Doit-on construire la Nazionale autour de Verratti ?

Par Laïla Borcard publié le 20 Mar 2018
Crédits

Il y a bien longtemps que Verratti ne parvient plus à convaincre qui que ce soit de son caractère indispensable en Nazionale. Dernier lourd passif en date, la réaction unanimement défavorable envers le jeune joueur suite aux terribles matchs de barrages contre la Suède. Décrié comme caricatural, vide et prévisible, le fait que le sélectionneur le mette désormais en avant ne semble néanmoins pas être une idée si farfelue.

Une confiance à regagner

Il est premièrement évident que le natif de Pescara a besoin d’une remise en confiance pour réintégrer au mieux le groupe des azzurri. Ce que Di Biagio a commencé à faire via des déclarations lourdes de sens au micro de Rai Sport :  » C’est un des joueurs les plus forts du football italien, on attend toujours de sa part quelque chose de plus et c’est pour cela qu’il est toujours jugé plus rapidement que les autres. C’est un patrimoine du football italien : il doit être protégé. […] Il doit penser à jouer et à s’amuser en jouant, il doit être plus léger en Nazionale et penser à faire ce qu’il sait faire le mieux « . Si le sélectionneur italien prend le soin de mettre en valeur Verratti auprès de la presse nationale, c’est effectivement pour tenter d’apaiser les blessures et les rancœurs encore présentes mais également car il le connait bien, l’ayant entraîné avec les U-20. Il est ainsi parfaitement conscient de sa sensibilité à l’environnement dans lequel il évolue. Et s’il y a un parallèle évident à faire c’est bien celui là : Verratti est, à l’image de tous les joueurs de la Nazionale, un joueur duquel il faut reprendre soin. Et il est fort à parier qu’un Verratti regonflé à bloc sera lui-même un excellent ambassadeur de cette confiance retrouvée.

L’occasion de repartir du bon pied ?

Il n’est pas anodin de parler du fait que ces deux référents de la Nazionale soient de vieilles connaissances : plus que cela, ils partagent la même vision du jeu. Cette alliance pourrait ainsi marquer le retour de l’envie et de la grinta dans le groupe, la personnalité de Verratti aidant. Car les azzurri se doivent de retrouver du mordant, et du courage. Il semble également indispensable de déplacer le curseur de jeu de l’équipe au milieu de terrain. On a pu voir en effet les dégâts d’une sur-projection vers l’avant, sans réel attaquant de pointe fiable ni construction de jeu derrière. Il faut à tout prix retravailler le jeu de passe afin de donner corps à l’équipe. Ainsi et seulement ainsi Di Biagio donnera de l’allant au groupe et non pas une fausse dynamique. Verratti sait en effet très bien gérer et créer des espaces dans un milieu de terrain dense, étant agile, technique et réactif. Mais deux de ses qualités semblent primer : sa polyvalence et son intelligence de jeu. Là se trouve une des clefs principales de la réussite future de la Nazionale. Il faut impérativement reprendre le temps de penser le jeu à l’aide de joueurs qui savent se placer et prendre des risques. Enfin, Verratti représente un pont générationnel entre les joueurs d’expérience, indispensables gouvernails de l’équipe, et les nouveaux talents bruts qui ne demandent qu’à être polis. Il ne fallait pas oublier que Verratti est encore un joueur plein de promesses. Reste à voir s’il aura la force de faire tenir cette équipe sur ses épaules.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Massimiliano Allegri se prononce sur la suspension de Paul Pogba

Luca Toni fait un choix entre Vlahovic et Osimhen

Ibrahimovic a déjà choisi le remplaçant de Pioli

La Juventus lorgne Raspadori

Bonne nouvelle pour la Juventus avant le match contre Naples

Avatar

Laïla Borcard

Rédactrice



Derniers articles