FC Crotone, analyse d’un échec

Par Ben Soffietti publié le 10 Avr 2021
Crédits

Quatre victoires, quinze points. Voici le bilan famélique du FC Crotone alors que le championnat est en train de basculer dans la dernière ligne droite avec une trentième journée qui commence ce samedi. Même si avec neuf points de retard sur le Torino, premier non relégable, le maintien reste mathématiquement possible pour les Calabrais, les performances affichées depuis le début de la saison semblent conduire Crotone vers un retour en Serie B. Quelles sont les raisons qui expliquent l’échec annoncé du promu ?

La pire défense des cinq grands championnats…

La première raison qui peut expliquer cette place de lanterne rouge est la faiblesse défensive. Parmi les cinq grands championnats européens, le club calabrais est celui qui a encaissé le plus de but, 74. Il devance Schalke 04, dernier de Bundesliga (71 buts encaissés) et West Bromwich Albion (59). Le ratio de but encaissé est supérieur à 2,5, ce qui est beaucoup trop élevé pour un club ayant pour ambition de se maintenir en Serie A. Cette saison, les hommes de Giovanni Stroppa, remplacé par Serse Cosmi début 2021, n’ont réussi à terminer une rencontre sans encaisser de but qu’à deux reprises, devant le Torino et l’Udinese.

Depuis le début de la saison, les Squali évoluent en 3-5-2 et malgré le grand nombre de buts encaissés, ce système n’a jamais été remis en cause. Le gardien Cordaz a déjà réalisé 100 arrêts en championnat, le second meilleur total du championnat derrière Cragno de Cagliari (114) : cette statistique démontre avant-tout que le portier de 38 ans se retrouve souvent abandonné par son arrière garde, le plus souvent composé de Luperto, Magallan et Golemic.

… qui plombe un duo d’attaque prolifique

Déjà présent lors du premier passage de Crotone en Serie A, Simy enchaîne les réalisations avec quinze buts à son actif. Le Nigérian vient même de scorer huit fois en six matchs, pour cinq défaites… Même constat pour la révélation calabraise de la saison, Junior Messias, incontournable au milieu, et auteur de huit buts et trois passes décisives cette saison. Notamment grâce à ces deux atouts offensifs, Crotone a la meilleure attaque des trois équipes actuellement relégables, et a même plus marqué que le Genoa et l’Udinese, respectivement treizième et douzième.

Et ce constat de déséquilibre entre une attaque prolifique et une défense aux abois est symbolisé par la dernière défaite contre le Napoli, samedi dernier (4-3). Crotone inscrit trois buts sur la pelouse du San Paolo mais en encaisse quatre. Idem contre Bologna avant la trêve internationale : les Calabrais s’inclinent après avoir eu deux buts d’avance. Des scénarii qui ne présagent rien de bon pour l’avenir de Crotone.

Un recrutement qui n’a pas tenu ses promesses

Comme souvent, les clubs promus sont très actifs sur le marché des transferts. Crotone n’a pas dérogé à la règle en accueillant de nombreux joueurs, comme Cigarini, Rispoli, Luperto, P. Pereira, Vulić, Reca, Dragus, Rivière, auxquels s’ajoutent Ounas et Di Carmine cet hiver.

Sauf qu’au final, ces recrues n’ont pas réussi à apporter une véritable plus-value. Par exemple, en attaque, si Simy performe, les autres solutions ne sont pas à la hauteur. Emmanuel Rivière n’a marqué qu’un seul but en 17 apparitions. Dragus n’a joué que huit fois sans marquer et n’est plus apparu depuis janvier. Di Carmine arrivé cet hiver, n’a pas non plus réussi à faire des différences. Au milieu, Cigarini, qui compte plus de 300 matchs de Serie A, n’a pu apporter son expérience à cause  d’une longue blessure au mollet et ne joue pas depuis novembre. Enfin, Vulić, qui a connu la Champions League avec l’Étoile Rouge, ne s’est pas imposer pleinement, alternant performances moyennes et temps de jeu réduit. Seuls Reca et Ounas sont de rares satisfactions, toutefois insuffisantes.

En résumé, entre erreurs de casting, problèmes défensifs et incapacité à tenir un score, Crotone est sans doute sur une voie sans issue direction la Serie B. Donc pour maintenir l’espoir, gagner contre le Spezia Calcio est une obligation.

Ben Soffietti

Rédacteur



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.