Le Duel : Candreva – Jovetic

Par Cesco publié le 29 Avr 2016
Crédits

Le DuelImpact Player

Jovetic, c’est l’homme de verre. Celui dont on guette les news sur son état de forme toute la semaine de peur qu’il se blesse. Forcément, cette saison, le Monténégrin a encore connu des pépins et n’a pu s’intégrer comme il le souhaitait dans le onze d’un Mancini très versatile tactiquement. Sur ses 23 apparitions, l’Inter a gagné 15 fois et ce n’est pas forcément un hasard. En l’absence d’un créateur attitré pour cette équipe, c’est le numéro 10 nerazzurro qui endosse ce rôle. Techniquement au dessus, il crée, organise, bouge beaucoup et est souvent à l’origine des mouvements dangereux de l’Inter. Au final un indispensable en attaque.

Candreva, c’est monsieur irrégulier. Non pas à cause des blessures mais de son niveau de jeu. Difficile de le juger sur un match, difficile de le cerner sur une saison. Seulement voilà, en 25 matchs disputés avec la Lazio cette saison, c’est de lui que vient généralement la lumière. Comme Jojo, Candreva est l’un des seuls qui peut dynamiter le jeu grâce à une action de classe chez les laziales. Tout simplement, quand Candreva marque, la Lazio ne perd pas (6 victoires et 2 nuls). De sa forme dépendent les résultats de son équipe ce qui en fait un élément indispensable.

Vainqueur : Candreva 

Polyvalence

Si Jovetic peut jouer sur tous les fronts de l’attaque, c’est en seconde pointe qu’il s’est le plus illustré. Dans un rôle d’électron libre autour d’Icardi, Le Monténégrin s’éclate et offre une solution de choix à Mancini. Seulement voilà, le coach de Jesi ne semble pas toujours décidé à lui faire confiance, notamment sur les côtés alors que c’est à gauche qu’il avait fait les belles années de la Fiorentina. Malheureusement, y a Perisic.

Pour Candreva, le côté gauche est à proscrire. S’il peut évoluer derrière l’attaquant comme le joueur interiste, c’est sur la droite qu’il s’exprime le mieux dans le 4-3-3 d’Inzaghi. Difficile cependant de l’imaginer constamment autre part que sur l’aile, son terrain de jeu malgré le fait qu’il n’offre que peu de solutions en défense quand il s’agit de se replier.

Vainqueur : Jovetic

Régularité

Ici pour Jovetic, le bat blesse. Capable de fulgurances comme en début de saison lorsqu’il marque 3 buts en 2 matchs pour l’Inter, il a aussi montré qu’il pouvait traverser de véritables trous d’air sans marquer le moindre but et ça pour un attaquant ça fait un peu tache même si l’on sait qu’il n’évolue que rarement en numéro 9. De retour avec un doublé contre Udinese (l’équipe contre laquelle il a marqué ses 3 derniers buts en Serie A), il pourrait faire mal à la Lazio.

Pour Candreva le constat est assez similaire, mais l’Italien a le mérite d’avoir scoré plus souvent que son rival du soir malgré un poste d’ailier qu’il garde tout le temps. Ainsi, il fait oublier les difficultés de ses attaquants en portant à bout de bras une Lazio en perdition. Candreva prend ses responsabilités et son équipe lui dit merci.

Vainqueur : Candreva

La redac’ tranche

On retrouve ici deux joueurs aux trajectoires assez similaires cette saison. La seule chose qui fait la différence, c’est la régularité qui, bien qu’elle fasse parfois défaut aux deux joueurs, est plus présente chez le laziale. D’autre part, la Lazio dépend énormément de son international italien tandis que Jovetic peine encore par moments à trouver sa place. Avantage léger donc pour Candreva.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Un cador italien sur la piste de Karim Adeyemi

Denzel Dumfries sur le point de renouveler à l’Inter Milan

Niclas Füllkrug dans le viseur du Milan AC

Ciro Immobile et la Lazio, c’est fini

C’est officiel, Mehdi Taremi rejoint l’Inter Milan

Avatar

Cesco

Rédacteur en Chef



Derniers articles