Jump to content

Aldo dal Belgio

Members
  • Content count

    4159
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    16

Aldo dal Belgio last won the day on December 25 2019

Aldo dal Belgio had the most liked content!

Community Reputation

742 Bonne

7 Followers

About Aldo dal Belgio

  • Rank
    Calcionaute confirmé

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Club préférés
    Juventus
  • Joueurs préférés
    Robert Bagie, Paul Maldin, Alex La Pierre

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Aldo dal Belgio

    Juventus

    C'est Paratici le blessé. Mais à son poste on ne va jamais à l'infirmerie, hélas.
  2. Aldo dal Belgio

    Juventus

    En même temps, on est encore en course dans les deux plus grosses compétitions, et dans la meilleure position pour le titre. Je me demande combien d’entraîneurs regardent la situation de l'extérieur en se disant que si la Juventus virait maintenant Sarri afin de provoquer un choc psychologique auprès des joueurs qui ne croient plus en lui pour sortir à temps de cette "mini crise", se diraient moi je la veux cette place parce qu'en faisant comme ceci ou comme cela, j'assure le titre, et voire, avec un peu de chance, la CL à la surprise générale. Comme de toute façon je ne rêve pas d'une seconde saison avec SarriGoalPas, et que je vois bien que ça tourne pas en ce moment, alors que les matches vont se succéder rapidement dans cette dernière longue ligne droite, je me demande si miser le tout sur un entraîneur intérimaire capable qui a des couilles et de l'ambition, suffisamment que pour aller cherchez le titre avec le couteau entre les dents de joueurs qui se sentiraient libérés par la situation spéciale, ne me plairait pas davantage comme scénario actuellement. Et quitte a perdre, au moins le faire avec panache, plutôt que de continuer à couler centimètre par centimètre. Imaginons fictivement que ce soit le scénario qui vient, quel entraîneur vous auriez vu comme possible pour cette mission "desperado" ?
  3. Aldo dal Belgio

    Juventus

    C'est pertinemment imagé. On a eu le gâteau idéal, mais on l'a mangé juste avant. Dommage, mais qu'y peut-on ? Sans Farsopoli, on aurait peut-être eue la cerise en temps utiles, et là ça aurait pu changer l'histoire de... deux clubs.
  4. Aldo dal Belgio

    Juventus

    Non, ce n'est pas une loterie, et les pénos ce n'est pas si facile en effet. Mais ce n'est pas du foot. C'est à la base de la procédure pour sanctionner ce qui est une atteinte au jeu : la faute. Le foot, dans sa substance, est un jeu collectif et en mouvement. Les pénos, c' est individuel et arrêté. Le péno a sa place dans le foot en tant que procédure qui sanctionne. Mais jamais le péno, selon moi (et ce n'est que mon humble avis, mais un avis qui se préoccupe du jeu mais aussi de l'honneur et du respect de l'adversaire), jamais le péno ne devrait décider du sort final d'un tournoi, alors que l'on sait que personne n'a gagné le matche. Si on ne veut pas aller au finish, ou recommencer le matche (ce qui se faisait en Angleterre je crois, corrigez-moi si je me trompe), alors je préfère un "pile ou face" qui ne trompe personne sur le vrai et seul résultat de la rencontre. D'ailleurs je crois que le règlement prévoyait ça à l'époque en Angleterre, là aussi corrigez-moi si je me trompe. Et si les tàb, c'est une défaite comme une autre selon toi, ce n'est pas pour autant une défaite d'un matche de foot. Le matche est déjà fini, sur un partage. C'est juste que les chaînes de télévisions préfèrent cette formule qui est plus facile pour calibrer les pages de pub, parce que si l'on devait jouer le matche au finish, ce serait plus difficile. Mais un matche au finish, si c'est plus lent à un moment donné, forcément, ça reste du jeux collectif en mouvement, c'est toujours du foot (et ça peut même devenir plus passionnant selon les circonstances du moment), et ça permet de définir un VRAI vainqueur. Quand je vois de mecs se prendre pour des vainqueurs alors qu'ils n'ont pas marqué un seul but pendant la rencontre (même pas une phase-arrêtée à la con d'ailleurs), ça me met mal à l'aise, même (voire surtout) quand ce sont des joueurs de valeur et qu'ils méritent clairement le titre pour l'ensemble de leur tournoi (comme en 94 ou en 2006). Je suis rigide, peut-être, d'ailleurs tout est dans ma signature, mais que voulez-vous, j'aime ce jeu.
  5. Aldo dal Belgio

