Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 01/07/20 in all areas

  1. 6 points
    8poteaux 3penalties oublié et un arbitre de plus à la solde des noirs rayés....... les + Milik zielinski goulham Moins biens :insigne callejon et meret Gattuso apprend les rouages du jeu que l’on pratique à Naples ça ne peux qu’a s’améliorer .....! FORZA AZZURI!!!!! AUX RATS SORTIS DE LEUR CUVETTE VOUS POUVAIS RENTRER DANS VOTRE TERRIER........!!
  2. 3 points
    Chaque but est dû à une erreur adverse. S’il n’y avait pas d’erreur il n’y aurait pas de but.
  3. 2 points
    Ok on a fait un gros match de merde contre une sublime équipe et avec 4 titulaires absent, bien que même avec notre équipe type on aurait pas fait beaucoup mieux je pense Mais réduire Parme à ce match c'est quand même vachement réducteur et preuve que tu nous a pas vu beaucoup jouer cette saison On tape quand même la Roma, le Napoli au San Paolo, on perd de peu contre la Juve, on prend 1 pt à San Sirop contre l'Inter... Fin bref c'est un peu facile de parler après le match d'hier
  4. 2 points
    Ah le respect
  5. 2 points
    Vous pouvez le refermer pour de bon.
  6. 1 point
    L'Atalanta a inventé un nouveau sport... le F.F*.Football... * Fist fucking
  7. 1 point
    https://www.lemonde.fr/football/article/2020/01/07/le-retour-triomphal-de-zlatan-ibrahimovic-symptome-de-la-degringolade-du-milan-ac_6025055_1616938.html Le retour triomphal de Zlatan Ibrahimovic, symptôme de la dégringolade du Milan AC L’ancien club de Silvio Berlusconi, en difficulté sportive et financière, compte sur le géant de 38 ans pour redresser un club à la dérive. Rappeler huit ans plus tard l’ex qui vous a quitté, devenu moins désirable et plus cabot encore, est-ce encore de l’amour ou le symptôme du désespoir ? L’accueil triomphal fait par le Milan AC à Zlatan Ibrahimovic, de retour lundi 6 janvier au stade San Siro pour un nouveau bail de six mois – au moins – sous le mythique maillot rouge et noir, en dit long sur les tréfonds atteint par le septuple champion d’Europe. Ruiné par une politique salariale et de transferts dispendieuse et inefficace, marquée par de nombreux échecs (citons Leonardo Bonucci, André Silva ou Hakan Çalhanoglu) et des changements d’entraîneurs incessants, le Milan AC est devenu un club moyen de Serie A. Qui accueille comme un roi un attaquant certes brillant depuis deux saisons sur les pelouses américaines de la Major League Soccer, mais qui trouvera en Italie une autre opposition. « Je suis comme une Ferrari au milieu des Fiat », avait-il lui-même comparé aux Etats-Unis. Une Ferrari d’époque, toutefois. Ibrahimovic a 38 ans et plus de vingt ans chez les professionnels. Le transfert d’un autre Suédois, Dejan Kulusevski, 19 ans seulement, à la Juventus Turin pour 35 millions d’euros, en dit long sur l’écart qui sépare aujourd’hui la Juve du Milan AC. Quand la « Vieille Dame » prépare l’avenir, Milan écope avec les moyens du bord. « Ibra peut changer notre saison » Lundi soir contre la Sampdoria, San Siro s’était fait beau, presque rempli, malgré le jour et l’adversaire, pour le retour du « Lion », comme « Zlatan » aime à se désigner. « Un nouveau défi à vivre ensemble, bon retour Ibra », avait écrit la Curva Sud sur une banderole. Les Milanistes se souviennent de son passage doré – champion d’Italie en 2011, meilleur buteur de Serie A en 2012 – mais leur mémoire n’est pas sélective : sur une autre banderole était écrit au feutre noir le score de la dernière sortie des Rossoneri : « Atalanta-Milan : 5-0 ». A Bergame, le 22 décembre 2019, le Milan AC a subi sa pire défaite depuis plus de vingt ans et plongé une autre de ses anciennes gloires, Zvonimir Boban, dans des abîmes de perplexité. « Ce fut embarrassant : le Milan, ça ne peut pas être cela, avait réagi le Croate, directeur du football au club. Nous ne pensons pas qu’une année ou six mois suffiront à faire renaître le Milan de [Silvio] Berlusconi, mais il doit y avoir des améliorations. » La venue de Zlatan Ibrahimovic, qui a courtisé le Milan autant que l’inverse, peut-elle en être une ? « Nous sommes convaincus qu’Ibra peut changer notre saison et donner un coup de main à tout le monde », veut croire Boban. C’est beaucoup demander à un joueur qui, après son départ « en légende » du Paris-Saint-Germain, a fait son âge à Manchester United – son passage en Angleterre a surtout enrichi les hôpitaux. « Zlatan » l’a dit : ce retour à Milan est une dernière chance, et il ne prolongera son contrat l’année prochaine que s’il apporte quelque