Die Bilanz der europäischen Viertelfinalspiele für die italienischen Vereine

Durch Cesco publié le 06 Apr 2018
Kredite

Die Juventus, l’AS Roma und die Lazio sont les derniers représentants d’une Italie qui s’accroche en Europe et qui, il faut le rappeler, a verrouillé pour l’année prochaine le 3ème rang au coefficient UEFA, distançant l’Allemagne et en tenant en respect une France qui profiterait de la suppression de la saison 13/14 pour se rapprocher un peu. Les équipes de l’hexagone réalisant leur plus mauvaise saison européenne depuis 2014.

Le fossé espagnol et une marche encore trop haute

Si le miracle n’était pas attendu du côté du Camp Nou où l’AS Roma affrontait le FC Barcelone, un tel déroulement de match n’était pas attendu. Deux CSC romains, un Barca légèrement timoré et une Louve bien dans son match. Pourtant malgré le but de l’espoir de Dzeko, les protégés d’un Di Francesco sans solution finissent sur le score de 4-1. Un gouffre à franchir en vue du match retour qui semble à priori signer la fin de l’aventure européenne d’une AS Roma en net progrès cependant.

Pour la Juventus, le match face au Real s’annoncait au départ comme bien plus équilibré. Dorénavant classique de la compétition, cette opposition était l’opportunité pour Allegri de démontrer que son équipe n’était pas qu’un challenger. Malgré une bonne première mi-temps, la Juventus s’est montrée trop faible pour embêter un Real impressionnant et un Cristiano Ronaldo des grands soirs. Les choix tactiques posent question, Dybala prend un rouge et le score de 3-0 semble irréversible. Le match retour semble déjà être annoncé pour l’honneur et peut être un dernier gala pour Buffon en Europe.

L’Italie avant les matchs retour semble déjà out d’une compétition où elle s’est bien défendue en plaçant deux clubs en quarts. Une première depuis 10 ans. Le signe est flatteur mais le niveau pour dépasser le top 8 européen est encore au dessus. Cet été il y aura du travail car non, le financier ne fait pas tout.

La Lazio le nouvel espoir

Après les échecs en C1, tous les regards étaient tournés vers la Lazio. Les hommes d’Inzaghi ont fait preuve de sérieux tout au long de la compétition malgré quelques petits accrocs qu’ils ont su corriger comme il le fallait. Face à Salzbourg, l’Olimpico s’attendait à un match piège et les tifosi présents n’ont pas été déçus. Puissants dans le jeu mais assez maladroits, les coéquipiers d’Immobile (qui en est à 36 buts en 40 matchs) ont mis du temps à se mettre en sécurité. La fin de match relève de la démonstration avec un Felipe Anderson détonateur et un Ciro qui voulait à tout prix offrir un beau cadeau à son coach pour son 42ème anniversaire. La Lazio s’impose 4-2 avant le retour en Autriche. Une bonne situation en somme pour espérer voir le dernier carré de la compétition avec peut être l’Atletico, Arsenal et Leipzig. Un plateau prestigieux. Il n’y a plus qu’à !



Avatar

Cesco

Chefredakteur



Neueste Artikel

Revue de presse quotidienne du calcio

Recevez chaque jour à midi un email avec nos meilleures actualités. (Service gratuit)

Inscription effectuée ! Vous aller recevoir un email et vous devez impérativement confirmer votre inscription.