    Juventus

    On ne perd pas et on ne gagne pas aux pénalty, ils peuvent appeler ça des tirs au but, mais ça reste des péno. Les péno, c'est de la procédure pour sanctionner une faute. Ce n'est pas du foot, le foot c'est collectif, c'est du jeu en mouvement. Si au terme des trois coups de sifflets c'est matche nul, personne n'a gagné ni perdu. Mais comme on a plus assez d'honneur pour l'admettre, comme à une époque où l'on tirait à pile ou face pour savoir qui rentrait avec le trophée, alors on fait semblant d'avoir gagné avec ces péno de merde. Et puis la FIFA adore ça, les images de joies en carton. Une fédération sérieuse, qui aime le foot et l'essence de ce jeu, ne saurait tolérer qu'une finale se finisse aux péno. Donc pour une fois Sarri a raison, il vaut mieux être battu avant les péno, car je préfère être battu par l'adversaire que de le voir se prendre pour un vainqueur quand il ne m'a pourtant pas battu. Et je n'aime pas exulter quand on "passe" aux péno. J'étais estomaqué en 94, et je n'ai eu aucune joie en 2006, si ce n'est celle de savoir que cette fois-là, ceux qui sont rentrés avec le trophée étaient vraiment les meilleurs. Les italiens, souvent sortis aux péno au lieu d'être battus, devraient le savoir mieux que personne. Ceux pour qui c'est culturel que de construire l'essentiel d'un palmarès sur des phases-arrêtées, c'est plus difficile à comprendre. Je les plains.
  6. Aldo dal Belgio

    Juventus

    Sarri-Ball ? Je ne sais pas. Mais Sarri-Goal pas du tout. D'ordinaire, je considère qu'un entraîneur a le droit de "manquer" sa première saison, c'est légitime. Mais quand tu débarques dans un club qui titre huit fois de suite, que ton prédécesseur aurait pu jouer 4 finales en 5 ans (et est passé si près de la timbale, avec talent), a montré tellement de belles choses, et quand c'était moins beau, a montré comment se sortir d'affaire et trouver des solutions quand les problèmes étaient nombreux, oui, si tu acceptes ce rôle, tu dois au moins montrer quelque chose de construit, géré et assumé. Il n'y a rien que de la sauce bite-molle. On serait en 2007, on resterait en série B. On me disait qu'avec Sarri-Ball l'on aurait de la verticalité, que ce serait différent, du foot champagne (j'en ai vu avec Allegri), mais aussi qu'il fallait que "Max dégage". Bref, qu'on aurait du grand Napoli quoi... Le foot est un loisir pour moi, rien de plus, mais Sarri est un fiasco qui arrive à m'énerver car je le mets en miroir avec ce que Allegri a apporté et comment il a été traité par certains. Or, quand Allegri se plante, rarement, et souvent très haut dans la hiérarchie, je comprends pourquoi, et c'est à chaque fois excusable même si c'était évitable (Allegri n'assumait pas son statut, trop humble le mec). Avec Sarri, je ne comprends rien, et quand je comprends pas ça m'énerve. Je l'ai sans doute déjà dit dans un autre message. Bien que maintenant je commence plutôt à comprendre... qu'il n'y a rien. Pour ce qui est de CR7, son transfert est pertinent quand tu as l'équipe que nous avions en finale(s). Mais quand tu n'as pas remplacé Marchisio et que tu n'as plus Barzagli, ou Pirlo, ça devient inutile, car la perspective d'une finale devient bien plus légère. Du coup, c'est pire, parce qu'alors ça paralyse un peu le management et tu deviens CR7-dépendant, inutilement. Depuis 2008, on était dépendant de qui ? De personne, on avait une équipe, et parfois me de sublimes équipes, mais on ne dépendait jamais d'un joueur (même si je mesure toujours plus l'importance d'un Marchisio au milieu et d'un Barzagli en formes derrière). Le collectif l'emportait, peu importe que ce soit Tevez, Manzukic, Quagliarella, Morata, Higuain... Je savais qu'avec CR7 en finale, on aurait eu un sérieux atout (déjà il ne serait pas l'adversaire, bien qu'il n'aurait pas empêché notre accès à la finale sans ce penalty et le choix de Max de pas chercher le 0-4), mais je savais aussi et surtout que nous n'irions pas en finale car les conditions n'étaient plus réunies (mêms i le foot n'est pas une science exacte). Alors il valait mieux une autre stratégie. Et puis franchement on aurait pu gagner une CL sans lui pendant quatre ans. On a mis tous les œufs dans le même panier. J'aime beaucoup CR7, je suis admiratif devant tout ce qu'il a pu accomplir dans sa carrière et sa mentalité de guerrier, mais notre stratégie n'a pas été la bonne. D'ailleurs la marmotte me manque depuis le premier jour de son départ, je savais que le laisser partir était le pire transfert que nous pouvions faire. Le championnat est pas fini, on attend un sursaut d'orgueil des joueurs aussi, je reste derrière mon équipe comme il se doit, mais franchement je n'ai quasiment aucun plaisir depuis le début de la saison.
  7. Aldo dal Belgio

