Flop 5 : ceux qui n’ont pas saisi leur chance avec la Nazionale

Par Matteo Pogliani publié le 01 Avr 2016

Italie-Nazionale

5ème : Le trio Soriano – Jorginho – De Sciglio

Ils n’auraient peut-être pas mérité d’être dans ce Top 5 s’ils avaient eu l’occasion de jouer. Qui sait ! Il n’en reste pas moins que ces deux rencontres étaient les dernières avant la liste définitive de Conte pour l’Euro. Et c’est le sélectionneur italien qui a décidé de faire disputer au napolitain moins de cinq minutes de jeu sur les deux matchs, et de ne pas faire appel aux deux autres. Peut-être à cause des entraînements, peut-être pas, nul ne saura tant que Conte ne justifiera pas ces choix. Mais il n’en reste pas moins que, contre son gré, à défaut de temps de jeu, ils n’ont pas pu saisir cette occasion. Dommage !

4ème : Riccardo Montolivo

L’envie était bel et bien là dans la rencontre face à l’Allemagne, seul match qu’il a disputé. Et il convient de souligner que certaines interceptions et certaines interventions ont fait plaisir. Techniquement, on sait qu’il peut apporter beaucoup dans la construction du jeu. Quand on sait que des Verratti ou Marchisio sont encore absents du groupe, si le choix du sélectionneur doit porter sur Motta, Parolo et Montolivo, le joueur du Milan AC risque de passer à la trappe.

3ème : Simone Zaza

Difficile de se montrer le soir où toute l’équipe n’y est pas. Difficile de répondre présent lorsque l’on ne joue pas beaucoup en club. Et pourtant, Conte ne demande que ça pour convoquer Simone à l’Euro. Il a certes beaucoup bataillé mais n’a pu se mettre en valeur aux yeux du sélectionneur italien. Il devra davantage miser sur le temps de jeu que Allegri lui donnera (ou pas) d’ici la fin de saison. Dommage, lorsqu’on sait que Zaza est un joueur qui déborde d’envie et qui peut tout de même résoudre des matchs à lui tout seul.

2ème : Le duo Astori – Acerbi

Barzagli et Chiellini aux stands, Conte et les supporters cherchaient des réponses de la part de ces deux joueurs pour composer le trio défensif de la Nazionale. Oui, car si les blessures laissent tranquille la BBC, c’est très probablement elle qui sera alignée par le sélectionneur italien pour l’Euro en France. Et bien, ils n’ont pas réussi dans leurs tâches respectives. Marquage, relances, placement, trop de détails doivent être réglés pour approcher le niveau des turinois. Ils ont peut-être eu le mérite d’être là pour ces rencontres avant la liste définitive, mais c’est trop juste pour l’Euro. Croisons les doigts pour que la BBC arrive en forme en juin prochain de l’autre côté des Alpes.

1er : Eder

L’idée n’est pas de toujours critiqué le joueur de l’Inter. Mais, si certains dont Conte croyaient encore que le déclic aurait pu venir de la confiance maintenue en Nazionale, il semblerait qu’ils se soient trompés. Eder a eu la chance de disputer la rencontre où l’équipe a bien joué, mais a eu par la même, le malheur de passer à côté de cette rencontre. Son côté tranchant, son sens du but semblent bien plus loin que la France. Huit rencontres de Serie A pour se donner une nouvelle chance, car il pourrait bien faire les frais de cette double confrontation internationale.

 

Matteo Pogliani

Rédacteur



Lire aussi