Di Francesco : « Chaque fois que nous prenons un but, nous arrêtons de jouer ! »

Par Michaël Magi publié le 28 Nov 2018

Di Francesco, le coach (peut-être menacé) de la Roma a débriefé la défaite 2-0 de son équipe contre le Real, au micro de Sky Sport :

Qu’est-ce qui vous inquiète le plus : les erreurs individuelles ou la fragilité psychologique de vos joueurs ?

« J’ai aimé la première mi-temps. On les a vraiment agressés. Mais on ne peut pas faire ce genre d’erreurs ou lâcher émotionnellement. Chaque fois que nous prenons un but, nous arrêtons de jouer. Nous en avons beaucoup parlé mais nous commettons les mêmes erreurs. Nous avons affronté une grande équipe. Je suis content de Zaniolo. Je pense qu’il était le meilleur sur le terrain. Mais vous ne pouvez pas vous permettre certaines erreurs lorsque vous avez de jeunes joueurs… »

Pouvez-vous nous donner des informations sur les blessés ?

« Dzeko, Pellegrini, El Shaarawy et Pellegrini seront absents contre l’Inter. Sûr à 100% ! »

Vous affrontiez le Real, ce n’est pas si grave…

« En fin de compte, si nous examinons les erreurs individuelles, le but est arrivé sur une erreur de Fazio, qui n’est pas un petit garçon. Nous avons de nombreux joueurs d’expérience, nous ne pouvons pas tout mettre sur le dos de la jeunesse. Nous devons apprendre à lire certaines situations et rester dans le match, même lorsque que nous payons par manque d’attention ».

Comment comptez-vous surmonter cette irrégularité ?

« C’est la question à 100 millions de dollars que nous nous sommes posée avec les joueurs, mais il n’est pas toujours facile de faire face à certaines dynamiques. Cette équipe disparaît souvent, ne joue plus. Elle doit continuer à jouer, comme en première mi-temps. Les analyses à faire sont nombreuses, je ne peux pas tout dire à la télévision. À la fin, ce sont les gars qui sont sur le terrain… »

Dzeko est essentiel…

« Oui. Nos joueurs ont beaucoup de qualités mais il y a des parties difficiles à gérer. Si Dzeko avait été là, il aurait joué. Mais le pire, c’est qu’il ne sera pas là avant un bout de temps. Dommage que nous payions encore notre inexpérience, mais souvenons-nous de l’adversaire que nous avons affronté ce soir ».

 

Source : tuttomercatoweb.com

Michaël Magi



Lire aussi