Donadoni va-t-il sauver Bologna ?

Par Gilbert Simonutti publié le 03 Nov 2015
Crédits

donadoniLorsqu’il n’était que propriétaire des Montreal Impacts, Joey Saputo n’avait pas la réputation d’être un croqueur d’entraîneurs. Depuis son arrivée à Bologna, il s’est adapté aux coutumes européennes et a déjà procédé à deux licenciements en un peu plus d’une saison et demie. Si le timing de la mise à l’écart de Lopez avant les playoffs de Serie B en juin dernier laissait un peu perplexe, celui de Delio Rossi parait plus logique tant le début de championnat des Rossoblu a été difficile. Il faut dire aussi qu’à la vue du projet imaginé par les Felsinei, ces deux noms n’étaient pas très bankable. Celui de Roberto Donadoni l’est beaucoup plus, ne serait-ce que par son passé de joueur de très haut niveau ou par son passage à la tête de la Nazionale. Après avoir quitté Parma, l’ancien coach de Livorno souhaitait reprendre du service mais pas à n’importe quelles conditions. Il a de ce fait refusé plusieurs propositions (Levante la dernière en date) avant de dire oui à Saputo et aux rêves de grandeur du Bologna FC. Cependant, avant de penser plus grand, Donadoni aura la lourde tâche de sortir le club de la zone rouge et de le maintenir en Serie A à la fin de la saison.

Un objectif que l’entraineur bergamasque se doit d’atteindre car tout autre scénario qu’un maintien dans l’élite serait fatal à l’avenir du club et aux ambitions mêmes du coach. Donadoni ne semble pas tracassé plus que cela par le challenge qui l’attend, et ne veut surtout pas se contenter d’une dix-septième place au soir de la 38ème journée. Sa première sortie dimanche dernier contre l’Atalanta (victoire 3-0) est des plus prometteuses. Un succès probant où la patte du coach aura été plus mentale que tactique, Donadoni ayant décidé d’évoluer en 433 comme son prédécesseur. Les changements (passage à une défense à trois) peuvent attendre un peu surtout que la recrue phare de l’été Mattia Destro a finalement trouvé le chemin des filets avec le maillot rossoblu. Un souci en moins pour l’ancien sélectionneur national qui pourrait retrouver entre ses mains un Destro tout neuf pour l’aider dans sa mission maintien. La première marche a été franchie avec succès, reste maintenant à continuer dans ce sens pour gravir le classement et sortir le club de la zone rouge. Avant, pourquoi pas, de rêver plus grand.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Felipe Anderson fait ses adieux à la Lazio

Le Milan AC privé d’un cadre face à la Salernitana

Pas d’offre pour Victor Osimhen

« Oaktree ne fera pas l’erreur du Milan AC avec Maldini et Massara », Marco Materazzi

Giorgio Chiellini vers un retour à la Juventus

Avatar

Gilbert Simonutti

Rédacteur



Derniers articles