Le Duel : Marchetti VS Reina

Par Jérémie Panizzoli publié le 04 Nov 2016
Crédits

Duel 2016-2017

Coin rouge : Pepe Reina

Un capital confiance en chute libre

Il y a quelques années, Pepe Reina était considéré à juste titre comme un des meilleurs portiers en circulation. Rassurant pour sa défense, il dégageait une sensation de force dans ses cages. L’année en prêt passée au Napoli en 2013 fut un succès pour lui comme pour le club. Revenu à Liverpool, parti au Bayern, il a définitivement posé ses valises la saison dernière pour terminer l’histoire entamée avec Napoli. Cependant, les années ont passé et désormais Reina n’est plus l’excellent gardien que l’on a connu. Auteur de plusieurs bourdes, ne bloquant plus les ballons, il respire le joueur avec une confiance en chute libre. Cette saison, le Napoli attend encore qu’il soit décisif. 2,1 arrêts par matchs, dont 1,2 dans la surface, c’est peu pour une équipe qui prend plus d’1 but par match malgré 4 clean-sheets.

Et contre la Lazio, ça donne quoi ?

4 matchs, 4 victoires, 4 buts encaissés et 15 buts marqués pour sa formation. On frise le bilan excellent du coté de l’Espagnol. Si les stats sont aussi avantageuses pour l’ex-légende de Liverpool, c’est également car le Napoli de la saison 2013-2014 et celui de Sarri l’an dernier étaient bien supérieurs aux différentes équipes de la Lazio rencontrées. Mais sur le bilan chiffré, Pepe adore les Biancoceleste.

Coin Bleu : Federico Marchetti

L’espoir jamais confirmé

Très vite étiqueté grand espoir du foot italien, Federico Marchetti a une carrière qui n’a jamais réellement décollé. Entre une place de titulaire à la Coupe du Monde 2010 en remplacement de Buffon qui l’a mis trop vite en lumière, son transfert à la Lazio et son parcours dans ce même club, un gout de mitigé voire d’inachevé reste à l’esprit. Longtemps mis en concurrence avec Carrizzo, Bizzarri et dernièrement Berisha, il a toujours plus ou moins été titulaire. Sans pour autant donner la pleine mesure du talent qu’on lui avait vu au début de sa carrière à Cagliari. Cette saison cependant, il semble trouver de la stabilité avec 3,3 sauvetages par match dont 1,5 dans la sur ce de réparation. Marchetti réalise un seul clean-sheet mais s’offre le luxe d’être plus décisif sur ses arrêts. On compte qu’il en arrête en moyenne 2,5 tir avant de prendre un but (contre 1,8 pour son homologue napolitain).

Face au Napoli ça donne quoi ?

A l’inverse de son adversaire espagnol du jour, Marchetti a joué 14 matchs contre Napoli. Et le bilan est malheureusement négatif pour le gardien italien de la Lazio. Sur ces 14 rencontres disputées, on note 7 défaites, 4 nuls et seulement 3 victoires. Pire, le bilan est de 27 encaissés soit presque 2 buts par match encaissés contre les Napolitains. Si un bilan de gardien de but est toujours différent de celui concernant les joueurs de champ, on peut juste constater que Marchetti n’aime pas particulièrement le Napoli.

Et le vainqueur est ?

Difficile de parler de vainqueur ici mais on choisira de peu Marchetti ! Entre un ex-grand gardien reconnu méconnaissable et un autre qui n’a jamais confirmé tout le bien qu’on pensait de lui, faire un choix s’avère délicat. Sur l’historique, Reina est devant. Sur la forme du moment, Marchetti est un peu au dessus. Allez on donne une petite longueur d’avance pour le laziale.




🔥 Les sujets chauds du jour :

L’Inter Miami fait une offre à la Juventus pour Weston McKennie

Le Milan AC pousse pour Strahinja Pavlovic

Nuno Tavares vers la Lazio ?

Leicester fait une offre alléchante à la Juventus pour Matias Soulé

Le Milan AC cible Strahinja Pavlovic

Avatar

Jérémie Panizzoli

Rédacteur référent pôle events & live



Derniers articles