Eder, pourquoi s’obstiner ?

Par Nadhem Korbi publié le 04 Juin 2016
Crédits

Eder

Des statistiques honorables

Quelle est la mission principale d’un attaquant ? Marquer des buts. Et bien Eder marque. Ses prestations avec l’Inter étaient influencées par le niveau général de l’équipe. Il lui faut peut-être un peu plus de temps pour trouver ses repères avec les Nerazzurri. Un petit coup d’œil sur les statistiques de l’ancien de la Sampdoria et on trouve qu’il a mis 26 buts en club sur les deux dernières saisons toutes compétitions confondues. Qui a fait mieux ? Personne à part Pellè et Giovinco (en MLS quand même !). Ça serait injuste d’oublier ses belles performances et se concentrer seulement sur sa baisse de régime pendant la deuxième partie du dernier exercice. Il ne faut pas avoir la mémoire courte ! De la volonté ça compte aussi. Et c’est clair qu’Eder en a.

Qui à sa place ?

Le point fort d’Eder est sa polyvalence. En effet, s’il préfère jouer en tant qu’attaquant de pointe, il peut dépanner sur les deux côtés mais aussi en tant que second attaquant. Un atout d’une grande importance pour la Nazionale au niveau du schéma tactique : Que ce soit en 3-5-2, en 4-4-2 ou même en 3-4-3, l’attaquant de l’Inter peut dépanner quand on aura besoin de lui. Ses concurrents potentiels n’ont pas forcément cette caractéristique. Belotti, Pavoletti et Destro sont de bons attaquants mais sont-ils vraiment meilleur qu’Eder ? Du moins, peuvent-ils aider actuellement l’équipe mieux que lui ? Pas certain. De plus, les trois comptent ensemble 8 sélections avec l’équipe d’Italie. L’ex de la Sampdoria en compte 10. Ce n’est pas quelque chose de très important. Mais c’est un point de plus pour l’Italo-Brésilien.

La relation avec Conte

Personne ne doute de la force de caractère de Conte. Il ne convoque pas les joueurs sans en être vraiment convaincu. Mais surtout, Il ne réfléchira pas deux fois avant de virer un joueur qui nuit à son groupe. Eder n’échappe pas à cette règle. L’ancien coach de la Juventus a confiance en lui. Et ça c’est très important ! La confiance donne des ailes aux joueurs, surtout dans les moments difficiles. Qui sait, Eder sera peut-être le Paolo Rossi ou le Toto Schillaci de la situation, même si aujourd’hui ces comparaisons semblent usurpées.




🔥 Les sujets chauds du jour :

David Villa révèle son favori pour Italie – Espagne

« L’Espagne est une équipe très difficile à battre », Fabio Capello

Luka Modric prévient l’Italie avant le dernier match de la phase de groupe

« Il sera spécial de jouer contre l’Italie », Fabian Ruiz

« Le match contre l’Espagne est l’un des plus importants de ma carrière », Luciano Spalletti

Avatar

Nadhem Korbi

Rédacteur



Derniers articles