Jump to content

Superlio

Members
  • Content count

    2339
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Superlio last won the day on January 4

Superlio had the most liked content!

Community Reputation

189 Neutre

3 Followers

About Superlio

  • Rank
    Calcionaute
  • Birthday 05/28/1983

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Club préférés
    Tous
  • Joueurs préférés
    Buffon, Pirlo, R.Baggio, Inzaghi, Vieri, Totti

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Superlio

    Nazionale

    Personnellement, je n'ai pas vécu 1982, le premier mondial dont je me souviens est celui d'Italia 90. Il y avait une très belle équipe dont la base était l'under 21 de Vicini. Gamin, je m'attendais à des exploits de Vialli ou Mancini. Vialli venait de mettre un doublé en finale de la coupe des coupes. J'espérais que Baggio joue aussi. Finalement, Schillaci nous a fait trois semaines de haut niveau... Il reste la déception de cette demi-finale à Naples avec une ambiance bizarre et un Baggio mis sur le banc avec un Vialli titulaire alors qu'il n'était pas du tout en forme. L'ambiance en Italie était exceptionnelle et l'équipe était très complète avec des joueurs du calibre de Baresi, Giannini, Donadoni,...
  2. Superlio

    Nazionale

    La question du troisième gardien est ouverte : Meret ? Gollini ? Perin ? Gattuso semble accorder sa confiance à Ospina... Gollini a le vent en poupe avec l'Atalanta et Perin est très bon depuis son retour au Genoa. En voyant l'Atalanta, on peut avoir des regrets de ne pas avoir pu faire jouer Papu Gomez en Nazionale (Ventura s'était renseigné, il y a trois ans).
  3. Superlio

    Nazionale

    Il y a encore du temps avant l'euro. Pour en revenir à Immobile, n'oublions pas qu'il jouera dans son stade ce qui pourrait le motiver davantage. En attaque, Petagna a un profil intéressant pour jouer en pivot et faire monter le bloc équipe et favoriser le jeu des ailiers. Historiquement, on a souvent bien fonctionné avec des arieti (littéralement "béliers", c'est à dire des attaquants puissants) comme Graziani, Vieri, Toni et Pellè plus récemment (on a aussi eu des profils plus légers qui ont bien marché comme Paolo Rossi, Schillaci, Inzaghi,...)
  4. Superlio

    Nazionale

    Sensi a du mal à se remettre de sa blessure alors qu'il avait très bien débuté la saison. Pellegrini suit aussi une courbe descendante. Heureusement, on est plutôt bien loti au milieu de terrain: Tonali, Jorginho, Verratti, Castrovili,... Les matchs de la Roma confirment que Mancini a du mal en défense centrale mais qu'il est intéressant en milieu défensif. Concernant les ailiers, Chiesa se reprend mais il joue plus dans un rôle d'attaquant de soutien et Bernardeschi a disparu des radars depuis un moment. Heureusement pour lui, Zaniolo est blessé et surtout Mancini l'apprécie. Le fait que Sarri essaie de le faire jouer mezzala va lui donner de la polyvalence et être un atout pour lui. Dans le rôle du numéro 9, on verra lors des matchs amicaux. Immobile est le meilleur buteur du championnat et joue dans une équipe luttant pour le titre tandis que Belotti joue dans une équipe de milieu de tableau qui va mal actuellement. Cependant, Belotti a montré qu'il était à l'aise dos au but et dans le jeu voulu par Mancini tandis qu'Immobile a une équipe , un système de jeu avec deux attaquants et une capacité à faire mal en contre (alors que la Nazionale joue avec la possession de balle).
  5. Superlio

    Nazionale

    En attaque, on oublie un peu vite Quagliarella qui, après un début de saison compliqué, commence à retrouver la forme. Verona est l'équipe surprise de cette saison, les prestations du latéral Faraoni sont intéressantes.
  6. Superlio

    Nazionale

    On a encore quatre mois avant l'euro. Chiesa et Bernardeschi ont le temps de se reprendre.
  7. Superlio

