EDITO : Milan aux deux visages

Par Cesco publié le 24 Déc 2020
Crédits

Deux leaders pour une ville. Le Milan AC 1er, l’Inter un point derrière à la 2ème place, une situation utopique il y a encore quelques temps et pourtant les deux rivaux et cousins trônent sur la Serie A et ont fait le trou avec leurs poursuivants. Une situation excitante pour les deux équipes qui présentent pourtant tellement de différences sur le plan du jeu.

Du Milan et de l’Inter, il persiste un dénominateur commun, l’inconnue de la progression dans les moments critiques. Alors que les fêtes arrivent au bon moment pour les organismes, j’attends avec impatience la reprise. Le Diavolo devra affronter Juventus et Atalanta pendant que l’Inter enchainera rapidement AS Roma et Juventus. Une fin de première partie de championnat qui fera office de deuxième tournant. Oui car le premier tournant c’était ces 4 matchs en 10 jours, qui permettaient de juger de la qualité globale des équipes dans ce type de moments délicats. Au final et même si l’Inter s’en est bien mieux tirée avec 12 points sur 12, le Milan suit la cadence et s’accroche avec 8 points sur 12. 4 petits points de perdus certes mais la tête est hors de l’eau et c’est bien là l’essentiel.

Les deux clubs ont connu les difficultés, pas au même niveau. Le florilège de blessures et de cas COVID pour l’Inter pendant les 2 premiers mois de championnat ainsi qu’une élimination en Champions League qui pèse encore, la longue absence d’Ibrahimovic pour le Milan et les blessures de Bennacer et Kjaer. Pourtant ils sont toujours là, en haut et on attend fin janvier avec hâte.

Oui car c’est à la fin janvier qu’on voit les candidats sérieux au titre. Quand les organismes commencent à souffrir du froid, des matchs et d’une saison qui s’annonce éprouvante en tout points de vue. Et si les deux équipes de Milan sont en haut, l’interrogation sur la continuité dont elles peuvent faire preuve se posera jusqu’au résultat final. La Juventus n’est pas enterrée et les poursuivants ne sont pas si loin. Quid désormais du jeu ?

J’ai trouvé un Milan en surrégime globalement avec des matchs arrachés hormis le début de saison relativement tranquille. Des scénarios assez dingues et beaucoup de points sauvés quand tout était perdu. Il manque pour espérer aller au bout le petit atout maitrise que les Rossoneri devront acquérir pour gérer leurs temps faibles. Ils ne l’ont pas eu assez sur cette première partie et l’état de grâce ne durera pas tout le temps. Côté Inter, si le calme et la maturité de l’équipe impressionne même dans les moments de difficultés, il manque à mon sens la créativité, pourtant présente en début de saison. Ca ronronne un peu trop et il va falloir monter le niveau. Un petit calage mental suite à l’euro-flop ? Peut-être, mais quoi qu’il en soit, les Nerazzurri ne pourront se contenter de prestations comme face au Napoli, la Spezia ou l’Hellas pour l’emporter à chaque fois, surtout avec un Handanovic de plus en plus friable.

Qui des deux équipes va augmenter son niveau de jeu pour passer un nouveau pallier, qui va craquer ? C’est là tout l’enjeu de 2021. En tout cas on a hâte et c’est tout Milan qui va passer de bonnes fêtes pour une fois.





Avatar

Cesco

Rédacteur en Chef



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio

Recevez chaque jour à midi un email avec nos meilleures actualités. (Service gratuit)

Inscription effectuée ! Vous aller recevoir un email et vous devez impérativement confirmer votre inscription.