    Juventus

    Bob a raison de rappeler que l'on aura cinq changements désormais, on y pense pas forcément parce que l'on a pas encore l'habitude mais ce sera très déterminant à l'avenir tant sur le plan stratégique (permet éventuellement de changer sérieusement de module en cours de partie) mais aussi des transferts. Pour ce qui est de Juan, il n'y pas que le cœur et les bons et nombreux souvenirs, il y a aussi sa polyvalence, et surtout le fait que si on le lance frais en fin de matche pour percer l'adversaire fatigué, il peut semer la panique. C'est d'ailleurs ce que l'on aurait dû faire la dernière fois que l'on a rencontré le Real... Je l'aime bien et je crois qu'il aime bien le club aussi, jamais un mot de travers qui pourrait provoquer l'intérêt du marché, et toujours l'air serein même quand réserviste alors qu'il a été un cadre de l'équipe à une très bonne époque. D'ailleurs pour moi il l'est toujours, passer du temps sur le banc dans ces conditions ne veut plus rien dire de péjoratif à notre époque.
  8. Aldo dal Belgio

    Juventus

    Si on m'avait dit qu'un jour je serai aussi content de voir un match de coupe qui n'est même pas une finale, et avec Sarri (actuel) aux commandes... Allez, bonne reprise à tous.
  9. Aldo dal Belgio

    Juventus

    Bentancur avait besoin de prendre la confiance par du temps de jeu, il est fin et a un bon placement, je pense qu'il peut encore progresser. Si on lui met de bons gars autour, il peut vraiment aller loin. J'aime beaucoup. Tevez nous aura, en plus de son admirable passage chez nous, offert un bon cadeau bonus de sortie 🙂
  10. Aldo dal Belgio

    Juventus

    C'est une question de mentalité Bob. Il n'est pas le premier, ni le dernier, certes, mais ce n'est pas une excuse. C'est une qualité, oui, quand l'enjeu et le risque le permettent. Si tu n'as aucune autre option, tu espères que le joueur pourra en être. Mais Balzaretti était là, en forme et méritait la finale, de plus il jouait à son poste ce qui n'était pas le cas de Chiellini, sur les deux points. Personnellement, à la base, je suis du genre à penser à l'intérêt du de l'équipe avant ma gueule, surtout en pareilles circonstances et conditions. Mais en plus, je pense très sérieusement (et logiquement il me semble) que même si Chiellini avait été au top de sa forme, dans une défense à quatre, le bac gauche c'est Balzaretti, qui était bien meilleur à cette place que Chiellini. D'ailleurs Chiello a rarement brillé à ce poste. Donc soit Prandelli aurait mis un Chiello en forme (ce qui n'était clairement pas le cas) au milieu, soit il le laisse sur le banc. Prandelli a clairement manqué de couilles et de respect et de jugement, parce qu'il est clair qu'il a sous-estimé Balza et que mettre Chiellini (en forme ou pas) à gauche était franchement une idée idiote vu le contexte exposé. Moi je me souviens encore de la première fois où j'ai vu joué ce gamin de 18 ans pour nous, il avait une classe folle, je n'avais jamais vu ça à ce poste à part Maldini, Il avait encore à apprendre, mais j'étais si heureux pour nous et la Squadra, c'était un problème réglé pour du très long terme. Sauf que la fragilité physique ne se voyait pas... C'est rare que je me souvienne de "la première fois" : Del Piero (contre Florence, alors forcément ahahah...), Zambrotta (en ailier) et Savicevic.
  11. Aldo dal Belgio