    Nazionale

    Orsolini fait une belle saison. Il mérite d'être testé. Derrière, les prestations de Izzo et Mancini m'inquiétent...
  8. Superlio

    Nazionale

    La Gazzetta dello Sport affirmait que ce joueur plaisait à Mancini. Sur ce que j'ai vu, c'est un joueur combatif qui sait jouer dos au but et faire le pressing. Dans ce registre, on a aussi Petagna qui a déjà quelques saisons derrière lui et sera napolitain l'an prochain. Concernant les latéraux, Adam Masina a l'air de faire de bonnes choses à Watford. En ce qui concerne la tactique, je ne pense pas que Mancini change son système de jeu alors que son équipe joue dans cette configuration depuis octobre 2018. De mémoire, Sacchi avait commencé le mondial 1994 avec un 4-3-3 avec Baggio-Berti-Signori avant de repasser en 4-4-2. En 1998, on a joué en 5-3-2 comme lors des éliminatoires. En 1998 et en 1999, Zoff avait instauré un 4-4-2 (avec souvent le même milieu Fuser-Albertini-Dino Baggio-Di Francesco). Puis, il avait changé d'avis avec un 3-5-2 testé en novembre 1999 contre la Belgique( pour une défaite 3 à 1). Début 2000, il avait conservé ce schéma en incorporant Stefano Fiore en numéro 10. Trapattoni avait misé sur le 3-4-1-2 lors des éliminatoires du mondial 2002 avant de commencer ce mondial en 4-4-2 (module testé en mars 2002) car il craignait le latéral équatorien. En 2004, le Trap avait commencé la compétition avec son 4-2-3-1 qu'il modifia lors de la compétition en raison de l'absence de Totti. Lippi, son successeur, joua en 4-3-1-2 (Totti derrière le duo Toni-Gilardino) et passa lors du mondial 2006 à 4-2-3-1 lors du troisième match. Donadoni jouait en 4-3-3 (Camoranesi-Toni-Di Natale) puis passa lors de l'euro 2008 au 4-4-2 et au 4-3-1-2 (Perrotta derrière Toni-Cassano). Evitons de parler du retour de Lippi qui a changé de module à chaque match du mondial 2010... Prandelli, après de belles éliminatoires, en 4-3-1-2, avait commencé l'euro 2012 en 3-5-2 (après une raclée contre la Russie en amical) avant de revenir au 4-3-1-2 lors du dernier match de poule et de conserver ce système jusqu'à la finale. En 2014, Prandelli avait misé sur un jeu de possession avec Balotelli seul en pointe avec De Rossi en 6 et devant lui Pirlo et Verratti, Marchisio et Candreva étant chargés de soutenir Balotelli. Pour le match décisif, il misa sur un 3-5-2 contre l'Uruguay. Lors du cycle de Conte, on a souvent eu un 3-5-2 avec un passage au 4-4-2 (et au 4-3-3) lors de l'automne 2015 avec une défaite en Belgique. Avant l'euro français, il avait même essayé le 3-4-3 avec une rouste prise en Allemagne( avec le milieu le plus lent de l'histoire de la Nazionale Motta-Montolivo)...
  9. Superlio

    Nazionale

    Vialli était un titulaire indiscutable. Vicini en avait fait son leader d'attaque en under 21. Il avait fait un euro 88 de qualité et il venait de marquer en doublé en finale de la coupe des coupes contre Anderlecht. Avant le Mondiale 1990, Vicini avait profité des matchs amicaux pour tester plusieurs attaquants (en vrac : Serena, Borgonovo, Baggio,Mancini, Schillaci, Carnevale,...) Carnevale-Vialli était la paire la plus souvent utilisée en 1989. Pour en revenir à 2020, Lazzari joue dans un 3-5-2 mais Mancini joue souvent avec trois centraux (un central qui joue sur un côté comme Mancini ou Izzo) et un latéral très offensif de l'autre côté (Spinazzola, Emerson lors des qualifications). Dans l'actuelle serie A, on a Conti qui revient bien, Sabelli de Brescia ou Ghiglione du Genoa, Pellegrini de Cagliari qui font des choses intéressantes mais cela sera juste pour le niveau international.
  10. Superlio

