Domenico Berardi, fausse joie ou véritable retour à la lumière ?

Par Valentin Feuillette publié le 09 Nov 2019

Considéré comme une étoile montante du football italien grâce à son explosion dans le Sassuolo d’Eusebio Di Francesco, Domenico Berardi n’a jamais réussi à véritablement confirmer ce statut de nouveau prodige italien. Cependant, depuis le début de saison, l’attaquant de 25 ans retrouve petit à petit les feux des projecteurs et à quelques mois de l’Euro, certaines questions peuvent être soulevées. Zoom sur les derniers mois du meilleur buteur de l’histoire des Neroverdi.

Un début de saison tonitruant

Auteur de sept buts en dix titularisations en Serie A cette saison (dont un triplé et un doublé), Berardi fait preuve d’une solide efficacité et régularité offensives qui permettent à Sassuolo de se hisser à la cinquième position des meilleures attaques du pays et à la première position des meilleures attaques à domicile. Le détail tactique à souligner est le positionnement de Berardi dans le XI de Sassuolo : en effet, De Zerbi le fait jouer derrière le trio offensif Locatelli-Caputo-Boga dans un 4-3-3 classique, ce qui lui permet d’avoir un plus grand rôle offensif.  En comptabilisant buts et passes décisives, Domenico Berardi est impliqué dans dix des vingt-un buts inscrits par les hommes de Roberto De Zerbi en championnat. Malheureusement, Sassuolo n’est que douzième du classement et paye assez cher une défense friable remplie de lacunes. Les Neroverdi vivent et meurent avec le secteur offensif et fort heureusement, leur légende Berardi est dans une grande forme.

Un avenir possible en Nazionale ?

Déjà qualifiée pour l’EURO 2020, l’Italie peut profiter des dernières rencontres de qualification pour expérimenter et tester certains systèmes ou joueurs, telle est la philosophie adoptée par Roberto Mancini. Avec un début de saison aussi intrigante que bonne, Domenico Berardi méritait bien une belle récompense et c’est exactement ce que le sélectionneur italien lui a offert hier en l’appelant dans sa liste pour les deux rencontres  face à la Bosnie-Herzégovine et l’Arménie. Cependant, lors de la douzième journée de Serie A face à Bologna hier soir (victoire 3-1 de Sassuolo), l’attaquant est sorti à la 76′ pour une douleur musculaire et ne devrait donc pas participer à cette trêve internationale avec la Squadra Azzurra. Confirmation à venir aujourd’hui. Néanmoins, si cette news peut faire grincer des dents, Berardi doit garder en tête que Mancini n’est pas enclin à l’appeler en juillet prochain. Une grande source de motivation à conserver à l’esprit.

Une suite en pointillés

Bien beaux ces premiers mois de compétition, mais il faudrait de la constance toute la saison pour que ces belles impressions soient confirmées. A voir également la gravité de cette douleur musculaire, il faut espérer que cela ne gène pas trop Berardi dans son ascension. Être une nouvelle fois stoppé en plein vol serait bien dommage quand on observe sa forme actuelle, qui plus est avec les échéances à venir cet été. Son avenir cette saison reste encore inconnue : le temps nous dira si Berardi est capable de conserver cette efficacité offensive et ce leadership pour empocher un ticket mérité avec la Nazionale pour l’EURO. Difficile certes, mais pas infaisable dans ce secteur offensif de la Squadra Azzurra en perpétuel mouvement. En tout cas, Domenico Berardi est l’auteur d’un retour optimal sur le devant de la scène depuis plusieurs mois : un sens du timing parfait qui méritait bien que l’on prenne notre loupe.

Valentin Feuillette



Lire aussi