chose au club. Son entrée en jeu lundi a donné quelques indices : « Ibra » court moins qu’à Paris, c’est-à-dire qu’il ne bouge plus beaucoup, mais il pèse, beaucoup, par sa stature, sa technique et son sens du jeu, trois choses qui manquent – entre autres – à l’attaque milanaise. Il a servi ses coéquipiers, créé des espaces, tiré au but à deux reprises. Son entrée en jeu a redonné confiance à Milan et, par ses gestes et ses encouragements, il a déjà montré ce qu’il pouvait apporter – si toutefois l’optimisme et les bonnes volontés du début survivent aux mauvais résultats. Il a manqué un but, qu’il aurait « aimé marquer devant le virage et célébrer en faisant le geste de Dieu ». Dix ans après l’appel de Berlusconi C’est un frisson que San Siro a peu vécu, cette saison. Le Milan AC est 12e de Serie A et marque moins d’une fois par match. La Ligue Europa, dont il fut exclu cette saison pour infraction aux règles du fair-play financier, est un objectif lointain – la dernière place qualificative est détenue par le modeste club sarde de Cagliari, sept points devant. L’affaire a quelque chose de cruel : il y a dix ans, c’était pour remporter le titre que Zlatan Ibrahimovic avait atterri chez les Rossoneri, à l’initiative du propriétaire du club qui n’était autre que le président du conseil italien, Silvio Berlusconi. Un autre temps. Lundi était présent à San Siro, pour la première fois depuis des mois, son successeur, Gordon Singer ; le fils du fondateur du fonds Elliott, aux mains duquel le club est tombé en raison de l’insolvabilité des précédents propriétaires chinois. Ce qu’il a vu l’incitera-t-il à accélérer la vente au groupe de Bernard Arnault, entrée « dans une phase décisive » selon le quotidien La Repubblica, citant les « milieux financiers » italiens ? La famille Arnault récupérerait alors deux géants vieillissants, dont l’un, tout de même, semble aller moins mal que l’autre.
  8. 1 point
    Le plus dure c'est justement de rebondir après la fin d'un cycle, clairement c'est la tâche la plus compliquée car on reste souvent fermé sur nos positions (surtout les directions qui pensent tout savoir et tout maitriser), à voir si De Laurentiis va s'avoir s'adapter
  9. 1 point
    C'est pas dit. Il ne faut pas tomber dans le pessimisme complet. Mais il y en effet un phénomène qu'aucun club ne peut échapper : la fin d'un cycle. Au club maintenant d'en redémarrer un autre. Je ne suis pas dupe. A l'heure actuelle, l'Atalanta connait probablement la plus belle période de son histoire. Mais ça ne durera pas éternellement.
  10. 1 point
    @BURUNDIOk pour la glissade d'epiphanie ... mais Lukaku se trouve dans son propre camp à la récupération ! C'est un trèèèèèèèèèès long chemin à mener ballon au pied. Il faut garder sa lucidité tout du long, jusqu'au geste final. Ce qu'il réussit à faire. Il profite néanmoins du placement offensif avancé de Allan/Ruiz, qui ne couvrent plus du tout le milieu /milieu gauche du terrain. Un risque à se projeter délibérément en avant pour apporter un surnombre (cf le tout début de l'action). Et le belge ne se trouvait probablement pas là par hasard ( je suppose qu'il devait couper les transmissions "facile" entre les DC et le milieu en se baladant dans la zone) Hysaj ne doit/peut jamais attaquer Lukaku. D'abord parce qu'en perdant éventuellement son duel, il n'y a plus d'obstacle majeur entre Meret et le belge. Lautaro a également une vitesse supérieur au DC accompagnant Hysaj (Manolas), ce qui peut provoquer un 2 vs 1 dont le résultat est couru d'avance. Lukaku arrive à pleine vitesse sur Hysaj. Difficile d'aller au contact, surtout avec un boeuf lancé à pleine vitesse. Sauf à ce que Lukaku pousse son ballon trop loin (ce qu'il ne fera pas), le meilleur choix est bien le recul frein pour obtenir le soutien d'un équipier ... équipier qui se fait rapidement aspirer par Lautaro, parti en course croisée. Superbe geste de l'argentin. Au replay, on voit bien que les napolitains se réorganisent, mais c'est très difficile. Le recul-frein ne débute que trop tardivement de par la combinaison intériste. Un second napolitain n'arrivera que bien trop tardivement (Di Lorenzo). Le crochet-tir de Lukaku est précis, ne visant que le seul angle ouvert du but. Meret, de son côté, ne peut pas anticiper l'action, à cause de Di Lorenzo qui plonge sur l'attaquant plutôt que de se placer en couverture d'Hisaj. Pour moi, l'albanais n'a pas grand chose à se reprocher sur l'action. Il peut juste engueuler son équipier ... revenu hors d'haleine de 60 mètres.
