Jump to content

Tiberio

Members
  • Content count

    5545
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    40

Tiberio last won the day on April 6

Tiberio had the most liked content!

Community Reputation

1143 Excellente

About Tiberio

  • Rank
    Légende de Calciomio

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Club préférés
    Atalanta

Recent Profile Visitors

17947 profile views
  1. Tiberio

    Inter

    J'ai oublié aussi Godin mais lui est sur la fin bien que ce fut l'un des meilleurs défenseurs de ces 10 dernières années. Handanovic ouai, mais son compatriote Oblak et plus connu. Mais Il est très fort lui aussi.
  2. Tiberio

    Inter

    Donc si je ne me trompe pas il y a dans ce groupe : Lukaku, Lautaro, Sanchez, Vidal, Eriksen, Perisic, Brozovic, Naingollan, de Vrij, Skriniar... C'est très costaud tout ça. Même si certains joueurs ne sont plus au top de leur carrière, un milieu Naingollan, Eriksen et Vidal à leur bonne époque (soit il y a 3/4 ans), c'était de classe mondiale. 😶 Conte a vraiment un groupe énorme. Ca fait 10 ans que l'Inter n'a pas eu un effectif aussi riche (et encore, je me suis borné aux plus connus car je n'ai même pas cité Barella, Sensi, Bastoni, Hakimi et j'en passe)
  3. Tiberio

    Inter

    Il a des oursins dans les poches. Il ferait un malheur au bazar de Bab El Oued en venant à bout des plus coriaces marchands de tapis et vendeurs de chèvres.
  4. Tiberio

    Adios, Higuain

    Higuain à Naples était vraiment impressionnant et restera la meilleure période de sa carrière. Il était arrivé à casser son image d'attaquant "pousse ballon dans les buts" qui disparaissait lors des rencontres cruciales qd il était au Real. Vu son niveau d'alors, on était en droit d'attendre qu'il apporte plus à Turin qu'un simple attaquant qui fait gagner pour le titre national. C'est pas un bide, plutôt un sentiment d'inachevé (ce qui risque d'être la même chose pour CR7 en passant).
  5. Un joueur plein d'avenir pour ce club... 🙄
  6. Tiberio

    Formule 1

    Surtout que Ligier appartenait à Briatore après les affaires d'escroquerie de Cyril de Rouvre. A partir de 1995, c'était en fait une Benetton bleue. Le problème de cette équipe c'était l'aéro (Bigois avait pondu une merde innommable en 1998 et les voitures suivantes ne furent guère mieux) et Peugeot qui n'était qu'un simple fournisseur de moteurs sans s'impliquer d'avantage (ce que reprochait Ron Dennis en 1994, d'où le fait qu'il ait cassé le contrat au bout d'un an pour s'allier avec Mercedes). Puis Prost avait sa part de responsabilité. Il n'est pas arrivé à bien gérer son équipe. C'est comme en foot, un fuoriclasse ne fait pas forcément un grand coach (on verra pour Piplo ).
  7. Tiberio

    Formule 1

    2005 c'est surtout Bridgestone qui a plombé Ferrari. Ce fut la seule année où il était interdit de changer de pneus (hormis crevaison) en course. Hors Michelin avait des gommes plus efficaces sur la durée d'un GP au contraire de Bridge qui avait des pneus plus performants en relais court notamment avec le golden lap (leurs pneus étaient diaboliques lors du tour de sortie des stands). En 2006, la Renault était meilleure dans tous les domaines châssis, moteur (plus fiable) et surtout avec le Mass Damper qui fut interdit en cours de saison et qui lui donnait un avantage décisif.
  8. Tiberio