    Nazionale

    Kean a enfin marqué son premier but, espérons que cette "libération psychologique" et le travail fait par Ancelotti portent leurs fruits. Il pourrait être utile à la Nazionale. Belotti et immobile sont sûrs d'être convoqués mais les interrogations demeurent sur leurs niveaux dans des matchs qui comptent en sélection (je citerais le match contre l'Uruguay en 2014 pour Immobile et le duo Belotti-Immobile était titulaire lors du barrage en Suède). On verra bien... Pour Belotti, j'aurais aimé qu'il joue dans un club plus huppé pour continuer à progresser dans des matchs plus intenses. Je ne serai pas contre un transfert, si Mourinho le prenait par exemple à Tottenham (surtout que Kane est blessé)... Le temps de jeu et les prestations des latéraux sont assez inquiétants. Florenzi fait des performances en dents de scie, Emerson joue peu en ce moment. Enfin, dernier sujet, le fait de jouer à domicile. L'envie de se racheter après 2017 et le soutien du public romain seront des atouts. Mais cela peut constituer une pression parfois difficile à gérer. Je prends deux exemples : en 1990 Vialli et Carnevale, les deux attaquants titulaires au début du Mondiale, n'avaient pas su résister à cette pression. Vialli avait été blessé et avait loupé un pénalty contre les USA avant d'être (injustement) titularisé en demi-finale à la place de Baggio. Carnevale avait manqué des occasions contre les Autrichiens et avait insulté Vicini après son remplacement contre les USA. Les deux joueurs cités avaient aussi souffert de l'explosion de Schillaci... Autre exemple : Pauleta en 2004 qui n'a pas mis un seul but lors de l'euro au Portugal.
  11. L'association Belotti-Immobile ne m'a pas laissé un souvenir impérissable lorsqu'ils étaient titulaires dans le 4-2-4. Ils se marchaient sur les pieds. Le dernier duo complémentaire ayant donné satisfaction était Pellè-Eder il y a 4 ans. Historiquement, la Nazionale a souvent fait de belles choses lorsqu'elle jouait avec 2 attaquants: Rossi-Graziani, Baggio-Schillaci, Baggio-Vieri, Totti-Toni, Balotelli-Cassano,... Je ne serai pas contre un 4-3-1-2 avec Pellegrini en 10, cela me fait penser à la Nazionale version Prandelli entre 2010 et 2012 avec un milieu très technique (Pirlo, De Rossi, Marchisio, Montolivo) et deux attaquants. A ce sujet, on ne saura jamais ce que la Nazionale de 2012 aurait fait avec ce milieu de terrain derrière Rossi et Cassano qui étaient complémentaires. Pour le 3-5-2, on pourrait évoquer des joueurs comme Lazzari voire Candreva qui font de bonnes choses sur les côtés. Autre donnée à prendre en compte, Chiesa joue actuellement en pointe avec un autre attaquant... Dans le 4-3-3 actuel, les seules certitudes sont les numéros 9 avec les belles saisons de Belotti et Immobile. Les ailiers ont une saison compliquée, Bernardeschi n'a pas convaincu en 10 à la Juve, Sarri essaie de le faire jouer en mezzala mais sa saison est terne. Insigne est pris dans le marasme napolitain. A leur décharge, Mancini les apprécie et ils ont fait de bonnes qualifications (contre des adversaires abordables). Zaniolo, sans sa blessure, aurait représenté un concurrent sérieux. Il ne faudra pas négliger Orsolini qui fait de très bonnes choses.
  12. Superlio

