Le duel : Bonucci VS Boateng

Par Leo Carta publié le 01 Juil 2016
Crédits

duel-italie

Coin bleu : Leonardo Bonucci

Quarterback-back 

Leonardo Bonucci au début de l’année n’était pas forcément attendu pour devenir le patron de la défense italienne. Rôle d’habitude laissé à Chiellini, il a pourtant endossé la cape du sauveur depuis le début de l’Euro. 4 matchs disputés, 1 passe décisive et surtout une implacabilité en défense qui pourrait faire rougir Herrera ou les Grecs de 2004. Dans la continuité de sa saison avec la Juventus, Leo porte ses coéquipiers et dirige d’une main de fer l’atout principal de cette Squadra Azzurra. En plus d’être un défenseur excellent dans cet Euro, il est un organisateur hors pair. Toutes les relances italiennes passent par lui. Même s’il préfère jouer le plus souvent avec sa défense, il peut d’un geste percer les lignes et trouver son milieu de terrain sans soucis. C’est toute sa qualité technique qui ressort sur le but de Giaccherini. Coup d’œil, précision, longue passe. Non ce n’est pas Pirlo, mais c’est tout comme. Seul hic, sa tendance à toucher les attaquants directement sur ses relances est quasi nulle, mais ce n’est sans doute pas le plus important.

Face à l’Allemagne, ça donne quoi ? 

Leonardo Bonucci a disputé 4 matchs face à l’Allemagne dans sa carrière. 1 en compétition officielle et 3 amicaux. Lors de l’Euro 2012, c’est une victoire de l’Italie 2-1 en demi-finale. Sur les amicaux, deux fois 1-1 et une cuisante défaite lors des amicaux de mars (4-1).

Coin rouge : Jérôme Boateng

Mastodonte  

Grand, puissant, costaud. Jérôme Boateng est le prototype du défenseur moderne qui ne se cantonne pas qu’à la rigueur tactique et physique pour prendre le pas sur son adversaire et soulager son équipe. Relanceur, travailleur et également présent sur le front de l’attaque quand il le peut, Jérôme Boateng excelle en Bundesliga avec le Bayern et également avec son équipe nationale lors de l’Euro. Si le talent de Neuer pèse lourd dans la balance, son association avec Hummels explique sans doute (en partie) pourquoi l’Allemagne n’a pas encaissé de but dans cet Euro. Dans un autre registre que Bonucci, le joueur de 27 ans sait imposer son style au sein d’une équipe favorite pour le tournoi. Attention, il arrive en pleine confiance en ayant marqué une superbe volée contre la Slovaquie en huitièmes. Quand on vous dit qu’il est capable de tout !

Face à l’Italie, ça donne quoi ? 

Idem que Bonucci, les deux défenseurs ont pu se rencontrer 4 fois dans les matchs cités plus haut. Lui aussi est sous la menace d’une suspension pour une éventuelle demi-finale et devra sans doute calmer ses ardeurs pendant un match qui s’annonce sous haute tension.

Et le vainqueur est …

Le vainqueur de ce Duel est Bonucci. En effet, le défenseur italien semble avoir plus d’armes à opposer à un Boateng certes impressionnant, mais qui pour le moment n’a pas encore montré avoir la panoplie complète du parfait défenseur. Tant tactiquement que techniquement.




🔥 Les sujets chauds du jour :

David Villa révèle son favori pour Italie – Espagne

« L’Espagne est une équipe très difficile à battre », Fabio Capello

Luka Modric prévient l’Italie avant le dernier match de la phase de groupe

« Il sera spécial de jouer contre l’Italie », Fabian Ruiz

« Le match contre l’Espagne est l’un des plus importants de ma carrière », Luciano Spalletti

Avatar

Leo Carta

Rédacteur Juventus



Derniers articles