Donnarumma a-t-il tué la concurrence au poste de gardien cette saison ?

Par Killian Picaud publié le 26 Mar 2019

Voilà maintenant un an et demi que Gianluigi Buffon a laissé définitivement vacante sa place de gardien titulaire de l’Italie, après 175 sélections et 20 ans à protéger les cages de Nazionale. Depuis son départ, Gianluigi Donnarumma a repris le flambeau sans vraiment le partager. Le jeune portier milanais a été titulaire 9 fois en 12 sélections depuis le départ à la retraite de Gigi et la série ne devrait pas stopper rapidement. Le milanais démontre en effet une certaine sérénité en tant que titulaire avec la Nazionale malgré son jeune âge, sa bonne saison avec le Milan AC n’y est pas pour rien. Et la concurrence dans tout ça ?

Mattia Perin, la confirmation qui tarde à venir

Voilà maintenant sept ans Mattia Perin est devenu gardien international. Sa première sélection remonte à 2012 et n’a depuis connu que deux titularisations. Rares ont été les fois où il a pu se montrer décevant sur le terrain. Mais ses longues blessures ont grandement compromis sa progression en club et également en sélection. En conséquence, il n’a pu tenir au mieux que le rôle de doublure avec la Squadra Azzurra.

Son transfert à la Juve l’été dernier a laissé penser à une opportunité d’évolution de carrière. Mais l’ancien génois se voit contraint de prendre le rôle de gardien remplaçant au profit de Wojciech Szczesny. Cette saison, il n’a pu jouer que 8 petits matchs, tous en championnat, suffisants pour pouvoir garder sa place de numéro deux en Nazionale mais également un parcours trop léger pour pouvoir prétendre être titulaire, à l’heure où Donnarumma joue la quasi-totalité des matchs avec le Milan.

Salvatore Sirigu, le revenant qui en veut

Après une fin de parcours catastrophique avec le PSG qui lui a fait perdre beaucoup de points en sélection,  il s’engage en 2017 avec le Torino où il prend de suite la place de titulaire, devenant rapidement un cadre chez les Grenats. Très performant sur sa ligne à en être décisif sur beaucoup de matchs, il est rappelé en Nazionale par Mancini qui le fait jouer deux matchs amicaux en 2018 (défaite 3-1 face à la France, victoire face aux États-Unis 1-0) et redevient régulièrement sélectionné. Salvatore est retrouvé, sa présence en équipe nationale n’est plus à remettre en doute. Cependant, il n’a actuellement jamais disputé de compétitions européennes avec le club turinois, empêchant de confirmer son retour à son réel niveau malgré son expérience. Un critère essentiel qui le désavantage vis-à-vis de Donnarumma qui peut prétendre avoir plus d’expérience à ce niveau avec deux participations à l’Europa League sur les deux dernière saisons avec le Milan AC.

Alessio Cragno, plutôt sur le long terme

Âgé de seulement de 24 ans, Alessio Cragno vit sa deuxième saison en tant que gardien titulaire de Serie A avec Cagliari et il épate déjà par ses nombreux arrêts réflexes. La défense quelques peu passive devant lui permet d’avoir des opportunités de montrer ses capacités énormes de gardien par sa détente et ses réflexes exceptionnels. Elu meilleur joueur de Serie B en 2017 lorsqu’il était en prêt à Benevento, il confirme actuellement son statut d’espoir au poste de gardien, et profite des groupes élargis élaborés par Mancini pour pouvoir être présent en tant que quatrième gardien de la sélection. Une situation très profitable pour lui, permettant d’engranger beaucoup d’expérience. Néanmoins, au vue de sa situation actuelle (club de bas de tableau, fraîchement arrivé en sélection) il semble être une solution d’avenir pour Mancini plutôt qu’un titulaire immédiat en sélection. Un profil qui n’inquiétera donc nullement Donnarumma pour la place de titulaire.

Donnarumma semble être donc parti pour rester titulaire avec la Nazionale cette saison au vue de la concurrence peu disputée à son poste. Peut-il durer aussi longtemps que Buffon ? L’avenir le dira. Ce qui est sûr, c’est qu’à l’heure actuelle aucun concurrent ne peut prétendre à lui prendre sa place. Il faudrait qu’il commette beaucoup d’erreurs pour être inquiété. La marge reste encore donc très élevée pour Donnarumma. Le voir titulaire avec l’Italie sera bientôt de l’ordre de la normalité.

Killian Picaud



Lire aussi