    Juventus

    Bine sûr que c'est Prandelli qui décide, mais il décide en fonction de l'état de ses joueurs, et quand le staff ne peut faire autrement de demander comment le joueur se sent, il attend la réponse du joueur. Chiellini savait qu'il était à risque, et de toute façon il savait qu'il ne pourrait pas jouer à 100%, or il s'agissait d'une finale d'euro, et contre l'Espagne. Et en plus Balzaretti était prêt comma jamais. Prandelli a eu tort, tort de faire confiance au joueur, et tort de ne pas assurer la défense lesdites caractéristiques particulières de ce matche. L'Italie a toujours été le pire adversaire de l'Italie, si vous voyez ce que je veux dire.
  12. Aldo dal Belgio

    Juventus

    Chiellini balance aussi sur Balzaretti dans son livre ? Vous savez, la finale de l'euro que ne jouera pas Balzaretti qui avait fait un très bon tournoi, méritait pleinement la finale, était prêt physiquement (ce qui a pas toujours été le cas pour ce garçon qui devra arrêter sa carrière à 31 ans), parce que Chiellini avait déclaré qu'il était prêt, lui aussi, que sa blessure était passée (moi je sentais que ce ne serait pas le cas), et qu'il pouvait donc jouer... dans une défense à quatre, à la place naturelle de... Balzaretti, back gauche de carrière. On finira à 10 contre 11, alors que cette Italie-là pouvait battre cette Espagne-là. Le monde aujourd'hui ne se souvient que du score, comme toujours... J'en garderai à jamais les boules. S'il n'en a pas parlé dans son livre, alors il doit apprendre à balayer devant sa porte. S'il en parle, j'en ai rien à foutre de ses excuses. Je ne l'accable pas, je ne flingue pas le reste de sa carrière chez nous, certainement pas, mais j'en ai rien à foutre.
  13. Aldo dal Belgio

    Juventus

    Ciao Kapri :)) Mais faut rajouter son matche contre les Pays-Bas en demi à l'Euro 2000, dès que Zambrotta sort pour carton rouge, ADP a joué presque back gauche en se sacrifiant comme jamais. Cela faisait des années que sa blessure en avait fait un joueur bien en-deça du Del Piero magique que l'on a eu la chance de connaître, mais ce jour-là, Alex a changé, il est devenu un homme, il est devenu "il capitano", une nouvelle carrière pouvait commencer. ADP, ce sont deux carrières, c'est mon humble avis, la Juventus en aura bien profité à chaque fois, bien plus que la Squadra il est vrai.
  14. Aldo dal Belgio

    Juventus

    Personnellement le championnat je m'en balance cette saison, vu les conditions... Peut-être aussi que je n'accroche pas au jeu de Sarri aussi, c'est vrai que ça gâchait déjà mon plaisir, mais qui sait comment il aurait géré les choses dans le dernier tiers s'il n'y avait pas eu cette satanée pandémie (qui n'a peut-être pas encore fini de nous faire chier, mais ça, ça dépendra de la discipline collective) ? Je pense plutôt à la crise qui vient, loin des stades, et je vous le dis gentiment les mecs, faites des réserves de conserves, pas violemment histoire de rester solidaires et de ne pas provoquer de pénurie rapide et de stress collectif, mais pensez-y, et surtout débancarisez-vous parce que la crise monétaire qui vient (et qui était inévitable déjà bien avant le covid) va vraiment faire mal et c'est notre épargne qui va financer les conneries de la BCE et de l'euro, sans qu'on nous laisse le choix de quoi que ce soit. En 2008, ils nous ont piqué l'argent public alors que c'était une crise financière, maintenant avec une crise monétaire, ils nous prendront directement l'épargne privée sur nos comptes (comme à Chypre), en plus de piquer l'argent public qui reste. Alors tant que c'est encore faisable, sortez votre oseille de la banque et de votre assurance-vie (pour les plus vieux) et achetez des devises étrangères solides, des terrains agricoles, des choses tangibles qui ne perdent pas de leur valeur... C'est même pas pour vous enrichir ou spéculer comme des enculés (que sont tous les spéculateurs que je vomis jusqu'au dernier) mais pour sauver votre épargne. Parce que les questions de salaires des joueurs et les problèmes des clubs milliardaires et patati et patata, dans quelques mois vous en aurez plus rien à foutre. Forza nous tous.
  15. Aldo dal Belgio

    Juventus

    Mes condoléances Nino, et à chacun qui a perdu un parent ou un ami. Surtout ne baissons pas la garde, sinon ce sera le rebond quasi assuré. Je sais que c'est long, mais ça pourrait l'être beaucoup plus, avec un coût économique tellement grave que nous pourrions ne plus rien en avoir à foutre du football pendant un long moment.
×