    Formule 1

    Forghieri, mais ça date des année 70. Une époque qui n'a rien à voir avec aujourd'hui. Une époque où certaines équipes nationales pouvaient encore s'en sortir sans passer par l'Angleterre comme Renault ou Ligier qui ont approché le titre au début des années 80. Dans les années 60 et 70, Ferrari s'est faite ramasser par Lotus, Brabham, Tyrell, Mclaren et même par Matra (sans oublier le V8 Cosworth qui équipait presque toutes ces équipes). Fiorio, bof, ça n'a duré qu'un an, en 1990. L'année suivante Ferrari se plante dans les grandes largeurs avec un moulin qui cramait à presque chaque GP et un châssis loupé. Il a été viré à la mi-saison. Ferrari italienne c'était bon jusqu'au tout début des années 80. Après ce fut chaotique voire carrément mauvais. C'est lorsque le fritz est venu avec les grosses têtes de chez Benetton que comme par hasard Ferrari a repris des couleurs. Avant, même avec Barnard ou Migeot comme aérodynamicien, ça ne fonctionnait pas. Ces bagnoles c'était du bricolage. Alesi le disait, notamment la suspension active en 1993 qui était un bidule foireux en comparaison de celle de chez Williams.
  9. Tiberio

    Formule 1

    Ca fait des années que Ferrari veut reitalianiser l'équipe et on voit le résultat. Ferrari n'a jamais était aussi forte quand il y avait des étrangers comme Todt, Brown, Byrne, Stepney et j'en passe. Ils ont voulu jouer la fibre national(iste) mais comme tjrs ça ne fonctionne pas. Les italiens sont trop indisciplinés et bordéliques pour arriver à gagner. Face aux anglo-allemands de Mercedes ils ne peuvent pas lutter. C'est couru d'avance. Renault l'a compris au début des années 2000. Une équipe française qui n'en avait que le nom. Certes, le moteur était conçu en France mais toute la voiture était fabriquée en Angleterre. 30% de l'équipe seulement était composée de français. Le reste était anglais et international. L'an dernier elle a gagné qq GP grâce à une magouille sur le moteur que la FIA a fini par débusquer. Une équipe de tricheurs en somme. Pas étonnant, FIAT et Turin ne sont pas loin. 😗
  10. Tiberio

    Juventus

    Le Covid c'est pour tout le monde hein...
  11. L'attaque de zingari : Perisic, Rebic, Ibrahimovic.
  12. Tiberio

    Metal

    Punaise, on peut remettre enfin les vidéos YT... C'est pas trop tôt... Tiens puisque c'est comme ça, je mets ça :
  13. Son cas est complexe. Il a été présent dans les rdv européens vu que c'est lui qui a mis la quasi intégralité des buts mais jamais le jeu de l'équipe n'a été aussi mauvais tout simplement parce qu'elle jouait presque que pour lui (comme je le disais il y a deux ans). Sur le plan personnel, il a plutôt réussi, mais sportivement le club n'a pas progressé, il a régressé au contraire. Se faire sortir par l'Ajax puis surtout par Lyon, ça fait vraiment tache. Sur le plan économique, c'est à double tranchant. Le club a probablement bénéficié d'un coup de projecteur médiatique mais je ne pense pas que cela compense l'énorme poids financier de son salaire. Surtout qu'il est encore là pour deux ans. Le problème est qu'il évolue dans un championnat bien moins vendeur que la Liga et la PL et qu'il est en fin de carrière. Il aurait été intéressant de voir se reformer son duel avec Messi si ce dernier finissait à l'Inter mais ce ne sera vraisemblablement pas le cas. On ne peut pas réécrire l'histoire et se demander s'il aurait été préférable d'utiliser tout ces argent pour acheter plusieurs joueurs de qualité et surtout quels auraient été les résultats en Europe avec une équipe différente mais plus homogène. On va dire que l'objectif minimum du titre national est atteint mais en Europe, c'est un échec.
  14. Tiberio

    Juventus

    Sur un but de la fesse gauche de Valère Zermain.
  15. Tiberio

    Milan AC

    Les Fritz étaient chargés à mort en 1954. C'était la Hongrie qui aurait dû gagner. On commence en 1958 et basta. Première coupe du monde de Pelé, la France de Justo troisième et en plus, 2/3 du Gre-No-Li jouaient cette CDM. Et la Suède n'était pas encore un pays de cucks.
×