Fiorentina, la jeunesse aux commandes

Par Leonardo Baldocci publié le 21 Juil 2019

De retour à la maison après avoir été prêtés en Serie B, Gaetano Castrovilli et Luca Ranieri ont agréablement surpris Vincenzo Montella en ce stage de pré-saison. Forts de leurs expériences plus ou moins longues, les deux jeunes italiens peuvent désormais jouer tenter leur chance en équipe première, et pourquoi pas décrocher une place dans le onze de départ à venir.

Castrovilli à la manière de Verratti

Arrivé à la Fiorentina en janvier 2017 à l’occasion du Tournoi de Viareggio, Gaetano Castrovilli aura fini par signer un long contrat avec les Toscans. Le club a vu en ce jeune milieu un titulaire potentiel pour l’équipe première, c’est pourquoi il est rapidement passé chez les pros dès la saison 2017/18. Castrovilli a alors débarqué à la Cremonese en Serie B, dans sa veste de milieu offensif. Ce sont Mariano Arini et Daniele Croce, deux milieux habitués de la deuxième division italienne, qui vont le former petit à petit. A nouveau prêté chez les Grigiorossi la saison suivante, le milieu de 22 ans s’impose dans les choix du coach malgré quelques blessures. Au total on compte 63 apparitions sous les couleurs de la Cremonese, avec 5 buts et 8 passes décisives inscrites. Les férus de Serie B auront bien sûr fait le rapprochement avec Marco Verratti, qui en son temps avait été formé aussi au poste de numéro 10. La réalité des faits l’avait alors fait reculer sur le terrain, tout comme le jeune Gaetano Castrovilli.

Ranieri crée la surprise

Du côté de Ranieri, le club s’est dit étonné de son parcours avec Foggia en Serie B. Pourtant il y a un an, c’était une saison compliquée qui s’annonçait pour le jeune arrière gauche de 20 ans: première année chez les pros, équipe moyenne qui visait le maintien, donc priorité aux plus expérimentés. Cependant le travail aura fini par payer pour Ranieri qui a vite quitté le banc en renfort de la ligne défensive. Formé au poste d’arrière gauche, il a été repositionné dans l’axe de la défense par Gianluca Grassadonia. C’est un défenseur agressif dans son jeu, bon dans le marquage à la culotte et qui sait guider ses coéquipiers. Luca Ranieri revient aujourd’hui à la maison mère plus mûr et au terme d’un beau parcours avec la Sélection des U20. Victime de l’Equateur en petite finale, il aura quand même inscrit un but contre le Mexique au cours de cette Coupe du Monde U20 qui s’est déroulée cet été en Pologne.

Le mémo du club: puiser dans le vivier

A l’instar de Chiesa et Bernardeschi, ces deux jeunes pousses pourraient bientôt trouver leur place au sein de l’effectif de Vincenzo Montella. Doué techniquement, capable de faire tourner le ballon et de rythmer les offensives de son équipe, Gaetano Castrovilli est le joueur dont a manqué la Fiorentina la saison passée. Dans l’échiquier de Montella, il pourrait alors occuper la case de Borja Valero, ancien milieu emblématique pour son jeu balle au pied. En ce qui concerne la défense, Luca Ranieri bénéficie d’une double casquette qui pourrait lui valoir une place sur le banc de touche de la Viola. Arrière gauche pur et dur, il a évolué dans une défense à 3 tout au long de la saison à Foggia. Pour sa part, Montella est un adepte du 3-5-2 capable de basculer en 4-3-3. Ce schéma tactique demande beaucoup de versatilité chez les défenseurs proches des couloirs, puisqu’ils doivent apporter leur soutien aux ailiers. Castrovilli et Ranieri, deux candidatures à étudier scrupuleusement…

Leonardo Baldocci



Lire aussi