  11. 1 point
    https://youtu.be/CjEosh5g7fE je sais pas si le lien va marcher! c est status quo matchstickmen
  12. 1 point
    Antonio Conte fait dans l’ironie avec cette jolie déclaration à la presse en sortant de […] L’article Conte : « Lukaku est une pipe. Continuez à le dire » est apparu en premier sur Calciomio. Voir l'article complet
  13. 1 point
    Toi c’est normal ! En temps que tifoso, ton p’tIt coeur tout moue ne peut être objectif. Moi, je sais pas, j’ai senti un truc à faire d’autant que le Napoli ne veut pas reconnaître que qqchose est totalement à la ramasse chez eux cette année. Dans tout les cas, mon « j’ai senti un truc possible » m’a pété à la gueule. J’ai été trop gourmand pour une fois. J’en ai demandé trop. Fait chiiiier parce que 4-1 avec doublé du gros me faisait ramasser un jolie pactole déjà. Dommage ! De toute façon je suis plus optimiste que vous pour l’inter avec les retours en vue.
  14. 1 point
    3 sur 6 Batista. Pas mal. Trois buts intéristes provoqués par la maladresse des défenseurs ... Ok pour le deuxième but de Lukaku et les gants en peau de pêche de Meret, ainsi que pour le tacle "de Ligjtien - premiers mois en Serie A" de Manolas ... Mais sur le premier, il y a une remontée de balle d'une soixantaine de mètre à 2 contre 2, puis 2 contre 3. Lautaro croise magnifiquement sa course, Lukaku envoie son crochet au bon moment pour que Meret (encore) ne puisse totalement fermer son angle, sans chercher la confrontation avec le DC ... c'est un excellent travail des attaquants.
  15. 1 point
    Je ne viens pas souvent ici car je trouvais les gens avec un comportement un peu moyen et décevant , l’enfantillage, les blagues, le manque de respect sont scandaleux. Ma femme dit toujours que dans le milieu de foot on est un peu bête et franchement je fais tout pour prouver le contraire mais là moi même j’ouvre les yeux et effectivement les supporters ont changés, rien que au san Paolo les mecs sont devenu des cons, ils ne supportent plus leur équipe, ils insultent les joueurs et le président une honte. Et ici c’est encore pire je ne comprends pas pourquoi calciomio ne contrôle pas un peu plus les commentaires et les provocations? Les tifosis des autres équipes pourquoi vous venez ici que pour charger et provoquer ? C est petit je trouve, vous jubillez quand Naples perd mais occupez vous de votre club et basta!! c’est facile derrière un écran sans savoir qui on a en face. Vous manquez de respect à des gens peut être plus âgés qui ont un grand passé derrière eux et qui veulent juste partager leur passion. une bonne partie ici supportent des équipes italiennes sans rien connaître de la culture de ce pays donc cultivez vous avant de regarder du foot!! je termine sur une chose je suis un fan du napoli depuis très longtemps et je le resterai pour toujours même dans la défaite mais malgré toute cette passion ce qui me fait vivre sont le taf et ma famille, le foot reste une passion vous pouvez m’incendier et ça m’est égal car je ne reviendrez plus jamaus ici Burundi et tous autres supporters respectueux que je lis depuis quelques années je vous souhaite tout le meilleur du monde et merci pour vos commentaires!! ciao tutti
  16. 1 point
    Sont pas mauvais ces cons de nerazzurri. Va falloir qu'on les calme la semaine prochaine. On va leur montrer ce qu'est une équipe de C1 face à une équipe d'EL.
  17. 1 point
    Ça fait 2 ans que Sirigu fait le match de sa vie chaque week-end. Il est ptet juste bon
  18. 1 point
    Tare a quand même pris le trio Milinkovic, Alberto, Immobile pour un prix total inférieur à celui d'un Kessie
  19. 1 point
    Vous citez ancelotti et surtout lippi pour leur victoire rapide en ldc mais le meilleur de tous restera di matteo qui a gagné une ldc en moins de trois mois 😁
  20. 0 points
    La blague 😄
×