Emerson Palmieri, la gauche silencieuse

Par Paul Vinay publié le 29 Nov 2020
Crédits

Titulaire lors des trois derniers matchs de la Nazionale Emerson Palmieri s’est affirmé comme un sérieux concurrent pour le poste de latéral gauche dans le onze de Roberto Mancini. A 6 mois de l’Euro l’Italo-brésilien va tout de même devoir régler une chose, son temps de jeu en club.

Appelé pour la première fois avec la sélection italienne lors du premier rassemblement de l’ère Mancini en mai 2018 Emerson Palmieri est arrivé sur la pointe des pieds, sans un bruit dans le groupe. Blessé, il avait du attendre quelques mois avant de connaitre sa première sélection, face au Portugal, dans une équipe en reconstruction. La donne semble avoir changé lors des deux derniers rassemblements ! L’ancien joueur de l’AS Roma a profité de l’absence de Spinazzola, de la méforme de Biraghi ou encore de la jeunesse de Pellegrini pour enchaîner les trois matchs lors du dernier rassemblement de l’année civile et le latéral de 26 ans n’a pas laissé passer sa chance. Lors des deux matchs de Nations League face à la Pologne et la Bosnie-Herzégovine Emerson a livré deux prestations plus que convaincantes, enchaînant les courses sur le côté gauche, touchant plus de 90 ballons par match et surtout apportant un réel apport dans le jeu dans le secteur offensif.

Quatre centres, trois dribbles réussis et une passe clé contre la Pologne, puis trois passes clés ainsi que deux dribbles réussis et deux occasions crées contre la Bosnie. Impressionnant offensivement, il l’a également été dans le secteur défensif, tout comme dans sa complicité avec Lorenzo Insigne. Le côté gauche a clairement été le côté fort de la sélection lors des dernières rencontres. Le natif de Santos s’est clairement affirmé comme un titulaire en puissance dans cette Nazionale, et ceci à quelques mois du début d’un Euro tant attendu par le peuple italien !

Une situation dramatique à Chelsea

Le dramaturge Jean Anouilh disait « il y a toujours un mais dans la vie » et Emerson Palmieri n’échappe pas à ce constat ! Si tous les voyants sont au vert avec la Squadra Azzurra, ils sont au rouge avec Chelsea, club qu’il a rejoint en janvier 2018. Seulement 21 matchs disputés toutes compétitions confondues (15 matchs de Premier League) lors de la dernière saison et malheureusement cette nouvelle saison semble prendre la même direction, si ce n’est pire. Cinq matchs disputés depuis la reprise, seulement huit minutes en championnat et une situation qui ne devrait pas s’arranger. Avec l’arrivée de Ben Chilwell cet été le message de Frank Lampard a été plutôt clair, il ne compte pas sur l’international italien. Derrière le latéral anglais et Marcos Alonso dans la hiérarchie, Emerson ne récolte que des miettes … d’où les rumeurs de départ l’été dernier.

Suivi par l’Inter ou encore la Juventus cet été l’ancien romain est finalement resté à Londres, mais au vu de la situation aujourd’hui un départ en janvier est plus qu’envisageable. Le sélectionneur de la Nazionale, Roberto Mancini, s’est mouillé sur ce dossier épineux il y a quelques semaines. Pour lui son joueur aurait du changer d’air, « J’espérais qu’Emerson pourrait rejoindre une équipe où il peut jouer en continu« . Le joueur lui même est conscient de cette situation et se dit prêt à prendre une décision prochainement, comme il l’a déclaré lors du dernier rassemblement. « Le sélectionneur m’a dit quelle était la meilleure chose à faire. Nous verrons dans deux mois si j’aurai une place à Chelsea, sinon je verrai ailleurs […] c’est certain qu’un retour en Serie A me ferait très plaisir« . Courtisé ces dernières semaines par le Napoli, le latéral italien va vite devoir prendre une décision s’il compte valider son ticket pour le prochain Euro, sa première grande compétition internationale.

Recevez chaque jour les actus du foot italien dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter quotidienne (gratuite)

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Paul Vinay

Rédacteur



Derniers articles