Football Italia : quand le calcio était roi… en Angleterre

Par Yacine Ouali publié le 15 Sep 2019

Dans les années 1990, quand le calcio vivait son âge d’or, les droits TV de la Serie A ont connu une augmentation conséquente. Plusieurs diffuseurs étrangers s’y sont intéressés. En Angleterre, ce fut la chaîne « Channel 4 » qui rafla la mise, créant pour l’occasion le programme « Football Italia ». Succès immense durant une dizaine d’années, Football Italia a permis à des millions d’anglais de se familiariser avec le calcio, à tel point que la Serie A est longtemps restée le championnat le plus regardé outre-Manche.

Logo du programme.

Des débuts tonitruants au cœur de l’âge d’or du calcio

Football Italia fut lancé par Channel 4 en 1992 pour plusieurs raisons : le championnat anglais, déclinant depuis l’interdiction de la participation aux coupes européennes de 1985 à 1990, passait lentement des chaînes publiques aux chaînes payantes. De plus, en dehors de la qualité générale de la Serie A, qui attirait les meilleurs joueurs du monde, le transfert de Paul Gascoigne à la Lazio avait provoqué un intérêt nouveau pour l’Italie, à tel point que l’une des expressions les plus utilisées dans le générique et par les commentateurs aux moments des buts, « Golllllazzzzo ! », était souvent comprise « Go Lazio ! ».

Le premier match, diffusé le 6 septembre 1992, se solda par un nul 3-3 entre la Sampdoria et la Lazio, attirant 3 millions de téléspectateurs. Outre les matches, Channel 4 et son présentateur vedette James Richardson (visage de Football Italia jusque 2006) proposaient les samedis matin la « Gazzetta Football Italia », durant lequel Richardson, à la terrasse d’un café, commentait les résumés des rencontres de la semaine passée et leurs analyses par la presse. Appréciée pour sa précision et son commentaire humoristique mais sans clichés du football italien, la Gazzetta Football Italia attirait environ 800 000 spectateurs hebdomadaires durant les années 1990.

Présentateur de la Gazzetta Football Italia au départ, Gascoigne a vite été remplacé par James Richardson à cause de ses absences répétées. Animateur de même des avant-matches le dimanche à 15h, Richardson fit vite de la Gazzetta un programme incontournable, y ajoutant chaque semaine une interview d’une personnalité du calcio et, en fin d’émission, un petit reportage sur la culture italienne.

La réputation de Football Italia dans les années 1990 était si importante qu’elle atteignit même le Parlement italien. En amont de la diffusion du barrage du Mondial 1998 entre l’Italie et la Russie, Channel 4 avait en effet diffusé une bande annonce montrant un supporter italien mangeant un plat de pâtes, avec la mention : « Les russes vont-ils s’y frotter le visage ? » (will the Russians rub their faces in it ?). Ceci avait mené à une multitude de plaintes et donc à des questions au Parlement, polémique à laquelle James Richardson avait réagi en laissant Pierluigi Casiraghi (ancien joueur de la Juventus et de la Lazio), au cours d’une interview, lui plaquer un plat de spaghetti à la tête.

Interview de James Richardson au Guardian, dans laquelle il se remémore l’incident de Russie-Italie

Une lente décadence aux débuts des années 2000

À partir de la saison 2000-2001, la diffusion des matches de Serie A devint moins fréquente. La chaîne Channel 4 est même allée jusqu’à stopper la diffusion du match du titre de la Roma en 2001 à 7 minutes de la fin, alors que les fans de la Louve envahissaient la terrain de l’Olimpico.

En 2001-2002, bien qu’encore détentrice des droits, la Channel 4 ne diffusa aucun match. Football Italia fut repris par l’antenne anglaise d’Eurosport au milieu de la saison 2002-2003, toujours avec James Richardson en tête d’affiche. Jusqu’en 2005, Eurosport diffusait la Serie A avec comme pièce maîtresse le choc du dimanche à 19 heures, match auquel la Channel 4 n’avait jamais eu les droits.

Au début de la saison 2005-2006, la chaîne Bravo reprit les droits de la Serie A après l’abandon d’Eurosport, mais les abandonna de même le 23 decembre 2006, pour cause de faibles audiences et du scandale du calciopoli, qui déjà ternissait durablement l’image du calcio.

En 2007-2008 enfin, Football Italia effectua un dernier baroud d’honneur sur la chaîne Five, changeant même de nom pour devenir « Football Italiano ». Après le retrait de James Richardson en 2006, ce fut au tour de Marc Chapman d’animer les émissions et les avant-matches, sans que l’audience ne soit au rendez-vous. L’année 2008 sonna alors le glas pour Football Italia, aucune chaîne ne souhaitant reprendre le flambeau après l’abandon du programme par Five.

Aujourd’hui, après une diffusion erratique de la Serie A de 2009 à 2013 par ESPN et de 2013 à 2018 par BT Sports, le calcio n’est plus présent à la télévision anglaise.

Entre nostalgie et indifférence, le calcio n’est plus roi en Angleterre

Dépassé dans l’engouement par les championnats espagnols et allemands, et bien entendu par le mastodonte qu’est la Premier League, le football italien n’est plus autant considéré en Angleterre. Le réveil de la Juventus au tournant des années 2010, ainsi que l’arrivée de Ronaldo à Turin en 2018, ont certes amorcé un réveil, trop doux cependant pour que la diffusion des matches ne reprenne après la saison 2017-2018.

Il ne reste aujourd’hui dans les mémoires que la nostalgie d’une époque dorée, celle du logo mythique de Football Italia, de son générique légendaire, ou encore des émissions de James Richardson qui, au détour de la lecture d’un article de la Gazzetta dello Sport, prenait des cafés avec Batistuta et discutait cinéma avec Lombardo.

Yacine Ouali



Lire aussi