Jump to content

Stendhal

Members
  • Content count

    13288
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    187

Stendhal last won the day on July 3

Stendhal had the most liked content!

Community Reputation

4637 Impose le respect

About Stendhal

  • Rank
    Il Milan ai professionisti

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Club préférés
    Milan
  • Joueurs préférés
    Jaap, Helveg, Kaladze

Recent Profile Visitors

77111 profile views
  1. Stendhal

    Lazio-Milan AC

    Est-ce un hasard s'ils se mettent à gagner des matches dans des stades vides ? Sans la pression du public, c'est bien un truc de sans-couilles.
  2. Stendhal

    Lazio-Milan AC

    Pioli lui-même avait avoué il y a un moment déjà que les joueurs ne se sont mis à s'entraîner sérieusement qu'à l'arrivée d'Ibra et de Kjaer. LES TAULIERS.
  3. Stendhal

    AS Roma-Udinese

    Bien fait. Tout le monde n'est pas prudent comme moi.
  4. Stendhal

    Fiorentina

    Giampaolo, ça vous dirait pas ?
  5. Stendhal

    Nazionale

    Sirigu Zappacosta - Rugani - Romagnoli - Biraghi Barella - Tonali - Sensi Chiesa - Cutrone - Bernardeschi
  6. Stendhal

    Nazionale

    4 juillet
  7. Si, on l'a pris. Mais l'Atalanta, l'Inter, la Lazio et la Juve nous attendaient sur le quai. https://www.youtube.com/watch?v=tGq-z7xYNks
  8. Stendhal

    Nazionale

    Les voilà, de gauche à droite : Petagna, Rugani, Sensi et Insigne.
  9. Stendhal

    Nazionale

    1984 ? Non, je suis plus raisonnable : 1950. Finalement, c'est à partir de là qu'apparaissent le Brésil et l'Allemagne sur les livres d'or. Coupes européennes des clubs dans les années 50, Euro en 1960... Bref, c'est l'époque qu'on connaît. Avant, c'est un peu la protohistoire.
  10. Stendhal

    Nazionale

    L'Armata Brancacutrone
  11. Stendhal

    Nazionale

    Ah, mais je ne dis pas le contraire ! Mais objectivement, tous les titres gagnés à domicile par des pays totalitaires sont largement ternis. Italie 1934 - Espagne 1964 - Argentine 1978 - France 1984 Oui, c'est ce que j'ai dit : avantage France, mais ça reste relativement serré. Même sept finales pour l'Italie (1968, 1970, 1982, 1994, 2000, 2006 et 2012). Ceci dit, deux des trois finales italiennes perdues ont été de vraies humiliations sans aucun espoir de victoire, alors qu'on se demande encore comment la France a fait pour perdre son Euro en 2016. Et puis on sait tous que cet écart ne va faire que s'aggraver dans les décennies qui viennent. L'Armata Brancatrinito n'arrêtera pas la progression française.
  12. Stendhal

    Nazionale

    Mais les époques du sport et les conditions politiques le sont. Bien sûr que si. Il y a aujourd'hui quatre grands d'Europe (France, Espagne, Allemagne et Italie par tradition), et plus seulement deux. C'est d'ailleurs ça qui fait que notre continent a largué le reste de la planète et rafle toutes les Coupes du monde. À un moment, il faut faut arrêter de se draper dans sa superbe et accepter le présent. Surtout que ça fait plus de 20 ans que c'est une réalité.
  13. Stendhal

    Nazionale

    Il est indéniable que la France et l'Italie se sont disputées la domination mondiale et européenne de 1998 à 2006. Période certes brève mais brillante. Crois-moi, si deux nations doivent dominer la planète football, je préfère encore que ce soit ces deux-là. C'était tout de même une belle époque. À part les Uruguayens et les Italiens, personne n'a un grand respect pour les titres d'avant-guerre, c'est un fait. Il faut savoir les (re)mettre en perspective.
  14. Stendhal

    Nazionale

    Cannavaro a encore loupé une occasion de ne pas passer pour un idiot. Te fatigue pas, Béber. Même si c'est serré, la France est bel et bien devant l'Italie depuis l'après-guerre (1950), changement d'époque où la création des compétitions continentales a radicalement changé le sport. Le foot des années 30 LOL Laisse les Italiens vivre dans le passé, c'est tout ce qu'il leur reste. Laisse-les être le Saint-Étienne Milan du foot international.
  15. Roh, il déterre un fil EL 2018-2019 vieux de deux ans sur lequel j'ai fait un bon pronostic (l'Atalanta se fait sortir en play-off par Copenhague un mois plus tard, n'atteignant donc même pas la phase des poules) pour me faire passer pour un con pour la CL 2019-2020, genre ça va pas se voir... Journaliste !
×