

    Milan AC

    On a envoyé à Chelsea une F1, quand ils nous l'ont rendue, c'était un vulgaire kart. Wallah.
  19. Henriette

    Milan AC

    Franchement, j'aime bien Bernardeschi. Et pas que pour sa ressemblance avec Sheva. Voilà, c'est dit.
  20. Henriette

    Bar sport

    Voilà une semaine qu'à intervalles réguliers mon cœur s'emballe à toute berzingue. Ça m'arrive trois, quatre fois par jour, comme ça sans prévenir, sur de courtes durées qui paraissent interminables. Symptôme ou pas de cette saloperie, je sais pas, j'essaye de croire que non mais depuis hier ma température a augmenté. Légèrement. J'attends une éventuelle aggravation avant d'appeler mon toubib. Sportif aguerri, jeune dans la force de l'âge, d'une hygiène de vie (presque) irréprochable, je ne fais pas partie des plus fragiles susceptibles d'en crever ; en tout cas a priori, car je n'oublie pas que petit j'ai contracté le syndrome de Kawasaki, une maladie rare touchant essentiellement les enfants, leur cœur, et potentiellement mortelle - le plus souvent de mort subite, pour ceux qui n'ont pas été détectés à temps. Depuis cette épreuve, et ayant déjà eu fort à faire avec les crises de nerfs de mon père, ma mère me rappelle souvent de garder mon calme, ne jamais monter dans les tours. Ce qui, je l'admets, a toujours eu le don de... m'agacer ; on ne se refait pas. En attendant, je suis triste d'apprendre que cet ennemi invisible a emporté la plume subtile et modérée d'Henri Tincq. Un expert dans son domaine, un vrai, qui n'a jamais éprouvé le besoin d'être connu pour être reconnu. Faites attention. La vie vaut la peine d'être vécue.
  21. Henriette

    Bar sport

    J'allais dire à deux doigts de nous ressortir le bon vieux complot juif toussa, mais faut croire que le confinement me fait perdre en vivacité...
  22. Henriette

    Bar sport

    On a le droit de lui souhaiter d'attraper la saloperie dont il pense se prémunir en agissant de la sorte ? Pire, d'en crever lentement et douloureusement ? Et visez-moi cette dégaine... Rien ne (lui) va. Quelle idée, même le temps d'une course, d'enfiler un jogging quand on a une morphologie de pasteur anglican ? Même la veste, plutôt pas mal, ne le met pas en valeur.
  23. Henriette

    Bar sport

    Avec un F1 bis tu peux te branler y compris quand tu reçois.
  24. Henriette

    Bar sport

    Je voulais faire pareil que vous avec Higuain mais je galère à trouver un "avant".
  25. Henriette

    Bar sport

    Dans quel état serons-nous, le 15 juin ?
×