Football féminin : la Vieille Dame n’a pas assuré son succès. Un retard catégorique à l’international…

Par Christophe Malcangi publié le 02 Mai 2018
Crédits

Vers une finale rocambolesque

Dix-huit victoires, deux défaites, pas le moindre match nul ! En vingt journées de championnat, voici le rythme imprimé pour sa toute première saison par la Juventus Women de Rita Guarino, la logique ‘maîtresse’ de la Serie A, désormais en bonne position pour accrocher un Scudetto à deux journées du terme des hostilités. Toutefois, aujourd’hui, la compétition nationale est encore à disputer avec Brescia, l’éternelle contestatrice du titre suprême : les Azzurre comptent le même bilan et ainsi le même nombre de points depuis le mois d’avril, rien n’est donc décidé, ni joué. Défaits l’une et l’autre en deplacement il y a deux semaines de cela, c’est une potentielle finale qui se présenterait si les deux écuries devaient compter le même résultat à l’issue des 22 rencontres. Aucune différence de but ou différence particulière ne prendrait les devants.

Malgré un chemin presque parfait, la Juventus doit sa chute soudaine à sa première défaite de l’année en avril, revers qui l’a drôlement tourmenté. Les « lionnes » ont répondu avec un esprit impressionnant, ainsi tout reste à faire. Ces dernières représentent un rouleau-compresseur grâce à deux de ses attaquants : Giacintini Valentina (18 buts) et Girelli Cristiana (17 réalisations). Les bianconere doivent leur domination à leur actrice clé qui avait nettement soulevé de ses épaules la Fiorentina, Barbara Bonansea (17 buts aujourd’hui).

La Fiorentina, justement, est désormais au point mort, et paie le recrutement estival des bianconere en juillet dernier. Actuellement quatrième et défaites cinq fois, elle est le flop de l’année. A retenir cependant, la bonne figure de la Res Roma qui remplit son objectif maintien et assure une bonne position parmi l’élite.

Brescia et la Juventus se retrouveront aussi très prochainement pour la demi-finale de la Coppa Italia. En attendant, les femmes de Tavagnacco (sur le podium de Serie A) ont accroché leur ticket vers la finale en prenant le dessus sur Verona aux penalties.

Fossé en Europe

Novembre 2017 – Huitièmes de finale
Fiorentina 0-4 Wolfsburg ; Wolfsburg 3-3 Fiorentina
Montpellier 6-0 Brescia…

C’était en novembre dernier, et ça n’est pas passé inaperçu. La Fiorentina et Brescia furent corrigés et éliminés sans préavis de la Champions League ! Ces huitièmes de finale de la plus grande compétition européenne ont mis en exergue les leviers à améliorer en Italie, dont le fossé athlétique à colmater… Les actrices ne parviennent globalement pas à rivaliser durant quatre vingt-dix minutes face aux cadors Allemandes et Françaises, bien en avance sur leur temps. Elles ont certes fourni leur maximum pour accrocher des résultats prometteurs, mais ça ne peut pas suffire.

Cette année le Vfl Wolfsburg et Lyon se retrouvent naturellement en finale de l’édition annuelle de la Champions League. Ces retrouvailles traduisent toujours la suprématie des deux nations sur le football féminin. A quand le renversement ? Il est facile de déclarer que la Serie A féminine doit franchir un palier, mais cela passe par les moyens a investir et par un travail de sape dans la formation de preparatrices physiques de qualité. Car le talent balle au pied ne manque pas !

La réforme de l’institution et l’essor de la Juventus Women doivent accompagner le projet international qui préfigure au centre de ces préoccupations. Parce qu’il n’y a pas que le voisin masculin à revoir de fond en comble…





Avatar

Christophe Malcangi

Rédacteur référent pôle news



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio

Recevez chaque jour à midi un email avec nos meilleures actualités. (Service gratuit)

Inscription effectuée ! Vous aller recevoir un email et vous devez impérativement confirmer votre inscription.