Fiorentina, le bilan à la mi-saison

Par Kévin Gasser publié le 27 Déc 2019

Au sortir d’un exercice 2018/2019 catastrophique (16e), la Fiorentina a fait peau neuve en changeant sa direction et une bonne partie de l’effectif. A la mi-saison pourtant, rien n’a bougé : la Viola est 15e en Serie A, à trois points de la zone de relégation. Toujours en lice en Coppa Italia, elle affrontera l’Atalanta sur sa pelouse le 15 janvier prochain.

Les stats de la Fiorentina

Meilleurs buteurs : Vlahovic (5)
Meilleurs passeurs : Chiesa, Dalbert (5)
Matchs : 6 victoires/5 nuls/8 défaites
Cartons : 49 jaunes/3 rouges
Buts : 26 marqués/29 encaissés

L’impression générale

Avec les arrivées successives de noms ronflants comme Boateng, Pulgar et Ribéry, le retour de Milan Badelj, les tifosi de la Fiorentina auraient pu s’attendre à disputer les places européennes, ou tout du moins, figurer dans la première moitié du classement. Que nenni ! Le cauchemar est sans fin pour les Gigliati qui ont ramené 17 points en autant de matchs et se retrouvent à 3 points de Brescia, premier relégable.

Après avoir entamé le championnat par deux défaites, le club avait retrouvé des couleurs en réalisant une série d’invincibilité de 6 matchs (3 victoires, 3 nuls) en affrontant pourtant la Juventus, le Milan AC, l’Atalanta et la Sampdoria. Le duo Chiesa-Ribéry, positionné au front de l’attaque d’un 3-5-2 plutôt convaincant, éclaboussait la Serie A de son talent et permettait à la Fiorentina de titiller la zone Europe du classement. C’est après Halloween que les choses se sont gâtées pour les Toscans et que la Fiorentina de la fin de saison dernière a refait surface. Une équipe peu créative, aux intentions pataudes et confuses menée par Vincenzo Montella, un capitaine résigné. Depuis le 30 octobre, la Viola n’a pas remporté le moindre match en championnat et a même enchaîné 4 revers face à des adversaires à sa portée (Cagliari, Hellas, Lecce, AS Roma). Beppe Iachini assurera l’opération sauvetage avec pour principale mission de redonner foi aux joueurs en leurs qualités, qui elles, sont indéniables.

Le meilleur joueur

Gaetano Castrovilli est, en plus d’être la révélation de cette saison côté Fiorentina, le joueur qui s’est montré le plus régulier dans une équipe qui a alterné le bon mais surtout le très mauvais. Preuve en est la défaite face à l’AS Roma (4-1) et sa prestation honorable où il a été un des seuls Gigliati dangereux. Avec 3 buts et 2 passes décisives en 16 matchs, le milieu central est le premier danger de la Fiorentina grâce à ses passes verticales lumineuses et sa capacité à éliminer son adversaire. Cette tendance à provoquer en dribble son vis-à-vis le place même en seconde position du classement des joueurs ayant subi le plus de fautes (45). Castrovilli a également été un des joueurs les plus utilisés par Montella qui ne voulait pas se passer de son 3e joueur à avoir créé le plus d’occasions en championnat dans son effectif (11), derrière Chiesa (21) et Vlahovic (13). Le gaucher de 22 ans a été récompensé de sa forme étincelante par une convocation en Nazionale avec laquelle il a connu sa première sélection (de 4 minutes) face à la Bosnie (victoire 3-0) le 15 novembre dernier.

Kévin Gasser

Rédacteur



Lire aussi