Fabbricini (FIGC): Pour les élections, « la fédération doit respecter la sentence du CONI »

Par Sébastien Madau publié le 07 Août 2018

La sentence du Comité national olympique italien (CONI) « doit être méticuleusement suivie afin de parvenir le plus tôt possible à la convocation de l’Assemblée élective de la Fédération ». Voilà ce qu’écrit Roberto Fabbricini, commissaire de la Fédération italienne de football (FIGC) aux membres de ladite fédération et -pour information- au président du CONI, pour souligner le fait que les délais seront respectés. Le collège de garantie du CONI – renvoyant la décision sur la possibilité d’organiser de nouvelles élections à la FIGC- avait établi que le Gouvernement devait s’exprimer d’ici le 7 septembre sur les nouveaux principes cadres lancés par le Comité olympique. Faute de quoi, il serait possible de procéder aux élections selon les règles contenues dans les anciens statuts. L’organe du CONI s’est exprimé suite au recours déposé par diverses composantes de la Fédération italienne de football -qui voulaient des élections tout de suite- contre la prolongation du principe du commissariat délibérée par le Conseil national du CONI.

Sources: ANSA et Tuttomercatoweb

Sébastien Madau



Lire aussi