Diego Perotti de retour à la normale ?

Par Cesco publié le 04 Jan 2016
Crédits

Perotti

L’année passée, le Genoa éclaboussait la Serie A de son arrogance et de son envie en terminant à une magnifique 6ème place synonyme de qualification pour l’Europa League (les déboires que l’on connait ont entrainé sa suspension). Si Gasperini, ses systèmes atypiques et offensifs, étaient la clef de la bonne saison génoise, Diego Perotti faisait office de franchise player inattendu, d’une équipe surprenante. L’Argentin, âgé de 26 ans alors, semblait enfin prendre la mesure de son talent, trop bridé en Espagne, et affolait les défenses adverses sur son aile de prédilection, la gauche. Au terme d’une superbe saison 2015/2016 qui le voit finir à 4 buts et 5 passes décisives, 4 fois homme du match, le tout en 27 matchs joués seulement sur les 38 qu’a disputés son équipe, il prend une autre dimension. Alors insaisissable, il devient la cible prioritaire de tops clubs comme l’Inter ou encore l’AS Roma (qui est encore sur le dossier au moment où l’on vous en parle) mais par la force des choses, il reste au Genoa pour tenter la confirmation. Cette année en revanche, la chanson est toute autre.

La confirmation : l’étape la plus difficile

Le Genoa n’arrive pas à sortir du marasme estival. Il faut dire qu’un refus aux portes de l’Europe fait mal au moral (on se souvient du cas de Parma notamment). Gasperini s’englue dans ses systèmes tactiques sans trouver la solution et son équipe se retrouve désormais aux portes de la relégation à mi-saison avec 2 points d’avance seulement sur Frosinone. Comme un symbole, Diego Perotti ne retrouve pas ses sensations depuis son retour de blessure et rentre dans le rang d’une équipe en mal de résultats. Cette saison il ne tire que 0,8 fois au but par match contre 1,5 l’année passée et ne se montre plus si décisif avec 1 but et 1 passe décisive seulement. De plus, un signe qui ne trompe pas, il a pris 2 cartons rouges cette saison avec son équipe, les 2 premiers de sa carrière. Son statut de joueur clef, après avoir passé 4 ans sur le banc à Séville se devait d’être confirmé, mais on dirait que la marche semble un poil trop haute pour celui qui est courtisé par Rudi Garcia.

Une deuxième partie de saison canon ou un changement d’air ?

Pour sauver son club et faire mentir ses détracteurs, Perotti va donc devoir enclencher la seconde, comme il l’avait l’année passée à la même période. C’est en effet lors de la deuxième partie de saison qu’il avait fait décoller ses statistiques avec 32 occasions crées lors des 13 matchs qu’il a disputé après la trêve avant que sa blessure ne vienne lui couper l’herbe sous le pied. Espérons pour lui que cette saison, ce soit la même histoire (sans la blessure bien entendu), même si le mercato pourrait lui faire changer de maillot, de rôle et d’ambitions. Alors Diego, véritable bon joueur ou simple coup de vent dans un Calcio toujours aussi intransigeant ?




🔥 Les sujets chauds du jour :

Un cador italien sur la piste de Karim Adeyemi

Denzel Dumfries sur le point de renouveler à l’Inter Milan

Niclas Füllkrug dans le viseur du Milan AC

Ciro Immobile et la Lazio, c’est fini

C’est officiel, Mehdi Taremi rejoint l’Inter Milan

Avatar

Cesco

Rédacteur en Chef



Derniers articles