    Nazionale

    Toute l'action amenant au but de Del Piero contre l'Allemagne en 2006 est somptueuse avec l'anticipation de Cannavaro, la passe de Totti, le travail de fixation puis la passe de Gilardino et la frappe de Del Piero. Pour en revenir à la Nazionale actuelle, je pense au choix à faire entre Belotti et Immobile (à moins que Mancini alterne encore entre les deux à l'euro). Immobile a déjà été deux fois capocannoniere (et peut-être le sera-t-il une troisième fois), il a aussi joué un euro et un mondial ainsi que des matchs de ligue des champions. Belotti n'a joué aucune compétition avec la Nazionale. Si on se base sur le jeu prôné par Mancini, Belotti est plus utile par son abattage et son jeu dos au but qui permet de faire remonter le bloc équipe. En revanche, Immobile attaque mieux la profondeur. Historiquement, la Nazionale a souvent bien fait avec un "ariete", un attaquant physique devant qui jouait en tant que pivot et savait imposer un défi physique au défenseur. On peut citer Graziani, Vieri, Toni et Pellè lors du dernier euro.
  13. Superlio

    Nazionale

    Sacchi et Matarrese avaient voulu que la Nazionale participe au tournoi de France. Cesare Maldini avait hérité de ce cadeau empoisonné, de mémoire, le championnat italien s'était terminé le 1 er juin 1997 et la Nazionale jouait son premier match le 3 contre l'Angleterre qui était dans le même groupe de qualifications que la Nazionale. Del Piero fut le meilleur buteur de ce tournoi avec 3 buts. On retiendra aussi la première sélection d'Inzaghi contre le Brésil.
  14. Superlio

    Nazionale

    Del Piero a été une grosse déception en Nazionale quand on pense à ses performances en 1997-1998. L'autre déception fut pour moi Vialli. En 1990 lors du mondial en Italie, je me souviens qu'il était notre titulaire indiscutable (Vicini l'appréciait depuis l'under 21) et qu' on le considérait comme l'un des meilleurs attaquants mondiaux. Gamin, je me souviens de ses buts contre Anderlecht en finale de coupe des coupes et je me disais qu'il réussirait son mondiale. Malheureusement, ce ne fut pas le cas, une passé décisive contre l'Autriche lors du premier match , un pénalty raté contre les USA et surtout une titularisation injuste (car elle mettait sur le banc Baggio qui était en grande forme et formait un duo efficace avec Schillaci) en demi-finale où il ne fut pas à son avantage, furent ses seuls faits d'arme.
  15. Superlio

    Nazionale

    J'ai souvent évoqué les performances en demi-teinte de Del Piero en Nazionale. Ses partisans signalent les buts mis en qualifications (euro ou mondial), sa demi-finale où il se sacrifie contre les Pays-Bas en 2000 et son but au mondial 2006. Il n'est pas le seul à avoir mis des buts décisifs en qualifs (Inzaghi a souvent sorti la Nazionale du Trap de situations compliquées entre 2000 et 2003). En 1998, Cesare Maldini l'a attendu mais il fut fantomatique avec une seule passe décisive contre l'Autriche, trois occasions ratées contre la Norvège et un quart de finale où il perdit la moitié de ses ballons et ne réussit aucun dribble. Roberto Baggio avait été bien meilleur : 2 buts 2 passes décisives et il avait apporté bien plus contre la France (avec une grosse occasion qui aurait pu nous qualifier) Del Piero avait connu une saison 1999-2000 avec un seul but sur action de jeu, une embrouille avec Inzaghi qui ne lui passa pas le ballon et préféra marquer contre Venise en février 2000. Il ne marquait que sur pénalty et avait un rendement très irrégulier. Sa phase finale fut décevante, un but contre la Suède dans un match sans enjeu et surtout deux grosses balles de 2 à 0 ratées contre la France. Oui, il a bien défendu contre les Pays-Bas et heureusement qu'il l'a fait : à 10 contre 11 contre le pays organisateur en demi-finale d'un euro. J'ai cru à un réveil en Nazionale en 2002 avec son but contre le Mexique mais il fut décevant lors du match suivant. Sa sélection pour l'euro 2004 m'avait paru injuste en raison de sa saison à la Juve et de l'absence de Baggio. Sa phase finale fut encore une fois décevante avec un tas d'occasions ratées et une incapacité à faire des différences. Le mondial 2006 fut sans doute sa phase finale la plus réussie avec le but en demi-finale et le pénalty réussi. Après, en 2008, son seul match, en tant que titulaire contre la Roumanie, fut décevant. Sa sélection était méritée avec son titre de meilleur buteur.
×