D’Ambrosio de retour au niveau ?

Par Fabio Pendolino publié le 26 Fév 2017

Depuis le mois de novembre, D’Ambrosio n’a pas joué moins de 85 minutes dans l’équipe, mis à part pour le match contre Empoli le 12 février dernier. L’arrivée de Stefano Pioli sur le banc a augmenté la valeur de bon nombre de joueurs et le latéral n’y échappe pas ; à force de travail, mais aussi sans alternatives réellement au niveau, l’Italien est devenu indéboulonnable.

Indiscutable

Il part ainsi titulaire, que ce soit sur le côté droit ou sur le côté gauche : sa polyvalence est un atout précieux pour le coach de la Beneamata qui peut l’utiliser dans ses deux systèmes tactiques, le 4-2-3-1 ou le 3-4-2-1 qui a été choisi plus souvent récemment. C’est d’ailleurs dans ce système que le joueur a l’air de mieux s’exprimer depuis le début de l’année, avec une très bonne entente sur le côté gauche où il combine avec Perisic (même s’il peut aussi changer de côté durant le match, comme pour l’assist à Barbosa face à Bologna). S’il n’a qu’1 but, le premier but marqué par un défenseur pour l’Inter en 2016/2017, et 2 passes décisives au compteur cette saison, c’est plutôt sa détermination et sa technique qui séduisent. D’Ambrosio se trouve ainsi dans les joueurs qui ont couru le plus de kilomètres chaque week-end, avec une moyenne située entre 10 et 11 par match. Il a par ailleurs été à l’origine de 16 occasions dangereuses, plus qu’Ansaldi (12), Santon (9) ou encore Nagatomo (1). Enfin, malgré une tendance à tacler assez souvent, le joueur reste assez propre avec 3 cartons jaunes en 19 matchs de championnat joués.

Mais pas suffisant pour l’année prochaine

Malgré tout, l’Inter a conscience que cet été des renforts seront nécessaires à ce poste clef de l’équipe. Des rumeurs veulent que des investissements auraient déjà été faits sans le Fair-Play Financier. Ricardo Rodriguez (Wolfsburg), Adam Masina (Bologna) ou Matteo Darmian (Manchester United) seraient ainsi dans les petits papiers des dirigeants chinois ; à voir avec la fin de saison, la compétition européenne dans laquelle se qualifiera l’Inter aura des répercussions sur les joueurs qui arriveront et ceux qui resteront. D’Ambrosio aura-t-il montré assez pour justifier une présence au sein de la nouvelle Inter ? Une chose est sûre, cette saison, l’Inter a du mal à se passer de lui. S’il y a quelques temps encore cela pouvait être par défaut, la donne change petit à petit.

Fabio Pendolino

Rédacteur



Lire aussi