Défendre sans Koulibaly : « Yes they CAN ! »

Par Ken Fernandez publié le 13 Jan 2017
Crédits

Napoli
A 25 ans, Kalidou Koulibaly est sans aucun doute un des tous meilleurs défenseurs de Serie A. Après une saison 2015-2016 de très haut niveau, le défenseur sénégalais a attisé toutes les convoitises, même les plus insolites, Didier Deschamps le concédera. Malgré les sollicitations, la force tranquille des Vosges, a décidé de rester en Campanie pour confirmer sa progression en Champions League. Bien lui en a pris pour lui et le Napoli. Cette saison, le roc sénégalais continue d’enchainer les performances XXL dans une défense pourtant pas toujours impériale. L’indéboulonnable « K2 », presque injouable dans le duel, gagne en tactique et en relance. Toujours plus à l’aise lorsqu’il est associé à son mentor Raul Albiol, Kalidou a disputé 22 matchs comme titulaire. Avec lui, et malgré quelques erreurs d’inattention, le Napoli n’encaisse en moyenne qu’un but par match. Depuis le 11 décembre, et sans son « Wall », blessé, puis parti à la CAN, les Azzurri ont déjà encaissé 8 buts en 4 matchs… Les deux buts évitables encaissés en 2017 démontrent cette fragilité défensive.

Un seul être vous manque et tout est relancé

En attendant son retour du Gabon – entre le 23 janvier et le 5 février – Maurizio Sarri doit trouver la solution. D’autant que le Mister dispose de nombreuses options en défense centrale. Raul Albiol (1,1 but encaissé par match) va devoir s’habituer à évoluer avec Chiriches, Maksimovic ou Tonelli. Depuis le début de saison, la 3e option de Sarri se nomme Chiriches. Le Roumain, défenseur complet, a disputé 11 matchs cette saison dont les 3 derniers de Serie A, sans pour autant convaincre ou rassurer le San Paolo. Avec lui, le Napoli encaisse 1,4 but par match. Pourtant, derrière lui, les deux couteuses recrues estivales, Maksimovic et Tonelli peinent à s’imposer. Le Serbe, recruté pour prendre la succession d’Albiol a eu sa chance à 7 reprises. Au cours de ces parties automnales, l’ancien du Torino a encaissé presque deux buts par match et peu convaincu Sarri, qui l’a remis sur le banc. Dès lors, la solution s’appelle peut être… Tonelli. L’ancien d’Empoli se rappellera longtemps de son premier match – arrivé très tard avec son nouveau club. Contre la Sampdoria, Lorenzo a su profiter de la suspension d’Albiol pour apporter sa grinta et se muer en héros de la 94e minute et offrir la victoire au Napoli. Et si c’était finalement lui le complément parfait à Albiol au niveau de l’engagement ?

Déjà une bonne nouvelle pour 2017-2018 ?

Une chose est certaine, les solutions existent. Depuis l’absence de K2, les quatre autres défenseurs centraux de l’effectif ont eu leur chance. Le départ de l’ancien messin aura au moins eu comme conséquence de stimuler une concurrence de qualité. Maurizio Sarri va devoir désormais trouver l’équilibre et un duo complémentaire pour un mois. Au vu du calendrier, et excepté un choc à Milan, on peut penser que l’absence de Koulibaly ne sera pas trop préjudiciable aux Napolitains. Cette revue d’effectif contrainte a au moins permis à Sarri de constater qu’il dispose de solutions jeunes – entre 26 et 27 ans – et crédibles en défense. Une bonne nouvelle en cas de départs en juin…




🔥 Les sujets chauds du jour :

« Nous félicitons l’Inter », Giorgio Furlani

« Je veux gagner des trophées avec la Juve », Dusan Vlahovic

Fabio Cannavaro justifie son choix pour l’Udinese

« L’objectif est d’obtenir le meilleur résultat », Massimiliano Allegri

Ibrahimovic propose Xavi Hernandez au poste d’entraîneur du Milan AC

Avatar

Ken Fernandez

Rédacteur



Derniers articles