Dybala – Lukaku, du génie ou de la folie ?

Par Rafaele Graziano publié le 03 Août 2019

C’est l’attraction majeure de cette fin de mercato; l’échange Dybala-Lukaku se veut déjà officiel, pourtant le doute plane toujours. Une affaire controversée qui divise les Juventini, agace les Interisti et ravie les Mancuniens, mais pour tous, une question demeure: qui serait gagnant dans l’histoire, la Juve ou United ?

Céder Dybala : OUI / NON ?

Les Juventini pensaient avoir trouvé en Dybala un héritier à la légende Alessandro Del Piero; depuis son arrivée en 2015, le jeune argentin a su s’imposer en titulaire et a même grandement contribué aux succès de la Juve en Europe – notamment en 2017 grâce à une performance XXL face au Barça. Sa timidité et son amour pour le maillot en ont fait une idole, lui, qui affirme maintes fois vouloir devenir « une légende » du club. Pourtant, avec le temps, un aspect de sa personnalité lui fera défaut : le manque de confiance en soi.

Paulo est un joueur pétri de talent, en témoignent ses performances en Serie A: 99 buts et 46 passes décisives en 275 rencontres. Mais plutôt que les buts, c’est sa créativité et ses dribbles qui en font la coqueluche turinoise : cette saison encore malgré un temps de jeu inférieur il est le meilleur en Serie A dans la discipline avec 66% de dribbles réussis (Messi à 67%). Seul bémol ? Son état d’esprit conditionne excessivement son rendement sur le terrain. Ainsi, entre blessures, litiges avec Allegri et l’arrivée du « messie » Ronaldo, son moral et son temps de jeu chutent, Dybala n’est plus décisif. Cette saison en championnat, les chiffres sont alarmants : 5 buts en 30 matchs (malgré une participation rayonnante en phase de poules de Champions League: 5 buts en 9 rencontres).

Aujourd’hui, son départ n’est plus qu’une hypothèse, il est escompté. L’argument majeur est essentiellement économique: la Juve a besoin de renflouer les caisses. Leur pépite étant estimée à 100M€, le départ de Dybala semble ainsi financièrement “intéressant”. Ce qui étonne les tifosi, c’est que Maurizio Sarri avait indiqué à la presse vouloir s’appuyer sur la Joya dans un jeu offensif à 4, en plaçant le numéro 10 en falso nove. Les deux hommes se sont rencontrés jeudi, rencontre qui, sous peu, scellera l’avenir du n°10 Juventino.

Acquérir Lukaku : OUI / NON ?

Cela va sans dire, le Belge est un buteur confirmé. La réputation qu’il s’est forgée à Everton a fait de lui une référence mondiale; au point de s’imposer en Premier League avec un total de 113 buts dont 42 pour Manchester United en 96 rencontres, ainsi qu’en sélection avec 48 buts en 81 rencontres – des statistiques remarquables. Pourtant, Manchester veut s’en débarrasser, ce dernier étant attendu du côté de l’Inter en compensation d’un départ de Mauro Icardi (qui semble de plus en plus compliqué). Seul bémol : le tarif. Marotta n’est pas prêt à dépenser 90M€ pour le Belge de 26 ans. L’affaire s’estompe, la Vieille Dame, à la surprise générale, en profite.

Suite à un mercato gargantuesque, la solution d’un échange paraît évidente aux Bianconeri. Higuaín, Mandzukič et Kean ayant leurs destins déjà tracés, seul Dybala demeure. Officiellement objet de convoitise de Manchester depuis deux ans, l’accord est déjà trouvé: Lukaku + 10 à 15M€ pour la Joya, le Belge recevrait 8 à 10M€ par saison alors que le salaire de l’Argentin serait encore en négociations.nReste à savoir dans quel système Sarri intégrerait Lukaku : 4-3-3 ? 4-2-3-1 ? Le second schéma semble plus propice à un bomber comme Romelu. Mais l’ex-manager de Chelsea doit-il compter sur un buteur brut avec en appui latéral CR7 ou devrait-il laisser le Portugais se charger de la besogne, auquel cas un trequartista comme Dybala apporterait le soutien technique nécessaire à Ronaldo en vue de sa propension au but, là où justement le Belge ne saurait combler le manque de créativité laissé par l’Argentin ?

L’Italie toute entière est bouleversée tant les protagonistes sont nombreux : l’Inter compte sur Dzeko pour remplacer Icardi, l’AS Roma attend Higuaín, qui lui-même ne souhaite pas trop quitter la Juve, qui vraisemblablement céderait également Mandzukič aux Red Devils ! Le mercato touchant à sa fin dans moins d’un mois, le feuilleton s’achèvera d’ici quelques jours. Seul l’accord final de l’Argentin fait défaut. La planète foot est aux aguets.

Rafaele Graziano



Lire aussi